L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un nouvel outil émerge pour promouvoir « la Pépite de Mayotte »

À lire également

L’Hôtel Hamaha : une histoire familiale, un environnement luxuriant et un potentiel infini

Débuté en 2000, le projet hôtelier construit à deux pas de la plage de Hamaha à Kawéni vient enfin d’ouvrir ses portes. Un établissement...

Hôtel Ibis à l’aéroport de Mayotte : six ans plus tard, et d’une pierre de posée !

La société Eden Island vient de poser la première pierre de l’hôtel de l’aéroport qui vient gonfler de 80 chambres les capacités d’hébergement de...

Récif Hélicoptères paré au décollage à Mayotte

Le premier opérateur d’hélicoptères de Mayotte a lancé hier, mardi 1er juin, son activité sur l’île aux parfums. Après trois années de travail, la...

(Agri)culture : Mayotte, une île où le jardin d’Eden à un goût de vanille

Pour mettre à l'honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l'Office de tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le...

Déjà en fonctionnement depuis quelques mois maintenant, l’office de tourisme de Petite-Terre a été inauguré, ce samedi 27 août. Les nouveaux locaux, au niveau du rond-point des pêcheurs, à l’entrée de Labattoir, sont la vitrine « d’un bijou » mahorais, comme l’explique le président de la structure touristique, Saïd Salim.

Flash Infos : L’inauguration, ce samedi, met un coup de projecteur sur l’évolution de l’office de tourisme.

Saïd Salim : Oui, nous étions au démarrage dans les locaux de l’intercommunalité, dans un mobile-home. Depuis fin avril, nous sommes ici. Actuellement, il y a quatre agents et un stagiaire qui travaillent ici.

FI : Les locaux accueillent déjà des touristes. Savez-vous combien de personnes viennent vous voir par jour ?

S.S. : Il n’y a pas de flux constant. Nous n’avons pas encore les statistiques. Nous devons encore finaliser l’installation. Il y a des ajustements et quelques modifications à faire. Par exemple, l’espace de stockage doit être encore amélioré.

FI : Avec ce nouvel outil, quel est l’objectif de l’office ?

S.S. : L’objectif de l’office de tourisme, cette année, est de travailler sur l’insalubrité. Nous voulons sensibiliser à la propreté de nos rues, de nos plages. Nous faisons d’ailleurs un jeu pour inciter les quartiers de la Petite-Terre à être plus propre. Nous allons aussi travailler avec les écoles, apprendre aux élèves à jeter à la poubelle et pas par terre. Cela vaut aussi pour les sites touristiques. Nous travaillons pour cela avec les partenaires, l’intercommunalité, les communes.

nouvel-outil-promouvoir-pepite-mayotte
Les nouveaux locaux accueillent du public depuis avril. Samedi dernier, de nombreuses animations ont marqué leur inauguration.

FI : Sur quels autres domaines souhaitez-vous travailler ?

S.S. : Nous voulons renforcer les conditions d’hygiène et la sécurité. Ce n’est pas de notre ressort, je le rappelle, mais nous pouvons proposer des solutions. Les gens se disent que c’est à l’État de faire. Nous attendons souvent des autres. Alors que nous pouvons trouver des jeunes motivés, les réinsérer dans le tourisme ou dans l’entretien des sites touristiques par exemple.

FI : À quel point la sécurité est importante à vos yeux ?

S.S. : Notre vocation est de faire de la promotion, ce n’est pas notre domaine. Mais si un mec se fait agresser en revenant de la plage ou sur un chemin de randonnée, il ne va pas revenir ou faire de la mauvaise publicité.

FI : Quels chantiers sont en projet ?

S.S. : Nous allons voir avec la communauté de communes de Petite-Terre, il y a quelques chemins de randonnée à rendre plus accessibles, surtout pendant la saison des pluies. Je pense aussi qu’il faut améliorer la signalisation. S’il y a des porteurs de projet, un jeune qui vend installer un point de vente, nous serons là aussi pour l’aider.

FI : Avec quels aménagements Petite-Terre pourrait être plus attractive ?

S.S. : Nous voulons conserver le territoire à l’état brut, ne pas faire simplement que quelques aménagements. Pour moi, Petite-Terre est un bijou, elle a déjà ses atouts et mérite son surnom de « Pépite de Mayotte ».

FI : Enfin, à quel public vous adressez-vous ?

S.S. : Notre grand objectif est de faire découvrir et redécouvrir Petite-Terre aux Mahorais. Avec les prestataires ici, nous pouvons le faire par la mer ou par les airs. Pour le tourisme extérieur, nous le voulons maîtrisé, pas de masse. Nous ne serions pas en capacité au niveau des hébergements de toute façon.

FI : De nombreuses animations marquent cette inauguration. Est-ce que ce type d’événement sera répété ?

S.S : Bien sûr, nous avons même envisagé de faire des animations sur plusieurs jours. Avec la création de cet équipement, nous voulons travailler avec la population et continuer à développer des activités touristiques et culturelles.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...