100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les aventures de Toto au coeur d’un spectacle pour enfants à Mayotte

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

À Mayotte, le grand flou artistique autour des mesures de soutien

Les acteurs mahorais du spectacle restent dans la tourmente : alors que le gouvernement a déployé des aides aux intermittents lésés par l’annulation des événements culturels, leurs homologues locaux ne pourront pas y prétendre, ce statut juridique n’existant pas au sein du 101ème département. 

Flou artistique autour des arts de la scène

Les artistes et intermittents du spectacle ne peuvent, à Mayotte, prétendre au statut juridique spécifique pourtant de vigueur en métropole, du fait de l’application tardive du droit du travail dans le 101ème département. Une situation qui complique encore un peu plus l’avenir de ces professionnels, souvent écartés des décisions politiques.

 

Les artistes de l’association de danse, Uwezo, sont en pleine création. Ils ont un mois pour créer un spectacle entièrement dédié au jeune public mahorais. Et c’est tout naturellement qu’ils ont choisi de raconter les aventures du célèbre personnage de fiction Toto, en dansant. Leur première représentation est prévue pour le 6 août.

Toto, ce héros fictif qui incarne un enfant gaffeur et malin est connu de tous. Il fait rire les enfants, mais aussi les adultes. C’est la raison pour laquelle, il est au centre du prochain spectacle de l’association Uwezo, imaginé et mis en scène par deux danseurs professionnels, Fakri Fahardine, connu sous le pseudonyme de Kris, et Mohamed. « Les histoires de Toto sont universelles, mais nous avons remarqué qu’elles ne sont pas les mêmes selon les pays. Elles sont différentes à Mayotte, en métropole, en Amérique… Donc nous allons représenter tous les profils de Toto », explique Fakri Fahardine, également président de l’association Uwezo.

Les histoires farfelues de ce personnage seront racontées grâce à la danse, à travers cinq tableaux d’une durée totale d’une demi-heure. Les thèmes retenus sont : Toto en cours d’EPS, Toto en classe, Toto fait la vaisselle, Toto veut partir et Toto dans la rue. Les deux artistes sont encore en phase de création, ils s’entraînent dans les locaux du Royaume des fleurs, autre association artistique basée en Petite-Terre. « Cela fait une semaine que nous avons commencé les répétions, mais il reste encore beaucoup à faire. Il faut trouver les bons raccords, les enchaînements et assembler le tout », indique Mohamed. Trouver les pas de danse est une chose, mais choisir la musique en est une autre. Ce choix important n’est pas encore fixé, à trois semaines de la première représentation prévue le 6 août. Une situation qui inquiète les danseurs. Ces derniers souhaitent avoir des musiques et des bruitages comme dans les dessins animés, et pour cela, ils travaillent avec un musicien.

association-danse-uwezo
La première représentation aura lieu le 6 août, dans les locaux du Royaume des fleurs en Petite-Terre.

Travailler pour des enfants, une première

Si Uwezo existe depuis trois ans, il s’agit d’une grande première pour la structure. Ses artistes ont plutôt l’habitude de faire des spectacles pour adultes. Fakri et Mohamed doivent donc changer leurs méthodes de travail afin de capter l’attention des enfants. « Dans la création pour les adultes, on code nos danses. On fait cogiter les esprits, quand les spectateurs viennent nous voir, ils se posent plein de questions et c’est ce qui est intéressant. Par contre, pour un spectacle pour jeune public, on ne peut pas faire cela, au risque de les ennuyer. Il faut que tout soit évident, sinon ils ne vont pas comprendre et vont rapidement se désintéresser », précise Fakri Fahardine. Pour s’aider, ils utilisent des objets tels que des ballons et des ustensiles de cuisine. Ils doivent également faire des mimiques, malgré eux. « On est obligés d’en faire pour que les enfants comprennent, même si je ne suis pas très fan. On doit trouver le juste milieu et ne pas trop en faire parce que nous ne sommes pas des clowns ! », lance Fakri Fahardine.

Le spectacle entièrement imaginé pour les petits a un objectif bien précis : faire comprendre aux enfants que la différence n’est pas une mauvaise chose. « Toto est un personnage qui ne réagit et ne pense pas comme tout le monde, mais cela ne veut pas dire qu’il est bête, au contraire, il est très malin ! On veut que les jeunes comprennent que même si on est différent des autres, on ne doit pas être mis de côté », souligne le président de l’association. Une leçon de vie qui sera également utile aux adultes.

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1007

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Des réfugiés campent sur la place publique à Mamoudzou pour montrer leur souffrance

Depuis le samedi 13 août, des réfugiés d’origine africaine campent sur la place Zakia Madi à Mamoudzou. Des hommes et des femmes accompagnés de...

Réouverture partielle de la pharmacie des Badamiers : le combat continue

Suite à la suppression de son officine de l’annuaire de l’ordre des pharmaciens le 6 juillet dernier, Mirasse Gataa, la pharmacienne titulaire de la...

Moins de touristes étrangers, mais plus de fréquentation par rapport à juin 2021

Une enquête menée auprès de professionnels du tourisme par l’agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte dresse la conjoncture de ce secteur d’activité...

Chez Mangrove Environnement, « je me sens vraiment bien ici, je m’amuse tout en travaillant »

En service civique depuis moins d’un an chez Mangrove Environnement, une association qui a pour objectif d’aménager et de protéger la mangrove du front...

La culture pour lutter contre la violence des jeunes à Mayotte

Forces de propositions dans le domaine culturel, socioculturel et socioéducatif, les centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Ceméa) de Mayotte veulent reconquérir l’espace laissé...