100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Allaitement maternel : « Assurer aux enfants le meilleur départ possible dans la vie »

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

Le Répéma (Réseau périnatal de Mayotte) et ses différents partenaires se sont réunis, ce vendredi 5 août, au centre de protection maternelle et infantile (PMI) de Bandrélé pour célébrer la semaine mondiale de l’allaitement maternel à travers une exposition photo pour montrer ses bienfaits et son utilité. Une démarche qui permet de toucher le plus grand nombre, mais surtout d’encourager les femmes à donner le meilleur pour leur bébé, même sur le long terme.

La semaine mondiale de l’allaitement maternel du 1er au 7 août réunit chaque année des femmes des quatre coins du monde pour encourager cette pratique. « L’allaitement est l’un des moyens les plus efficaces pour assurer aux enfants partout dans le monde le meilleur départ possible dans la vie. Le fait de donner uniquement le lait maternel aux nourrissons pendant les six premiers mois de la vie aide les jeunes enfants pour leur croissance, prévient la malnutrition, favorise le développement du cerveau et réduit le risque de surpoids dans l’enfance », affirme le docteur Diall Salimata. En effet, de moins en moins de femmes allaitent ou arrêtent d’allaiter très tôt et très peu de choses sont mises en place pour les accompagner dans cette démarche. C’est pourquoi l’exposition photo de ce vendredi 5 août au centre de protection maternelle et infantile (PMI) de Bandrélé où des femmes sont mises en évidence sur des clichés lors de leur allaitement est un tremplin vers la reprise d’une pratique qui disparaît peu à peu. « [Cette] inauguration est l’aboutissement d’un travail de plusieurs mois pour promouvoir l’allaitement maternel », déclare Amy Hecquet, sage-femme au Répéma (Réseau périnatal de Mayotte).

« L’allaitement maternel peut faire la différence entre la mort et la vie »

Cette journée à l’initiative du Répéma (Réseau périnatal de Mayotte) est une manière de rappeler que cette pratique est primordiale et exclusive jusqu’à l’âge de six mois. « L’allaitement maternel peut faire la différence entre la mort et la vie, c’est le premier vaccin du nouveau-né », déclare le docteur. L’enquête Unono Wa Mahore réalisée en 2019 sur la population résidant à Mayotte a montré que l’allaitement maternel a été initié sur 93.8% des enfants âgés de zéro à trois ans. Ce qui montre que 50% de cette tranche d’âge a été allaité pendant sept mois ou plus. « Mayotte a la meilleure performance nationale dans ce domaine », souligne Zamimou Ahamadi, conseillère départementale de Dembéni à l’occasion de son discours devant les invités présents à ce vernissage.

Par ailleurs, l’allaitement peut aller jusqu’à sept ans et la femme peut donner le lait à son enfant même lorsqu’elle n’est pas auprès de lui, en tirant son lait. Pour sensibiliser le maximum de personnes, « l’exposition photo aura lieu dans d’autres PMI et au centre hospitalier de Mayotte (CHM) pour toucher le plus de mamans possibles. On a choisi ces lieux puisqu’on sait qu’elles les fréquentent », conclut Amy Hecquet. Une façon particulière et ludique de montrer aux mamans que l’allaitement est le meilleur qu’on peut donner à son enfant.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1013

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Le conseil départemental pris d’assaut par les travailleurs

Ce jeudi 29 septembre, l’appel national des syndicats à la grève a été entendu par près de 200 personnes, sur la place de la République,...

Logement : une aide à la pierre jusqu’à 100.000 euros pour près de 38 bénéficiaires

Mise en place par le Département, l’aide à la pierre vise à aider les familles ou personnes à faibles revenus à accéder à la...

Guet-apens de « Pilou » : L’auteur des coups de couteau condamné à quinze ans de prison

Le procès de la bande de Doujani, qui a agressé violemment un lycéen à l’intérieur d’un bus le 11 mai 2016, s’est terminé ce...

La laka de retour au premier plan, avec la course de pirogues traditionnelles de Mamoudzou

La mairie de Mamoudzou organise le dimanche 16 octobre la première course de pirogues traditionnelles sur le front de mer de la ville chef-lieu,...

Éric Dupond-Moretti veut créer une « task force » de magistrats

Outre un budget du ministère de la Justice en hausse de 170 millions d’euros, Éric Dupond-Moretti a annoncé plusieurs mesures, mardi 27 septembre, devant...