100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Pour leur engagement, le recteur épingle « les soldats de la connaissance » de la palme académique à Mayotte

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Pas de rentrée avant août à Mayotte pour la CGT Éduc’action

Suite au plan de déconfinement présenté par le premier ministre ce mardi, la CGT Éduc’action a décidé de taper du poing sur la table pour que la rentrée mahoraise ne se calque pas sur les modèles métropolitains. Celle-ci est en effet jugée, au regard des moyens comme de l’avancée épidémique tout simplement inenvisageable avant fin août.

Ce mardi 6 juillet, le recteur Gilles Halbout a décoré 17 personnels de l’Éducation nationale de la médaille de l’ordre des palmes académiques. Une remise solennelle durant laquelle les larmes et les sourires se sont entrechoqués, qui récompense l’engagement de ces femmes et de ces hommes au service des élèves de l’académie.

« Au nom du premier ministre, j’ai l’honneur de vous faire chevalier/officier de l’ordre des palmes académiques. » Qu’ils soient conseiller pédagogique, directeur d’école, principale de collège, ou encore animateur informatique, ils étaient 17 réunis ce mardi dans l’enceinte du rectorat pour se faire épingler par le responsable de l’académie à la suite du décret du 28 octobre 2020. « Dans ce genre de cérémonie, nous prenons un grand plaisir à nous retrouver », a d’abord introduit Gilles Halbout, heureux se présenter face à ses collaborateurs pour ce moment de partage.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, petite piqûre de rappel ! Créée en 1808 par Napoléon, cette distinction, « l’une des plus anciennes de la République », honore une action au service de l’école. Elle est le reflet de la réalité de la communauté éducative, du travail réalisé par chaque agent quelle que soit sa fonction au sein de l’Éducation nationale. Un insigne représenté par un rameau d’olivier et une branche de laurier. Ce n’est qu’en 1955 que le président René Coty institue l’ordre des palmes académiques et ses trois grades : chevalier, officier et commandeur. « Cela nous rappelle que l’éducation est un combat. Vous en êtes les héros du quotidien pour un monde meilleur et paisible. Vous êtes les soldats de la connaissance ! » Tous se sont présentés un par un, sous les yeux de leurs proches et de leurs collègues, aux côtés de Gilles Halbout pour recevoir leur médaille.

 

Anissat Widad Abdourrahamane

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteSecrétaire à Dembéni à partir de 1998, Anissat Widad Abdourrahamane rejoint la circonscription de Mamoudzou Sud en 2006. Accueillante, dévouée, loyale et toujours disponible, « vous êtes ce que d’aucuns appellent la mémoire vivante de l’inspection ». « Celles et ceux qui franchissent la porte de vos bureaux ont le droit, quels qu’ils soient, quel que soit leur niveau de responsabilité, qu’ils soient personnels enseignants ou parents d’élèves et quelles que soient les circonstances, à un accueil convivial et quelques mots attentionnés. »

 

Ahmed Attoumani

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteEn poste depuis 1999, Ahmed Attoumani possède un parcours professionnel aussi riche que varié. « Vous êtes une personne ressource disponible et votre engagement au service des élèves et des enseignants est sans équivoque. Vous assumez désormais une mission d’animateur informatique. » Depuis deux ans, l’ancien professeur des écoles porte le projet Fluence dans sa circonscription de Mamoudzou Centre, qui vise le développement et la validation de dispositifs numériques innovants dans les établissements scolaires. « Votre contribution à la formation statutaire des directeurs d’écoles fut particulièrement appréciée et remarquée. » Le quinquagénaire doit acquérir dans les prochains mois le statut de formateur, option informatique. « Vous avez les compétences nécessaires pour relever ce défi, elles sont reconnues de toutes et tous. »

 

Jocelyne Bernard

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteAprès un début de carrière comme cheffe d’entreprise dans le secteur privé puis comme attachée territoriale, Jocelyne Bernard se tourne vers l’enseignement en 1993. Arrivée à Mayotte en 2018, celle qui a exercé précédemment dans les académies de La Réunion et d’Aix Marseille prend la tête du collège de Bouéni, alors en construction. « Malgré un établissement qui n’était pas fonctionnel, vous avez su piloter l’ensemble de votre équipe répartie sur trois sites tout en suivant l’avancée et le bon déroulement des travaux. » Reconnue comme un personnel de direction aguerri et investi qui sait partager son engagement au bénéfice de la réussite de tous ses élèves, elle a su franchir les nombreux obstacles qui se sont présentés face à elle pour faire sortir de terre l’un des plus beaux établissements scolaires du territoire.

