test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

En octobre, vois la vie en rose

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai vraiment cru ne pas avoir de vol”, un médecin raconte son périple ubuesque pour venir renforcer les équipes du centre hospitalier de Mayotte

Jérémie Gallon, comme des dizaines de membres du corps médical a pris la décision de venir prêter main-forte au CHM. Mais comme des dizaines de ses confrères ou collègues, il a d’abord dû, avant de partir “au front” contre la crise sanitaire, affronter “ce que l’administration peut faire de pire”. Récit d’un voyage en absurdie.

 

Vendredi 29 octobre, les élèves en 2ème année de BTS services et prestations du secteur de la santé et du social (SP3S) au lycée de Tsararano ont réalisé des actions de sensibilisation et de prévention contre le cancer du sein. Une matinée de mobilisation à but pédagogique en collaboration avec l’association mahoraise de lutte contre le cancer à Mayotte (AMALCA) et le réseau de dépistage organisé des cancers (REDECA).

Défilé de flamants roses ? Costume de Barbie ? Cosplay de Barbapapa ? Et bien non ! Les jeunes du lycée de Dembéni ont revêtu leur plus belle tenue pour la bonne cause : l’octobre rose et la lutte contre le cancer du sein. En effet, le cancer à la fois le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme n’épargne pas les Mahoraises. “Sur 217 cas de cancers traités par chimiothérapie au CHM en 2020, 74 étaient des femmes atteintes de cancer du sein”, s’attriste Nadjlat Attoumani, ancienne malade et présidente de l’association mahoraise de lutte contre le cancer à Mayotte. Des chiffres inquiétants qui rappellent l’importance du dépistage et de l’autopalpation qui permettent de déceler cette pathologie.

Afin de sensibiliser la population dès son plus jeune âge, les douze étudiants en deuxième année de BTS SP3S (services et prestations du secteur de la santé et du social) au lycée de Tsararano ont réservé à leurs camarades une matinée d’information sur cette thématique. Tout de rose vêtu, les jeunes animateurs incarnent la nouvelle génération en action. “Cet événement permet d’instaurer un espace de dialogue entre les lycéens et les représentants des associations AMALCA et REDECA”, affirme Hamza Charfia, l’une des étudiantes organisatrices. Une démarche saluée par le chef d’établissement, Michel Toumoulin, qui se dit très fier “de ce travail fédérateur autour de la santé”.

Des interrogations pertinentes

Après l’intervention des associations et la vidéo de démonstration de l’autopalpation en français et en shimaoré, les rires font place au silence et les questions fusent. “Les hommes peuvent-ils être touchés par le cancer du sein ?”, “Les femmes subissent-elles encore des mastectomies ?”, “Le cancer est-il contagieux ?”, “Comment peut-on s’en protéger ?” Autant d’interrogations pertinentes lancées par l’assemblée d’élèves aux intervenants d’AMALCA et de REDECA. Accompagnée de son équipe, la présidente de l’association mahoraise de lutte contre le cancer à Mayotte, qui effectue au sein de sa structure de la sensibilisation, de la prévention et un accompagnement des malades, prend son rôle très à cœur. Touchée par la maladie alors qu’elle n’avait pas atteint la quarantaine, elle met un point d’honneur à informer la population le plus tôt possible afin de prévenir des formes incurables de cancer.

À ses côtés, les médiatrices du réseau de dépistage organisé des cancers mettent en avant le dépistage des cancers du col de l’utérus et du sein. Chaque semaine, elles sillonnent l’île à la rencontre des femmes afin de leur apporter des informations et leur permettre d’accéder à un examen effectué par des sages-femmes. Toute la matinée, les élèves du lycée ont pu également venir s’informer dans l’un des stands monté spécialement pour l’occasion. Un événement plein de sens pour un avenir plus rose à Mayotte.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Crise de l’eau : la non-conformité est levée pour Passamaïnty et Bouyouni ce mardi soir

Les contrôles sanitaires sur les unités de distribution d’eau potable de Bouyouni-est et Passamaïnty avaient conclu à une non-conformité de l’eau, il y a...

Élections législatives : Une bataille plus rude au sud avec huit candidats contre quatre au nord

Ils sont finalement douze à s’être inscrits auprès de la préfecture de Mayotte, la semaine dernière, pour se présenter devant les électeurs mahorais, les...

L’art donne vie au futur lycée de Longoni

Prévus jusqu’en 2025, les travaux du futur lycée des métiers du bâtiment de Longoni avancent. Pour marquer le coup, le chantier a ouvert, ce...

Des employeurs prêts à « casser les stéréotypes » sur le handicap

Alors que les entreprises de plus de vingt salariés doivent compter 6 % de travailleurs handicapés, à Mayotte, ce taux est de 0,7 %....

Kawéni 2 remporte “Questions pour une école championne”

Commencée en février, la compétition « Questions pour une école championne » s’est achevée mercredi dernier, avec la victoire d’une des équipes du collège Kawéni 2....