Politique

Signature du premier pacte de sécurité avec la ville de Mamoudzou

Annoncé depuis plusieurs semaines, la préfecture vient de signer son premier pacte de sécurité avec une commune du territoire, celle de Mamoudzou. Ce partenariat...

Entretien de mi-parcours avec Thani Mohamed Soilihi, qui cède la vice-présidence du sénat

Le parlementaire mahorais LREM a cédé sa place au sénateur guyanais George Patient à la vice-présidence du bureau après des élections sénatoriales qui ont...

22,6 millions d’euros pour refaire une beauté à Mamoudzou

Le vendredi 2 octobre, le maire de Mamoudzou et le directeur de l’AFD à Mayotte ont signé une convention de financement de 15 millions d’euros. Ce montant donnera un coup de pouce aux projets d’Ambdilwahedou Soumaïla qui voit grand pour sa ville.

De retour de Paris, le maire de Mamoudzou voit grand pour sa ville

Le nouvel élu à la tête de la commune chef-lieu, Ambdilwahedou Soumaïla est de retour d’une mission de deux semaines dans la capitale, où il a pu rencontrer plusieurs institutions, partenaires et personnalités politiques. L’occasion de rappeler ses ambitions pour la ville et pour le développement de Mayotte. Entretien.

Lutte contre la délinquance à Mayotte : « Nous ne pouvons pas prévoir une disposition pénale juste pour un territoire »

Au lendemain de la réunion préparatoire des premières Assises de la sécurité, organisées par la ville de Mamoudzou les 9 et 10 novembre, le sénateur (LREM) Thani Mohamed Soilihi, intervenant lors de la rencontre, a tenu à faire le point. Alors que beaucoup réclament des exceptions légales taillées pour répondre aux spécificités mahoraises, le vice-président du Sénat estime lui que le territoire devrait davantage compter sur les outils légaux déjà existants. Entretien.

Fin de l’urgence sanitaire : quelles implications pour Mayotte ?

Prévue initialement le 31 octobre à Mayotte et en Guyane, la levée de l’état d’urgence sanitaire a finalement été décidée ce mercredi en conseil des ministres, soit un peu plus tôt que prévu. Une bonne nouvelle qui ne signifie pas la fin de toutes les restrictions, à l’heure où le 101ème département est toujours classé orange.

Pour Ramlati Ali, « Mayotte se trouve dans une situation de pourrissement »

Lors de la séance de questions au gouvernement, la députée Ramlati Ali a rappelé tous les maux dont souffre actuellement Mayotte : flambée de violences, crise socio-économique, situation de pourrissement et fragilité économique. Mais aussi que les Mahorais ne supportent plus l’insuffisance de réaction de l’État. En guise de réponse, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, s’est rabattu sur l’opération Shikandra et sa lutte contre l’immigration clandestine et sur les renforts de la gendarmerie et de la police nationale envoyés depuis 2015.

À Mayotte, Jean-François Colombet se pose en professeur des écoles

En partenariat avec l’agence française de développement, la préfecture a organisé ce mardi le premier séminaire des maires à Mayotte au pôle culturel de Chirongui pour balayer les différents services de l’État et les sujets d’actualité, tels que la sécurité et l’immigration clandestine, et ainsi montrer aux nouveaux élus la nécessité de nouer des partenariats dans le but de promouvoir l’intérêt général.

Et si la réponse à la crise de l’eau à Mayotte se trouvait… dans les arbres ?

Retenues collinaires, usine de dessalement, restrictions d'eau… Autant de sujets qui inondent le débat public depuis plusieurs semaines alors qu'une nouvelle pénurie s'annonce. C'est dans ce contexte que l'association des Naturalistes a tenu à rappeler le rôle que joue la forêt dans la préservation des stocks d'eau. Problème : année après année, celle-ci est toujours un peu plus détruite. Et les moyens déployés pour sa préservation sont encore insuffisants. 

Promesses et nouvelles têtes : la préfecture de Mayotte fait sa rentrée

Avec une nouvelle équipe au complet, le préfet Jean-François Colombet a fait le tour des sujets phares de cette rentrée 2020. Une rentrée chahutée, alors que les problématiques liées à la sécurité, à l’immigration, ou encore à l’eau, s’accumulent à Mayotte, dans un département en proie à de multiples crises.

