100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Le Cros de Mayotte impose sa patte pour les prochains Jeux des Îles de l’océan Indien

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le Conseil International des Jeux (CIJ) a validé ce mardi la proposition du Comité d’Organisation des Jeux des Îles de Madagascar, de retenir 24 disciplines pour l’édition de 2023. Dans cette liste figurent les 15 choix soumis par le comité régional olympique et sportif de Mayotte. Une nouvelle qui réjouit le président, Madi Vita, et qui peut permettre au territoire de gagner en visibilité en vue de 2027.

« J’ai accueilli cette nouvelle avec beaucoup de joie ! » Au lendemain de la validation du Conseil International des Jeux de retenir 24 disciplines pour les Jeux des Îles de l’océan Indien organisé par l’île Rouge en 2023, Madi Vita affiche un large sourire. Le président du comité régional olympique et sportif de Mayotte se dit même « agréablement surpris » d’avoir réussi à faire intégrer ses 15 choix. « Que demande le peuple ! », s’amuse-t-il, pas peu fier de son coup.

Pourtant, cette proposition du mouvement sportif mahorais n’était pas gagnée d’avance puisque les deux dernières éditions ne comptabilisaient au total que 14 disciplines. « Normalement, nous procédons par élimination avec les différentes délégations, mais Madagascar se sentait en capacité d’assumer ce chiffre. C’est une grande première ! » Ainsi, on retrouve des sports tels que l’athlétisme, le football, le basket-ball, le tennis de table ou le cros-mayotte-prochains-jeux-des-ilesocean-indienjudo. Absent en 2019 à Maurice, le handball signe son grand retour. De bon augure pour le 101ème département sachant que les sélections féminine et masculine avaient atteint la finale et remporté la médaille d’argent en 2015 à La Réunion. Idem pour le karaté, la pétanque et le taekwondo, disparus des radars depuis 2007.

« Ne pas y aller pour nous ridiculiser »

Avec 24 disciplines représentées, le Cros espère donc bien tirer son épingle du jeu ! « Nous allons pouvoir faire concourir l’ensemble des sports pratiqués sur le territoire », se réjouit son président. À l’instar de l’haltérophilie, en cours de structuration sur l’île et dont il est prévu la création d’un comité par des cadres formés et diplômés d’ici 2023. Mais le temps presse puisque seuls les licenciés de plus d’un an peuvent prendre part aux JIOI. Et Madi Vita ne compte pas faire de la simple figuration : « Pour l’image de Mayotte, nous ne voulons plus que les ligues s’engagent uniquement pour participer. En 2015, le rugby à 7 a été laborieux ! Nous voulons y aller parce que nous avons des chances de médailles, pas pour nous ridiculiser… » Raison pour laquelle aucun nageur mahorais ne s’alignera sur les plots de départ. « Nous estimons qu’à ce niveau de compétition, il faut une piscine olympique pour s’entraîner en amont de l’événement. »

Car l’objectif final est aussi de se projeter en 2027, année de la prochaine échéance olympique. Et Mayotte espère bien se positionner dans le but d’organiser les Jeux des Îles de l’océan Indien pour la première fois de son histoire. Pour cela, encore faut-il bénéficier de toutes les infrastructures sportives et hôtelières nécessaires… « Si nous n’anticipons pas, nous n’aurons rien. En plus, ces équipements nous aideront à mieux nous préparer », insiste Madi Vita. De bons résultats dès 2023 pourraient assurément mettre un gros coup d’accélérateur dans ce processus.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1021

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

François Braun : « il faut donner les moyens aux professionnels de travailler »

Le ministre de la Santé et de la Prévention a visité le centre hospitalier de Mayotte, ce mardi 29 novembre. L’occasion de confirmer la...

Le Conservatoire du littoral entame « un plan de reconquête du littoral »

Ce mardi 29 novembre, dans les locaux la communauté de communes de Petite-terre, l’antenne de Mayotte du Conservatoire du littoral a réuni gestionnaires, institutions...

Faux en écriture au port de Longoni : le procès en diffamation dans l’impasse

Les dissensions entre les acteurs du port sont connues et débouchent ces derniers temps sur des actions en justice. Ce mardi 29 novembre, le...

Coopération économique : et si Mayotte se positionnait en leader régional ?

En réponse aux événements violents de ces derniers jours, Alain Kamal Martial prône la mobilisation d’hommes et de femmes sérieux pour relancer l’économie et...

Air Austral change de terminal à Roissy

Les travaux à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle ne sont pas sans conséquences pour les compagnies y travaillant. La Réunionnaise Air Austral, par exemple, rejoint le...