100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

En 2022, customisez votre propre tirelire Pièces Jaunes

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Chaque année depuis 1989, l’opération Pièces Jaunes fait appel à la générosité des Français pour financer de nombreux projets dans les hôpitaux publics pédiatriques. Du 12 janvier au 5 février, la campagne revient en force. La nouveauté en 2022 ? Tout peut devenir une tirelire Pièces Jaunes.

Vous êtes adeptes de la boîte à gros mots ? Alors du 12 janvier au 5 février donnez-lui une nouvelle utilité et offrez vos étrennes pour améliorer l’hospitalisation des enfants et des adolescents.  Bocaux, boîtes en carton et pots à crayons, en 2022 les Pièces Jaunes invitent les écoles, les familles, les hôpitaux, les associations et les entreprises à créer une tirelire avec leur propre contenant ! Démarche écologique ou nouvelle règle sanitaire ubuesque, nul ne le sait, mais petits et grands devront faire preuve d’originalité pour stocker leur petite monnaie.

Pour décorer les tirelires, la fondation des Hôpitaux diffusera dans les bureaux de Poste, dans la presse quotidienne régionale et dans la presse jeunesse des planches de stickers aux couleurs de la campagne. Afin que votre don soit pris en compte, il suffit de rapporter vos pièces à la Poste avant le 5 février prochain et vos fonds de poches trouveront une nouvelle utilité.

La pièce 2.0

Depuis plus de 30 ans, près de 16.000 réalisations ont déjà été subventionnés pour un montant de 155 millions d’euros en faveur des jeunes hospitalisés et plus de 9.300 autres projets sont en cours de construction ou à venir. Parmi les objectifs de la fondation ? Lutter pour rapprocher les familles à l’hôpital. De plus, l’association finance des activités scolaires et périscolaires pour que les enfants hospitalisés ne soient pas coupés du monde et puissent entretenir une vie sociale. L’organisme œuvre également pour la prise en charge de ceux victimes de souffrances psychiques et de maltraitances.

Vous n’avez jamais de monnaie et vous souhaitez tout de même soutenir les Pièces Jaunes ? Pas de panique ! À l’aide d’un téléphone, d’un ordinateur ou d’une tablette, vous pourrez faire un don en ligne sur le site piecesjaunes.fr mais aussi par sms en envoyant DON au 92111, ou encore créer une cagnotte en ligne sur le site Internet des Pièces Jaunes. De plus, dans les magasins partenaires de l’opération, vous pourrez également arrondir la note de vos achats et offrir quelques centimes pour soutenir les enfants et adolescents hospitalisés.

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...

À Koungou, un week-end de violences qui laisse des traces

Parties d’une simple embrouille entre jeunes de Koungou, les violences de samedi, dimanche et lundi matin ont laissé place à un climat pesant sur...

Yann Le Bris, procureur de la République : « Une problématique générale d’ordre public »

Si les investigations se poursuivent dans l’espoir d’interpeller les fauteurs de trouble à l’origine du week-end agité sur Koungou et Majicavo, le procureur de...

Plus de 30 millions d’euros pour construire la cité administrative régionale

Commandé sous l'ancienne mandature, le projet de cité administrative régionale sur le site du conseil départemental est bel et bien sur les rails. Les...