Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le pôle des métiers de l’aérien prévu en août 2024 à Pamandzi

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

En Petite-Terre, ont eu lieu la remise de diplômes et la signature d’un arrêté préfectoral portant création à Mayotte d’un Ciras (Comité d’installation régional à l’aéronautique et au spatial), vendredi après-midi à la case Rocher à Dzaoudzi. Les métiers de l’aérien se voudront plus accessibles à la jeunesse mahoraise, avec une ouverture sur des formations dispensées dans plusieurs pays de la région océan Indien. Point d’orgue de ce développement, le pôle des métiers de l’aérien doit voir le jour en août 2024.

le-pole-des-metiers-de-laerien-prevu-en-aout-2024-a-pamandzi
Plusieurs lycéens de Petite-Terre se sont vu remettre leurs diplômes à l’occasion de cette cérémonie.

La cérémonie organisée par le chef d’établissement de Petite-Terre et présidée par le recteur de l’académie de Mayotte, Jacques Mikulovic, a d’abord démarré par la signature de l’arrêté pourtant création d’un Ciras, un comité chargé de faire la promotion des métiers de l’aéronautique et spatial à Mayotte. Pour être en phase avec l’environnement régional, il est ici essentiellement question des métiers de l’aérien. « C’est la partie immergée de l’iceberg qui s’appelle développement de l’offre de formation pour développer des compétences dont Mayotte aura besoin, demain, après demain ou sur un peu plus long terme. Nous sommes sur ce qu’on appelle la transformation de l’offre de formation, pour essayer à ce qu’elles soient à la fois utiles pour le territoire, qu’elles correspondent aux désirs des jeunes et des acteurs économiques qui sont ou vont s’implanter dans le département ou qui envisagent de le faire à court terme. C’est parce qu’ils vont trouver des compétences sur Mayotte qu’elles également promouvoir ce développement du tissu économique mahorais », explique un conseiller du recteur. Il est question ici de formations dans des métiers très attractifs, avec en arrière-plan, toutes les représentations des métiers de l’aérien qui seront sanctionnés par des diplômes d’État. Autrement dit, avec de telles certifications, les lauréats auront la possibilité d’aller travailler partout dans le monde.

« Permettre aux jeunes d’ouvrir leurs horizons »

« C’est d’abord parce que nous savons que Mayotte se développe avec une telle trajectoire, trajectoire dans laquelle elle aura besoin de telles et telles compétences que nous, en anticipation, allons créer les formations compétentes pour que les futurs acteurs économiques puissent trouver des compétences. » Mais le rectorat de Mayotte ne fait pas que ça, il essaie également de répondre aux besoins exprimés par les acteurs économiques présents sur le territoire. « Si on faisait que ça, je dirai sans la promotion des métiers, nous risquerions d’avoir beaucoup de jeunes sur des métiers qui ne sont pas insérant. S’il y a un travail réalisé sur l’orientation et la promotion des métiers en partenariat avec le département, cela permettra aux jeunes d’ouvrir leurs horizons et développer un petit peu de la compétence sur des métiers qui ne sont pas à priori connus mais sur lesquels ils vont découvrir, par le biais des stages, de la compétence », fait remarquer le conseiller du recteur.

Actuellement, l’Éducation nationale dispose d’un certain nombre de formations au lycée de Petite-Terre avec un plateau technique minimum qui permet d’assurer une conduite de formation. La livraison d’un bâtiment appelé « pôle des métiers de l’aérien » est attendu pour août 2024. Il hébergera les formations de maintenance aéronautique, les formations de sécurité et de d’accueil liés au secteur aéroportuaire.

300 élèves attendus

Ces nouveaux bâtiments et plateaux techniques seront investis par 300 élèves. L’idée de ces pôles vise à disposer d’une concentration de plateaux techniques cohérents, d’une importante équipe de formateurs pour (au-delà de leurs obligations premières qui reste la formation scolaire) répondre à des demandes spécifiques émanant d’acteurs économiques sous forme de force continue d’adultes ou de montée en compétences de divers personnels. « En fait, c’est parce qu’on stabilise sur un pôle qu’on va avoir un plateau technique, des ressources et des formateurs, que l’on va pouvoir après développer la formation continue des adultes et répondre à une demande ponctuelle, parce qu’on aura tout concentré au même endroit », souligne le conseiller du recteur de Mayotte. L’autre objet de ce comité regroupant les formations aéronautiques et spatiales, est de réunir les acteurs publics et privés, à la fois sur le territoire de Mayotte mais aussi, et plus généralement, dans l’océan Indien afin de développer des partenariats qui permettront aux jeunes scolarisés de trouver des métiers passions à Madagascar, Maurice, dans les pays de la côte Est-africaine etc, un déploiement de relations partenariales entre différents pays de la zone. « Ça, c’est très important car l’aérien constitue une forte activé dans l’océan Indien. » De son côté, le recteur de Mayotte indique que ce futur dispositif de formations et d’enseignement des métiers de l’aérien et du spatial sera associé à un internat afin d’offrir aux élèves (notamment ceux originaires de la Grande-Terre) les meilleures conditions de travail possibles.

« Cet internat permettra également d’élargir le temps des formations, car sans internat, on est limité au temps de transport et à l’insécurité qui va avec, et c’est très important pour les élèves de pouvoir étudier en pleine sérénité », souligne le recteur. La cérémonie s’est ensuite poursuivie avec la remise de diplômes à une vingtaine d’élèves, dans une ambiance festive au milieu de leurs parents et amis.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Un couple agressé à Ongojou : l’homme a été placé en coma artificiel

Mayotte a été le théâtre de plusieurs agressions ce lundi. Un couple a été pris pour cible à Ongojou au niveau d’un barrage en...

Cinq ans de prison pour les jumeaux à la hache

 Jeudi dernier, le procès de frères jumeaux pour tentative de meurtre et complicité s’est ouvert devant la cour d’assises de Mayotte. En février 2021,...

Loi Mayotte : « Notre objectif réel n’est pas de nous contenter du minimum »

Co-rapporteuse des propositions du territoire, Maymounati Moussa Ahamadi a participé à la réunion du 17 mai, à l’Élysée. La conseillère départementale du canton de...

Foncier : Un nouveau délai qui peut intéresser les propriétaires en devenir

La loi du 9 avril entérine un changement capital pour la problématique foncière à Mayotte. Le délai de prescription, qui ouvre le droit aux...

Les élèves de Chiconi expliquent Mayotte sur les ondes nationales

Une vingtaine d’élèves du collège Ali-Halidi, à Chiconi, ont été invités par la radio Franceinfo afin d’enregistrer des interviews et des citations pour animer...