Publicités

Géophysique : Des études pour envisager l’implantation d’une centrale géothermique à Mayotte

À lire également

Naissance d’un volcan : quand les Mahorais s’en mêlent

La découverte du volcan sous-marin au large de Mayotte célèbre sa première année. À cette occasion, Flash Infos donne, tout au long de cette semaine, la parole à ceux qui, de près ou de loin, œuvrent pour une meilleure connaissance de ce phénomène naturel inédit qui évolue, chaque jour, sous le regard des Mahorais. Aujourd’hui, rencontre avec Saïd Saïd Hachim, géographe mahorais qui, des années plus tôt, émettait déjà l’hypothèse de la naissance d’un nouveau volcan, précisément dans la zone où celui-ci a été découvert en 2019.

La crise sismo-volcanique de Mayotte se dévoilera, vendredi soir, sur tous les écrans de France

La découverte du volcan sous-marin au large de Mayotte célèbre sa première année. À cette occasion, Flash Infos donne, tout au long de cette semaine, la parole à ceux qui, de près ou de loin, œuvrent pour une meilleure connaissance de ce phénomène naturel inédit qui évolue, chaque jour, sous le regard des Mahorais. Aujourd’hui, rencontre avec Pascal Crésegut, réalisateur du documentaire inédit « Mayotte, la naissance d’un volcan », diffusé ce vendredi soir sur France Ô.

“À couper le souffle”, en apnée dans le lagon de Mayotte avec un champion mondial

Le documentaire diffusé dimanche dernier par France Ô suit les explorations de Stéphane Tourreau, vice-champion du monde d’apnée, dans le 101ème département. Le sportif revient sur ces dix jours mémorables à Mayotte.

Le lagon de Mayotte à nouveau sous haute surveillance

Les récents actes malveillants à l’encontre des espèces marines et des plages ont poussé les autorités à agir. Le parc naturel marin et les associations habilitées sont à nouveau autorisés à surveiller le lagon même si le confinement n’est pas levé. Cette reprise d’activité marine est aujourd’hui indispensable afin d’atténuer les dégâts de demain. 

Au cours des prochaines semaines, le bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) va réaliser différents relevés géophysiques sur la petite île mahoraise. L’objectif : modéliser le potentiel géothermique profond du territoire et découvrir si le développement d’une centrale électrique géothermique serait envisageable.

Et si Mayotte produisait de l’électricité verte ? Depuis plus de 15 ans, le bureau de recherches géologiques et minières mène un programme d’exploration du sous-sol mahorais. Au mois de juillet, l’organisme doit réaliser des mesures géophysiques dans l’optique de construire une image 3D de celui-ci. Un réseau de capteurs disposés sur terre et en mer permettront alors de quadriller la zone. Le but de cette étude : détecter les lieux propices à l’implantation d’un forage d’exploration d’une profondeur d’un à deux kilomètres afin d’accéder aux potentiels fluides géothermaux qui circulent sous les pieds des Petits-Terriens.

geophysique-etudes-implantation-centrale-geothermique-mayotte

 

Une échographie de l’île

 

Nous avons disposé deux générateurs électriques au sud et au nord de Petite-Terre et nous installons des électrodes au sol pour mesurer la difficulté du courant à passer et ainsi déterminer la nature des sols. Par des calculs et des mesures, nous arrivons à savoir ce qui compose le sol”, détaille Alexandre Stopin, membre du bureau de recherches géologiques et minières et chargé de relever ces mesures. Dans son communiqué, le BRGM dévoile les coulisses de cette opération. En effet, ils chercheront à “compléter les informations déjà connues par une étude détaillée de la fracturation des roches de Mayotte, dans le but de cartographier et de caractériser le réseau de fractures naturelles dans lequel circule le fluide géothermal”.

 

Un potentiel énergétique

 

À Bouillante en Guadeloupe, une centrale géothermique produit de l’énergie renouvelable depuis 2005. De quoi en faire rêver plus d’un. Et notamment, l’agence de la transition écologique qui espère pouvoir accomplir la même idée à Mayotte si les conditions s’y prêtent. “La géothermie permet de produire de l’électricité”, affirme Yann Le Bigot, ingénieur à l’ADEME, qui complète sa pensée : “S’il s’avère que le fluide géothermal présent en sous-sol a une température supérieur à 120 ou 130 degrés, nous pourrions envisager l’implantation d’une centrale géothermique sur Petite-Terre”, dévoile t-il. À l’heure actuelle, le projet n’en est qu’à ses balbutiements… La réalisation de premiers forages expérimentaux seraient déjà une belle avancée.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°963

Le journal des jeunes

À la Une

Un avenir incertain pour les taxis de Mayotte

La chambre des métiers et de l’artisanat a tenu un séminaire porté sur l’avenir des taxis à Mayotte ce mercredi. L’occasion de parler des...

À Mayotte, le retour des soirées signe celui du sexisme ordinaire

On dit souvent de Mayotte qu’elle est une société matriarcale. Pourtant, tout comme en métropole, si ce n’est plus, le sexisme est ici aussi...

Balades artistiques et patrimoniales à Mamoudzou

Le projet “Nouveau regard sur ma ville 2021” mis en œuvre par la communauté d'agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema) a pour objectif de faire découvrir...

Ces mahorais qui quittent l’île aux parfums pour se construire une carrière

Asma* vit à Paris. Originaire de Mamoudzou, la Mahoraise de 28 ans affirme aujourd’hui ne pas regretter un instant avoir quitté le 101ème département...

Au conseil départemental, “l’opposition constructive” ne lâchera rien

Toujours privés d’hémicycle, les nouveaux élus du conseil départemental étaient réunis ce lundi 19 juillet dans l’Hôtel de ville de Mamoudzou pour une assemblée...