 

Rose-Marie Bloquet

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteDirectrice d’école à Passamaïnty village depuis 2015, après un premier passage entre 2009 et 2013, Rose-Marie Bloquet s’investit corps et âme auprès d’un « public particulièrement démuni », avec qui elle réussit « à initier un travail de grande qualité ». Au cours du premier puis du second confinement, la Nordiste d’origine, travaillant pour l’institution depuis 1982, anime une émission de télévision quotidienne dans le but de préserver la continuité pédagogique. « Cette classe fut un véritable succès et a suscité l’admiration de tous. »

 

Jean-Jacques Ewane

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteProfesseur puis chef de travaux, Jean-Jacques Ewane devient personnel de direction en 2012 avant de rejoindre le collège de M’Tsamboro deux années plus tard, comme principal adjoint. « De toutes celles et ceux interrogés, chacun nous dit apprécier l’excellence de votre positionnement, votre capacité à mobiliser les équipes, votre remarquable constance mais également votre connaissance précise de l’établissement et de son histoire. » Formé aux situation de crise à Rochefort, il effectue un travail pédagogique remarqué durant la période sensible des séismes. « Les crises succédant aux crises, Mayotte a été tous les ans le terrain le plus exigeant possible pour mettre en avant vos capacités. »

 

Véronique Fabre

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteProfesseure d’éducation physique et sportive pendant près de dix ans, Véronique Fabre débute son parcours de personnel de direction au collège Château Forbin à Marseille. Arrivée sur le territoire en 2018, la quadragénaire occupe depuis quelques mois le poste de principal à Passamaïnty. « Il n’est pas un matin sans que les élèves, présents pour beaucoup dès 5h30, ne vous voient pas ouvrir les portes de leur collège. » Preuve de son dévouement et de sa capacité à fédérer ses équipes et à impulser de nombreux projets.

 

Marie-Gabrielle Furion

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteSur le territoire depuis août 2016, Marie-Gabrielle Furion commence son aventure mahoraise à l’école maternelle annexe de Mamoudzou en tant qu’adjointe avant d’en prendre la direction en 2017. « Vos collègues saluent les nombreuses qualités qui sont les vôtres, des capacités d’adaptation et des compétences de gestion de groupe en faveur de la continuité du service public. » Par ailleurs, elle met ses compétences de formatrice à l’attestation de premiers secours au service de ses pairs, dans le cadre de la formation initiale et continue.

 

Gilles Grillet

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteAprès une carrière comme maître auxiliaire en EPS dans les Hauts-de-France et au Maroc, Gilles Grillet obtient le concours de professeur des écoles en 1992. Ce n’est qu’en 2015 qu’il fait le choix de rejoindre l’académie du 101ème département pour prendre les rênes de l’école élémentaire de Kawéni Poste. « À travers les nombreuses fonctions et missions occupées, vous avez développé des compétences multiples que vous savez quotidiennement mettre au service de nos élèves et de notre institution. » Ses qualités relationnelles, ses capacités d’adaptation et ses expériences professionnelles en font des atouts de grande valeur au sein de sa circonscription.

 

Mariame Kambi

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteC’est à Mamoudzou, rue des Manguiers, que Mariame Kambi commence ses missions d’enseignement en 1997. Son sérieux, son organisation et sa volonté affichée de contribuer à améliorer le service public l’amènent à son premier poste à responsabilité, à Passamaïnty en 2006. « Vous êtes aujourd’hui directrice d’une école primaire de 33 divisions (celle de Foundi Ade à Tsoundzou 1, ndlr). L’ensemble de vos collègues et des cadres de la circonscription saluent un pilotage de votre école optimal tant dans le domaine administratif que pédagogique. »

 

Patrick Marvie

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteDirecteur adjoint chargé de la section d’enseignement général et professionnel adapté au collège de Kwalé depuis 2018, Patrick Marvie baigne dans l’enseignement spécialisé, désormais appelé ASH, après une mutation en Haute-Loire en 1992. « Les chefs d’établissements n’hésitent d’ailleurs pas à [vous] confier d’autres missions, comme celles du suivi des élèves à PPS (projet personnalisé de scolarisation), de l’ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire) ou de l’UPE2A (unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants). » D’ailleurs, il est associé à la formation CAPPEI (certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive) et aux jurys d’examen ainsi qu’à la commission départementale d’orientation vers la SEGPA.

 

Adbou Raoufou Mohamadi Said

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteConseiller pédagogique depuis 2006, « vous assurez vos missions exigeantes avec enthousiasme et professionnalisme ». Depuis deux ans, Abdou Raoufou Mohamadi Said est en charge du dossier « formation continue des contractuels » et coordonne dans ce cadre l’accompagnement et le suivi des PS2 et PS1 dans la circonscription de Mamoudzou Centre. « Vos compétences pédagogiques et votre sens des relations humaines vous ont permis très vite de vous faire connaître comme l’une de ces personnes ressources fiables, toujours disponibles et particulièrement diligentées auprès des enseignants, des écoles, des parents d’élèves et des autorités municipales. »

 

Ayouba Sarouma

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteDirecteur de l’école de Cavani Sud 2 depuis 2010, Ayouba Sarouma y développe des relations de partenariat fondées sur la confiance et l’entente, notamment avec la mairie de Mamoudzou. « Vous faites preuve d’un réel engagement professionnelle et d’une rigueur dans l’exercice de votre direction. » Mais surtout, l’ancien instituteur auxiliaire suppléant lors de ses débuts en 1995 saisit depuis avec aisance les évolutions des responsabilités de directeur d’école, à l’instar des missions d’animation, d’impulsion et de pilotage.