Rencontre avec le ministre des Outre-mer : « On sent quelqu’un qui est vraiment à l’écoute »

Mardi, les quatre parlementaires ainsi que le président de l’association des maires ont été reçus par le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu. Pour le compte du Département, ce sont Bourouhane Allaoui et Ali Debré Combo qui ont pris part à cette réunion. Ce dernier est revenu pour Flash Infos sur cet échange qui a permis de balayer un grand nombre de thématiques. Pêle-mêle.

Commission d’enquête : D. Voynet dézingue « les décisions brutales et imposées » à Mayotte

Auditionnée ce mercredi 22 juillet par la commission d’enquête pour l’évaluation des politiques publiques face aux grandes pandémies à la lumière de la crise sanitaire de la Covid-19 et de sa gestion, Dominique Voynet, la directrice de l’agence régionale de santé, n’a pas mâché ses mots au moment d’évoquer les principales difficultés rencontrées sur le territoire. Florilège de ses déclarations croustillantes qui risquent de faire jaser à Paris. 

Dembeni remporte la Cadema, un coup dur pour Ambdilwahedou Soumaila

Le nouveau maire de Mamoudzou n’a pas réussi à rassembler une majorité avec lui. Saindou Rachadi, conseiller municipal à Dembeni, devient le nouveau président de la communauté d’agglomération. 

Said Omar Oili, l’homme fort de Petite-Terre

Le week-end dernier a été rythmé par l’élection des conseils communautaires des trois intercommunalités de Mayotte. Et si le pouvoir a changé de camp dans l’une d’entre elles, l’interco de Petite-Terre a joué la carte de la continuité. Said Omar Oili signe pour un nouveau mandat à la présidence de la communauté des communes de Petite-Terre. 

La présidence de la CADEMA, le casse-tête chinois des Républicains

Ce dimanche se déroule l’installation du conseil communautaire de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema). Deux villes passées sous la houlette des Républicains. Pourtant, à 48 heures du scrutin, il semble que les majorités respectives se livrent une bataille féroce pour prendre le contrôle de la collectivité. Une opposition se joue en coulisse pour glaner les voix qui feront pencher la balance. 

Munia Dinouraini, une benjamine prête à redistribuer les cartes de la politique

Novice en politique, la benjamine de 27 ans du nouveau conseil municipal de Mamoudzou, membre de la majorité, ne veut pas faire de la figuration au cours des six prochaines années. Au contraire, elle compte bien jouer des coudes pour se faire entendre et défendre ses dossiers avec hargne. Portrait d’une enfant de M’Tsapéré, prédestinée à un tel engagement. 

Sébastien Lecornu remplace Annick Girardin au ministère des Outre-mer

Avec le remaniement ministériel de lundi, c'est un nouveau ministre des Outre-mer qui échoie aux territoires ultramarins. Sébastien Lecornu remplace en effet Annick Girardin, qui récupère pour sa part le ministère de la Mer, recréé sous le gouvernement Castex. 

Cérémonies d’investitures hautes en couleurs à Mayotte

Le week-end dernier a été rythmé par les cérémonies d’investiture des maires fraîchement élus ou réélus. L’occasion pour eux de prendre officiellement leurs fonctions. Mais les scènes de foules et d’embrassades constatées un peu partout sur l’île feraient presque oublier la pandémie.

À Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila s’installe dans le fauteuil de maire pour « réussir »

Ce dimanche se déroulait la cérémonie d’investiture du nouveau maire de Mamoudzou. Un événement marqué par l’intronisation d’Ambdilwahedou Soumaila, qui a rameuté de nombreux habitants et créé quelques scènes de liesse ahurissantes, pas tout à fait protocolaires en cette période de crise sanitaire. Dans son discours, le nouvel homme fort de la commune chef-lieu a promis de jouer la carte du rassemblement pour réussir ensemble.

Trois mois après le 1er tour à Mayotte, le temps des déceptions et des soulagement

Après les résultats tombés ce dimanche, les félicitations, et les premières analyses ont fait vivre un nouveau moment démocratique dans le 101e département, marqué par une forte participation et par l’absence de femme élue à la tête des communes. Candidats heureux ou malheureux et personnalités politiques ont réagi ce lundi face à ce nouveau scrutin des municipales. Tour d’horizon. 

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes