test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Avant les Jeux des îles, les athlètes mahorais en phase de décollage

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

L’arrivée sur la piste malgache est prévue du 23 août au 15 septembre. Dix mois avant, une délégation d’athlètes de l’île aux parfums se rend cette semaine à La Réunion. Ils y préparent leur saison 2023 qui sera marquée par la compétition phare de l’océan Indien.

L’émulation des trois athlètes sur la piste du stade de Cavani est de bon augure. L’espoir Kamel Zoubert, Djassim Ahamada (qui fait également du saut en longueur) et Mohamed « Benji » Ousseni passent leurs derniers jours ensemble à Mayotte et sous l’œil de Sébastien Synave. Ils se rendront à La Réunion, ce mardi, pour un stage d’une douzaine de jours. D’autres sprinteurs de l’île, Saïd Soyfidine, Hazir Inoussa et le hurdler Raphaël Mohamed les rejoindront depuis la métropole. Nasrane Bacar, également en métropole, ne participera pas au stage, mais la médaillée de bronze aux Jeux des îles de 2019 fait partie de ce contingent de coureurs mahorais qui pourrait titiller les Mauriciens aux Jeux organisés à Madagascar en juillet et août 2023. « On est capable de viser le podium », dit avec optimiste Sébastien Synave, l’entraîneur du RC Mamoudzou et de Kamel Zoubert. Son protégé sort d’une grosse saison 2022. Aux championnats de France espoirs, le 10 juillet, le jeune sportif de Koungou a réalisé un temps de 10’46’’ sur 100 mètres. Une semaine plus tôt, en Suisse, il a porté celui sur 200 mètres à 21’23’’.

Ensemble, les sportifs mahorais vont s’entraîner tous les jours et bénéficier de séances spécifiques. Outre les Jeux, ils doivent aussi se préparer à la saison en salle qui va arriver très vite. « Kamel va rejoindre la métropole, le 2 janvier. Il s’entraînera avec Djassim au Creps (N.D.L.R. centre de ressource d’expertise et de performance sportive) de Reims », indique son entraîneur. « Il faut qu’il s’habitue au virage relevé. » En effet, un mois plus tard, il sera de nouveau en métropole pour préparer les championnats de France espoirs.

Un test face aux cadors nationaux

Financé par le Département de Mayotte, le voyage dans les Masacareignes se termine par le meeting de Saint-Paul, les 17 et 18 décembre. Ce sera l’occasion pour les Mahorais de se tester face à la concurrence régionale, notamment sur un relais 4×80 mètres très attendu. Mieux, plusieurs grands noms de l’athlétisme français y participent. Aux haies par exemple, Raphaël Mohamed affrontera Pascal Martinot-Lagarde (l’actuel détenteur du record de France, 12’95’’). Kamel Zoubert aura fort à faire face à Pablo Matéo et Jeff Erius, deux jeunes sensations tricolores du 100 mètres. « Djassim va pouvoir s’entraîner sous les ordres de l’Arménien Robert Emmiyan. Le recordman d’Europe du saut en longueur (8m86) est un cadre de la fédération française d’athlétisme », note encore Sébastien Synave. Dans les autres disciplines de l’athlétisme, le vétéran Ali Soultoini et Combo Zoubert représentent les meilleures chances mahoraises au lancer de javelot, tandis qu’en demi-fond, Emeline Bauw et Ahmed Houssamoudine ont aussi des arguments à faire valoir.

Est-ce que les sportifs de l’île ont déjà à la tête à Madagascar ? « Ils ne sont pas impatients. Ils pensent plutôt à bien préparer leur saison », tempère le coach du RC Mamoudzou. Lui, il pense également, mais s’inquiète davantage des conditions sur place. En effet, il aimerait bien que les athlètes puissent se rendre assez en amont sur place, pour se préparer au froid de l’hiver austral de Tananarive.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...

Sania Toumani, la petite fée du Magic de Passamaïnty

A 22 ans, la jeune sportive Sania Toumani est immanquablement l’une des meilleures joueuses de basket-ball de Mayotte. Son club, le Magic basket de...

Le double projet de loi Mayotte au point mort

Propositions, discussions, tractations, et au final abandon ?  Le double projet de loi Mayotte est de nouveau mis au placard par les ministres du gouvernement...