asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les chutes chez les personnes âgées au cœur d’un séminaire

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai vraiment cru ne pas avoir de vol”, un médecin raconte son périple ubuesque pour venir renforcer les équipes du centre hospitalier de Mayotte

Jérémie Gallon, comme des dizaines de membres du corps médical a pris la décision de venir prêter main-forte au CHM. Mais comme des dizaines de ses confrères ou collègues, il a d’abord dû, avant de partir “au front” contre la crise sanitaire, affronter “ce que l’administration peut faire de pire”. Récit d’un voyage en absurdie.

 

Durant toute la semaine, l’association Famahou Maecha organise un séminaire sur la perte d’autonomie, avec pour thème la prévention et le traitement des chutes chez les personnes âgées à Mayotte. Pour cette première édition qui se déroule, du 23 au 27 janvier, à l’hôtel Sakouli, l’accent est mis sur les stratégies de réaménagement des foyers, l’accompagnement des personnes âgées, la mise en place de bonnes pratiques et la solidarité intergénérationnelle.

chutes-chez-personnes-agees-coeur-seminaire
Différents publics participent aux ateliers proposés chaque jour lors de ce séminaire.

Première cause de mortalité par accident de la vie courante, la chute est une perte brutale et accidentelle de l’équilibre qui résulte souvent de plusieurs facteurs aggravants. Chaque année, deux millions de chutes de personnes âgées de plus de 65 ans sont responsables de 10 000 décès, première cause de mortalité accidentelle. En 2016, à Mayotte, le nombre de décès dus à des chutes s’élevait à trois. Pour l’association Famahou Maecha, l’organisation de ce séminaire est partie d’un constat. « Nous avons constaté qu’ici à Mayotte il n’y a pas de circuit gériatrique, il n’y a pas de développement de gérontologie », confie Saindou Boina Said, directeur général de l’association. L’objectif est donc, d’avoir « des expériences extérieures pour commencer à mettre en place des bonnes pratiques. L’idée c’est d’anticiper, de faire également de la prévention auprès des jeunes », complète le directeur.

Ce séminaire, organisé en collaboration avec la Fédération internationale des associations des personnes âgées (FIAPA) et la Fédération mahoraise des associations des personnes âgées et retraités (FMAPAR), est donc l’occasion pour les professionnels médicaux et paramédicaux, associations ou encore services d’aide et d’accompagnement à domicile, d’échanger autour de la problématique des chutes. « C’est une rencontre entre des experts. Des experts mahorais tout d’abord, avec tout ce qu’ils souhaitent faire et des experts venus d’autres horizons pour que se dégagent de nouvelles pratiques ou des pratiques meilleures », affirme Alain Koskas, gérontologue et président de la FIAPA. D’autres experts extérieurs sont également venus de la métropole, notamment le Professeur Pierre-Olivier Lefebvre, qui a pu apporter des conseils pour l’aménagement des espaces des villes et villages à destination des personnes âgées. Le professeur Joël Belmin et le docteur Sylvie Pariel, font eux aussi partis des intervenants, afin de communiquer leurs expériences, notamment à l’hôpital Charles Foix de Paris.

Un accueil familial prédominant à Mayotte

Animés par de multiples intervenants, les différents ateliers mis en place tout au long de la semaine sont l’occasion d’aborder des thématiques comme l’ampleur du problème des chutes, ses causes et conséquences ou encore la prévention secondaire des chutes. Ces ateliers permettront aux participants de mieux comprendre « ce qu’il faut faire pour éviter la fragilisation des personnes âgées, pour éviter qu’elles s’isolent », note le directeur de l’association. Dans un deuxième temps, le séminaire apportera des réponses liées aux maisons où résident les personnes âgées, « qui ne sont peut-être pas adaptées pour elle et qu’est-ce qu’on peut faire pour améliorer les choses », conclut-il.

A Mayotte, l’accueil familial est d’ores et déjà existant. Il permet à une personne âgée d’être accueillie au domicile d’un accueillant familial. En parallèle à ce dispositif et dans l’attente du projet de construction d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), dont l’appel à projet devrait être lancé dans l’année, cinq petites unités de vie vont être créées. Ces établissements sont « un lieu d’hébergement pour les personnes âgées en perte d’autonomie », explique Saindou Boina Saïd. Trois unités seront portées par Fahamou Maecha et deux par Mlezi Maoré, chacune d’entre elles pourra accueillir cinq personnes au maximum. Ces structures médico-sociales devront voir le jour au cours de l’année 2023.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...

« Vous êtes la fierté de votre village, de votre quartier, de votre ville »

Près de 30 bacheliers de Mamoudzou ont été distingués par la mairie vendredi 12 juillet. Une cérémonie était organisée pour les titulaires des mentions...