100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

Quelle Mayotte en 2022 ?

À lire également

Les danses traditionnelles mahoraises deviennent un sport à part entière

C’est une idée on ne peut plus originale qui a émergé dans la tête d’un amoureux des danses traditionnelles locales. Mansour Ramia est à l’origine de Moovafrica, un programme de sport basé sur les danses de chez nous. Le concept est adopté à l’international par des centaines de milliers de personnes. Aujourd’hui, le fondateur a besoin de passer à l’étape supérieure, mais le parcours n’est pas de tout repos.

Munia Dinouraini, une benjamine prête à redistribuer les cartes de la politique

Novice en politique, la benjamine de 27 ans du nouveau conseil municipal de Mamoudzou, membre de la majorité, ne veut pas faire de la figuration au cours des six prochaines années. Au contraire, elle compte bien jouer des coudes pour se faire entendre et défendre ses dossiers avec hargne. Portrait d’une enfant de M’Tsapéré, prédestinée à un tel engagement. 

Julien Kerdoncuf, sous-préfet à Mayotte en charge de la lutte contre l’immigration clandestine : “Nous n’avons pas constaté d’arrivées de kwassas liés au Covid”

Alors que l’épidémie de Covid-19 continue sa propagation à Mayotte et que le flou règne sur la situation sanitaire en Union des Comores, la LIC se poursuit, d’ailleurs amplifiée pour limiter l’impact que pourrait avoir l’importation de nouveaux cas sur le territoire. Pour autant, après une baisse, les arrivées de kwassas tendent à reprendre depuis quelques jours, sans qu’elles ne soient a priori imputables au Covid-19. Le point avec Julien Kerdoncuf, sous-préfet délégué à la lutte contre l’immigration clandestine. 

Discorde à la mairie de Mamoudzou

Rien ne va plus à la mairie de Mamoudzou. L’opposition sort les griffes via un courrier envoyé le 23 avril, demandant au maire de réunir les conseillers municipaux. Le courrier signé par neuf d’entre eux pointe du doigt la politique de la mairie pendant la crise sanitaire. L’équipe du maire Mohamed Majani dénonce un coup politique.

Alors que l’année 2022 sera marquée du sceau des élections présidentielles françaises, Mayotte se prépare à de nouvelles avancées sociales et économiques, si l’on en croit Thierry Suquet. Déterminé, le préfet du 101ème département français évoque avec nous les grandes lignes qu’il souhaite suivre ces prochains mois. En évoquant notamment l’eau, l’immigration, la délinquance, ou encore le logement.

Mayotte Hebdo : Alors que Mayotte est à l’aune de l’année 2022, quels seront les principaux objectifs de la préfecture l’année prochaine, sa ligne directrice ?

Thierry Suquet : Nos objectifs vont être de poursuivre avec beaucoup de détermination nos actions : lutter contre l’immigration illégale et accroître l’impact de l’action que nous avons dans ce domaine. Cette année, nous aurons raccompagné à la frontière un peu plus de 22 000 personnes. Je voudrais que nous en fassions plus, que nous luttions également contre l’immigration illégale avec un accroissement de la qualité. C’est-à-dire qu’il y a un certain nombre de délinquants qui ont des titres de séjour, et quand les gens ne sont pas en règle avec la loi parce qu’ils sont violents ou délinquants, il faut qu’on leur retire leur titre de séjour et qu’on les renvoie. On en a fait 78 cette année, il faut que l’on en fasse plus, car c’est très ciblé.

M.H. : Comment éviter une autre crise de l’eau, dont l’accès, pourtant essentiel, est difficile à Mayotte ?

T.S. : Pour tout ce qui est protection des Mahoraises et des Mahorais, l’accès à l’école, à l’eau, à la santé et au logement, cela passe par le décasage et la résorption de l’habitat insalubre. L’amélioration de ces prestations est un objectif très fort. Avec le SMEAM [Syndicat mixte d’eau et d’assainissement de Mayotte, NDLR], nous partageons beaucoup d’objectifs en commun. Nous, nous mettons de l’argent pour l’investissement du SMEAM, ils conduisent les travaux. Il faut que l’année prochaine, l’année suivante, ça se traduise par moins de coupures d’eau et une amélioration de la qualité pour les Mahorais.

« Un métier formidable dans un territoire passionnant »

Au sujet de l’amélioration du logement, vous avez vu l’arrivée d’un deuxième opérateur à côté de la Société Immobilière de Mayotte, Action Logement. L’objectif est d’accroître le nombre de logements, de le multiplier, et non pas de partager le tout petit marché. Dernier point : les Mahorais ont émis beaucoup d’idées lors de la concertation pour la Loi Mayotte. Elle va être présentée en Conseil des ministres, sera ensuite probablement votée dans le courant de l’année 2022, en tout cas je l’espère, et sera ensuite mise en œuvre. Mais, à côté des propositions qui seront dans la loi, d’autres choses nécessitent du réglementaire et peuvent être mises en œuvre relativement rapidement, puisque ce ne sont que des questions de budget et de volonté politique. Nous avons donc commencé à faire ces choses-là, et mon objectif est donc de les mettre en œuvre rapidement sur le territoire.

M.H. : Après les objectifs de la préfecture de Mayotte, quelles seront les bonnes résolutions de Thierry Suquet en 2022 ?

T.S. : Je suis résolu à être autant présent et engagé à Mayotte. J’ai la chance d’avoir un métier formidable dans un territoire qui est passionnant. Alors c’est compliqué, c’est rude, c’est pas facile, mais j’ai énormément de chance de faire ça ici et j’ai envie de réussir.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

La collaboration entre les différents acteurs de l’éducation prônée aux Assises de la parentalité

Les Assises de la parentalité se sont déroulées du 23 au 25 mai dernier au centre universitaire de formation et de recherche de Dembéni....

Ylang-ylang, une identité mahoraise

En plein cœur de la commune de Tsingoni, Anwar Soumaila Moeva, ouvre chaque semaine les portes de son exploitation au grand public. Jardin mahorais...

Les financements de l’État en Outre-mer : Mayotte, le petit dernier de la classe

La Cour des comptes a publié ce mardi 24 mai un rapport intitulé « Les financements de l’État en Outre-mer ». Dans le document de 109...

Djamaldine Ali : “Entraîner Combani, c’est un beau défi”

Parmi les principaux mouvements de l’intersaison, le coach du champion en titre M’Zouazia a rejoint les Diables noirs de Combani, une équipe qui s’est...

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/