100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une boucle de l’île de 130 kilomètres pour les nageurs de l’Hippocampe Tour

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Défi sportif de haut niveau du 25 au 27 mars avec l’Hippocampe Tour qui rassemblera quatre nageurs de Mayotte pour un défi de 130 kilomètres en relais sans escale dans les eaux du lagon. Une première sur l’île qui avait accueilli l’année dernière le petit Hippocampe Tour de 40 kilomètres “seulement” entre la plage du Faré à celle de N’Gouja.

Quatre nageurs, deux jours, deux nuits et 130 kilomètres, voilà ce que promet l’Hippocampe Tour. Le 25 mars prochain, les participants prendront le départ depuis la plage de N’Gouja pour une boucle autour de l’île aux parfums. “Nous partirons dans le sens des aiguilles d’une montre en direction de Sada si les conditions météorologiques le permettent”, explique Philippe Fort, nageur et organisateur de l’événement. L’objectif de cette première édition sera de dédiaboliser le lagon et de montrer que la pratique de la natation y est possible de jour comme de nuit. “Cette année, l’Hippocampe Tour sera un défi. Nous espérons que dès l’année prochaine il pourra être démocratisé et devenir une course populaire”, affirme celui qui a traversé la Manche à la nage.

Un travail d’équipe

Au total, onze personnes se relaieront pour mener à bien ce tout premier tour de l’île en eau libre. Trois nageuses, un nageur, trois kayakistes, deux accompagnantes et deux skippers se sont lancés dans cette aventure. “Notre équipe est majoritairement féminine et se compose de membres entre 15 et 57 ans”, détaille Philippe Fort. Du lever au coucher du soleil, les sportifs pourront compter sur les kayakistes pour les encadrer et assurer leur sécurité. “La nuit, les nageurs et les kayaks seront équipés de lumières pour pouvoir être repérés”, poursuit le maître-nageur. Matériel de premier secours, infirmière à bord, bracelet anti-requins et demande d’autorisation aux affaires maritimes, les nageurs sont parés à toutes éventualités et pourront compter sur le soutien de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) en cas de besoin.

Sport, mental et environnement

Ce défi sportif et humain se veut également environnemental. En effet, en lien avec le parc naturel marin, les membres de l’équipe qui accompagnent les athlètes s’engagent à ramasser les déchets qu’ils croiseront à la surface de l’océan. Une belle initiative pour mettre en avant la beauté du lagon et la pratique de la natation en eau libre qui se terminera par un événement sur la plage de N’Gouja dimanche 27 mars. Au programme : tombola, repas et moment convivial.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1036

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Les volleyeurs mahorais n’iront pas aux Jeux des îles de l’océan Indien

La décision a été prise, ce dimanche matin, par le comité directeur de la ligue régionale réunie à Mamoudzou. Le défaut de subventions octroyées...

Air Austral entérine son passage au partenariat public-privé

L’arrivée d’un nouvel actionnaire privé, RunAir, nécessite quelques changements de gouvernance à la tête d’Air Austral. Ce vendredi 24 mars, il a été décidé...

« Pour guérir de l’endométriose, il faut en parler »

La journée mondiale contre l’endométriose a lieu ce 28 mars. A Mayotte, l’association Endomayotte a été créé en juillet dernier pour faire connaître cette...

Collégiens et lycéens exposent leurs œuvres à Ouangani

Pendant quinze jours, 240 élèves du collège de Ouangani et du lycée de Coconi ont été accompagnés par deux artistes photographes de La Réunion...

Les agriculteurs profondément inquiets face au manque d’eau

Alors que la saison des pluies n’a jamais vraiment démarré et que le manque d’eau est criant sur l’île, les agriculteurs s’inquiètent. Les cultures...