 

Adounia Sulleman

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteSorti de l’IUT de Nancy, Adounia Sulleman commence professeur contractuel de biologie au lycée de Sada 2005. Avant d’obtenir le concours d’IERM et d’être titularisé en 2008. Il rejoint alors les rangs du premier degré, dans une classe de CP à l’école annexe élémentaire. Depuis 2016, il est à la tête de l’école élémentaire Kawéni Village et a en charge le projet « les Jeux d’échec au service des stratégies mathématiques » sur le circonscription de Mamoudzou Nord. « Votre sérieux et votre rigueur vous ont permis de dessiner un projet professionnel, le vôtre, au bénéfice d’un plus grand nombre. »

 

Hamadi Thany

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteSuccessivement maître d’internat, enseignant d’histoire puis psychologue de l’Éducation nationale, Hamadi Thany occupe aujourd’hui, après 25 ans de carrière aux côtés de la jeunesse mahoraise, les fonctions de chargé de mission au service académique d’information et d’orientation. « Votre engagement en direction des élèves et des familles, votre loyauté envers notre institution méritent d’être salués. Vous œuvrez quotidiennement pour la réussite et l’épanouissement des élèves de l’académie. »

 

Allaoui Ahamada Yves

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteD’enseignant à responsable de formation au RSMA pour la préparation du CFG (certificat de formation générale) avant de devenir conseiller pédagogique, Allaoui Ahamada Yves possède un parcours singulier, qui l’a amené aux quatre coins de l’île : Mamoudzou, Sada, Dembéni, Miréréni, Acoua, Tsingoni… « Vous êtes de ces premiers agents ayant passé le concours externe des instituteurs du cadre bacheliers sur le territoire en 1983. » Salué par ses pairs pour sa connaissance fine du terrain, il officie dorénavant au sein de la circonscription de Mamoudzou Sud. « Vous allez prochainement quitter notre ministère pour vous consacrer à une nouvelle mission, essentielle et méritée, celle du repos. » Un départ à la retraite bien mérité !

 

Claudine Haab

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteAprès 22 ans de carrière à l’enseignement des lettres modernes dans les académies de Besançon puis de Créteil, Claudine Haab devient conseillère auprès du chef d’établissement de Bobigny en 2005. En 2017, là voilà nommée principale du collège de M’Tsamboro. « C’est sous votre pilotage que l’école ouverte aux parents verra le jour dans votre établissement, que des liens avec le premier degré seront initiés, qu’une revalorisation de la SEGPA sera lancée par des projets pédagogiques novateurs ou encore que la nuit des contes sera mise en place. » La binôme de Jean-Jacques Ewane s’emploie à créer un véritable sentiment d’appartenance au cœur de son enceinte et y assure un climat scolaire le plus propice aux apprentissages.

 

Sandi-Ali Mlanao

engagement-recteur-epingle-soldats-connaissance-palme-academique-mayotteTitulaire du CAFIPEMF, Sandi-ali Mlanao jouit d’une carrière de 35 ans durant laquelle il a pu découvrir plusieurs fonctions : directeur dans une école d’application, conseiller pédagogique en charge du dossier « formation continue » des maîtres dans le département, puis directeur dans une école relevant des programmes du réseau d’éducation prioritaire renforcé. « Votre engagement professionnel, salué et estimé de tous, a été reconnu par la médaille d’honneur du travail qui vous a été remise en 2002 puis en 2004. » Chevalier de l’ordre des palmes académiques en 2006, il reçoit à juste titre le grade d’officier.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°966

Le journal des jeunes

À la Une

En plus de son plan propreté, Mamoudzou s’attaque à son trafic routier

Ce vendredi 17 septembre, le maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaïla, a présenté son plan propreté 2020-2030 et signé un arrêté de voirie pour expérimenter...

Dans les yeux des jeunes mahorais avec “Nouveau regard sur ma ville 2021”

Vendredi dernier avait lieu le vernissage de l’exposition photographique “Nouveau regard sur ma ville 2021”. Un projet mis en place par la communauté d'agglomération...

Stéphane Bijoux, député européen : « Notre responsabilité, c’est d’accompagner nos planteurs, nos éleveurs et aussi nos pêcheurs »

Lundi 13 septembre, le député européen de La Réunion Stéphane Bijoux présentait devant le parlement de l'Union sont rapport intitulé "Vers un renforcement du...

Compagnies maritimes : la baisse des rotations pénalise les entreprises de Mayotte

Depuis l’annonce en juin d’une réduction du nombre de navires de CMA-CGM au port de Longoni, les patrons de l’île tirent la sonnette d’alarme....

Mon Pouleti : une polémique qui prend des ailes

Le nouvel abattoir Mon Pouleti a-t-il raté sa dernière campagne de publicité ? Ou au contraire, a-t-il fait un coup de maître ? Les...