100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

La sécurité des infirmiers libéraux, la priorité d’Anne-Laure Albisetti

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

En déplacement toute la semaine à Mayotte, la présidente de l’union régionale des professionnels de santé infirmiers océan Indien, Anne-Laure Albisetti, a rencontré les forces de l’ordre, le directeur général de l’agence régionale de santé et le préfet pour balayer les sujets majeurs qui préoccupent les soignants libéraux, à l’instar de l’insécurité et de la continuité des soins.

« Cela m’insupporte de voir toute cette violence, c’est insupportable à vivre au quotidien. » En déplacement à Mayotte, la présidente de l’union régionale des professionnels de santé (URPS) infirmiers océan Indien, Anne-Laure Albisetti, monte au créneau face à l’insécurité chronique qui empêche les quelque 160 soignants libéraux du 101ème département d’exercer leur métier dans de bonnes conditions. « Quatre infirmières ont déjà rendu leur tablier depuis mon élection en juin dernier », confie la quadragénaire pour appuyer ses propos. « L’une d’elle se faisait même accompagner par son mari lors de ses tournées. »

Dénoncer ce malaise profond, c’est tout l’objet de sa visite la semaine dernière. Si le Code pénal punit plus sévèrement les auteurs de violences à l’encontre des professionnels de santé, « la moitié des infirmiers victimes d’agression ne porte pas plainte ou ne dépose pas de main courante, car ils ont le sentiment que leur démarche n’aboutira à rien ». Un manque de confiance envers les forces de l’ordre qui les pousse tout simplement à ne plus réaliser de sortie de nuit depuis maintenant un an. Conséquence : les patients ayant besoin d’une perfusion intraveineuse ou de soins palliatifs se trouvent lésés !

Pour remédier à ce statu quo, plusieurs pistes sont en cours de réflexion à la suite d’une rencontre avec le préfet, Thierry Suquet. La mise en place d’un dispositif de surveillance adapté qui déclencherait une géolocalisation est, à titre d’exemple, l’une des solutions envisagées. Cependant, il n’est pas envisageable de déployer des patrouilles pour les escorter sur leurs lieux d’intervention, comme cela peut être le cas pour les ambulanciers sur certaines zones de l’île aux parfums.

Développer l’offre ambulatoire

« Mon rôle n’est pas de créer la polémique, mais bien d’améliorer le système de santé », insiste Anne-Laure Albisetti. D’où sa réunion mercredi dernier avec Olivier Brahic, le directeur général de l’agence régionale de santé. Problématique des coupures d’eau et d’accès aux habitations, manque de médecins traitants et de spécialistes… Autant d’enjeux évoqués avec le successeur de Dominique Voynet, qui souhaite augmenter le nombre de maisons de santé pluridisciplinaire dans le but d’éviter la sédentarisation des libéraux. Toutefois, des carences persistent ! Si la première des cinq communautés professionnelles territoriales de santé prévues est actuellement en construction, le dispositif d’appui à la coordination n’est toujours pas à l’ordre du jour « alors qu’il y a une obligation au 1er juillet ».

En conclusion, l’accès et la continuité des soins se résument à un long chemin semé d’embûches. Si les différents échanges poussent à l’optimisme, la sécurité de l’exercice d’infirmier risque de prendre du temps. Or, le temps presse selon Anne-Laure Albisetti. « Nous sommes la seule profession à mailler tout le territoire sept jours sur sept », rappelle-t-elle, avant de mettre en garde sur l’épuisement professionnel…

 

« Les soignants face à la violence », un podcast de 15 épisodes

À l’initiative de l’union régionale des professionnels de santé (URPS) infirmiers océan Indien, un podcast intitulé de 15 épisodes intitulé « Les soignants face à la violence » est en cours de sortie, dont le sixième épisode sera spécialement consacré à Mayotte. « Nous avons eu l’accord du centre d’information sur les droits des femmes et des familles pour les traduire en shimaoré et en kibushi pour faire de la prévention primaire et secondaire », se réjouit Anne-Laure Albisetti. La première version locale devrait être prochainement disponible. Il est possible de réécouter les émissions sur SoundCloud ou Spotify.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1029

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Réforme des retraites : les grévistes mobilisés à Mamoudzou

Les rangs étaient un peu plus clairsemés que lors des précédents rassemblements. Environ 150 personnes se sont réunies ce mardi matin sur le parvis...

Concours d’informatique : des élèves de M’gombani au top niveau national

Participants au concours « Castor informatique », plusieurs élèves de sixième du collège Halidi Selemani de M’gombani, à Mamoudzou, ont obtenu d’excellents résultats, les plaçant parmi...

Hervé Madiec : « la règlementation a beaucoup changé ces dernières années »

Présent à Mayotte sous les dénominations Star Mayotte et Star « Urahafu », le groupe Suez y est le principal acteur du recyclage et de la...

Idris déploie ses ailes à la Marine nationale

Âgé de 27 ans, Idris se passionne pour l’aviation depuis l’adolescence. Et il a tout fait pour vivre de sa passion alors que rien...

Catégorie entraîneur de l’année

Magdalena Alliaud – 29 ans – Rugby Despérados Rugby Club M’tsapéré / Comité Territorial de Rugby de Mayotte Magdalena Alliaud est de ces rares entraîneuses féminines...