Une solution naturelle contre les pieds cornés à Mayotte ?

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

Corne, callosités, crevasses… Dans notre territoire tropical, ces maux sont courants et pas toujours traités de la façon la plus adéquate. Pour pallier le problème, deux jeunes entrepreneurs réunionnais lancent leur gamme de produits « naturels et vegans » qui débarquent à Mayotte.

C’est un phénomène bien connu des habitants du territoire. A force de marcher pieds-nus ou en sandale, une couche de peau s’épaissit sous la voûte plantaire. Un mal accentué par le climat tropical, le manque d’hydratation des pieds, ou le fait de mal les sécher en sortant de la douche. Avec le temps, cette couche grossit, jaunit, et peut devenir désagréable. Outre la formation de cornes ou de callosités, des durillons particulièrement douloureux peuvent également apparaître. Sans traitement, les parties les plus exposées laissent apparaître des crevasses. Un phénomène plus connu sous le nom de « talon fendu« . Si la râpe est souvent préconisée, son usage répété agresse le pied et favorise la réapparition de peaux mortes. Des solutions naturelles plus douces existent, mais des marques locales proposent également leurs produits pour retrouver des pieds de bébé.

 

Comment prendre soin de ses pieds ?

 

Lancée pendant le confinement, Zoli Pied se présente comme une solution « naturelle et vegan « . Initiée par deux jeunes entrepreneurs originaires de la Réunion, l’entreprise propose sa gamme de produits à destination des professionnels et des particuliers.  » Nous vivons également dans un territoire chaud qui est exposé au même phénomène », introduit Christopher Morby 25 ans, à l’origine du projet. Sa solution « Une lotion qui va d’abord ramollir et éliminer les callosités, suivie d’une crème pour hydrater et limiter la réapparition des peaux mortes« , résume-t-il. « La lotion est à base de Chélidoine. Pour la crème, nous utilisons de l’aloe vera, de l’huile d’olive et du beurre de karité. Il y a aussi des huiles essentielles : eucalyptus, romarin et lavande poivré« , ajoute son associé Dimitri Pitou, également âgé de 25 ans. Coût des packs de produits : entre 60 et 110 euros environ. Face aux instituts dont la séance avoisine parfois les 40 euros, cette petite somme permet aux consommateurs de réaliser plusieurs soins. Sinon, reste encore le choix d’utiliser les remèdes de grand-mère traditionnels : « L’huile d’amande douce est conseillée« , indique Dimitri. Il ajoute : « Vous pouvez également tremper vos pieds dans de l’eau tiède avec du gros sel et bien sécher« . Mais surtout : « Éviter de marcher pieds nus« , conclut-il.

zolipied-mayotte

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Pour Mansour Kamardine, « les moyens affectés sont en deçà des besoins réels »

Face aux risques de nouvelle flambée épidémique à Mayotte, le député LR Mansour Kamardine martèle depuis plusieurs semaines l'absence de moyens déployés par le...

Crise sanitaire : À la mosquée de Passamaïnty, dernière prière avant le couvre-feu

Les fidèles accueillent avec peu d’enthousiasme les nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation du variant de Covid-19 à Mayotte. Surtout au vu des...

Couvre-feu : Les commerçants mahorais obligés de se réorganiser à nouveau

Couvre-feu oblige, les commerçants doivent revoir leur organisation. Horaires aménagés pour les salariés, baisse du chiffre d'affaires… La nouvelle mesure vient aggraver la situation...

Cordées de la réussite : permettre aux élèves mahorais de dépasser leurs limites

Le dispositif Cordées de la réussite fait son entrée à Mayotte cette année, après plus de 12 ans d’existence sur le territoire nationale. 27...

Malgré la fermeture des vols internationaux, Ewa Air pense déjà à rebondir

Éternel optimiste, le directeur général délégué de la compagnie aérienne d'Ewa Air, Ayub Ingar, ne perd ni le sourire ni ses ambitions malgré l'arrêt...