100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

L’alimentation et l’activité physique au cœur des préoccupations de l’ARS

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai dû mentir sur ma fièvre pour être pris en charge”, un policier malade témoigne

Un policier, hospitalisé depuis ce lundi au CHM après avoir contracté le Coronavirus regrette la prise en charge dont il a été l’objet jusqu’à présent. Selon son témoignage, ce père de famille aurait été conduit à mentir sur son état pour, qu’enfin, un dépistage lui soit proposé.

 

Ce jeudi 9 décembre 2021 avait lieu la signature du programme mahorais alimentation, activité physique et santé (PMAAPS) dans les locaux de l’agence régionale de santé de Mayotte. L’objectif de cette déclinaison locale du programme national nutrition santé ? La prévention des maladies chroniques sur le territoire de l’île aux parfums, en promouvant une alimentation équilibrée et de qualité mais une activité physique régulière.

Une femme sur deux en situation d’obésité, un adulte sur dix atteint de diabète, un enfant sur dix souffrant de dénutrition… Voici les tristes chiffres avancés par le directeur de l’agence régionale de santé de Mayotte, Olivier Brahic. Sur l’île aux parfums, la précarité et la sédentarité font des ravages. “Nous sommes face à un problème de santé publique, l’une des priorités de l’ARS”, explique le signataire du programme. S’il n’y a pas si longtemps encore, les Mahorais avaient une alimentation variée et de saison, aujourd’hui la mondialisation et ses géants mettent à mal la santé des habitants de l’île. Les boissons sucrées, la friture, les pesticides, mais aussi le manque d’activité physique, sont les facteurs principaux de maladies chroniques qui touchent une population de plus en plus nombreuse et jeune.

alimentation-activite-physique-preoccupations-ars

Trois ans pour sensibiliser

Un plan de prévention décliné en cinq axes entre 2021 et 2023, neuf objectifs et vingt-deux actions, mais qu’a-t-il dans le ventre ? “Avec le programme alimentation, activité physique et santé, notre enjeu principal n’est pas tant l’accès aux soins mais plutôt la prévention de ces pathologies”, détaille Olivier Brahic. Dans un premier temps, le programme s’intéresse à l’éducation à la santé afin d’apprendre aux enfants dès leur plus jeune âge à manger sainement et pratiquer une activité physique régulière. Puis, viennent les actions portant sur l’offre alimentaire et sportive, visant à améliorer la qualité et la diversité de l’offre alimentaire sur l’île, mais aussi à faciliter l’accès pour tous à une alimentation suffisante, et des pratiques physiques “sport-santé”. Enfin, en partenariat avec les institutions locales, le programme mahorais alimentation, activité physique et santé se penche sur le volet de la recherche et l’accompagnement des initiatives territoriales.

Des actions qui ont du poids

La lutte contre la précarité alimentaire, la structuration de la filière sport-santé, la protection du consommateur, l’accompagnement des professionnels mais aussi la mutualisation de nos compétences, voilà comment s’articule ce programme”, explique le préfet de Mayotte, Thierry Suquet, avant de ratifier le PMAAPS. À ses côtés, Echati Issa, élue et membre de la commission sociale du conseil départemental de Mayotte, et Ymane Alihamidi-Chanfi, directrice de la caisse de sécurité sociale de Mayotte, toutes deux cosignataires du programme, rappellent “l’articulation forte de ce dispositif avec d’autres dispositifs locaux comme le plan de lutte contre la pauvreté.” Un programme qui a de grandes ambitions et qu’on espère bientôt voir peser dans les politiques locales.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1029

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Réforme des retraites : les grévistes mobilisés à Mamoudzou

Les rangs étaient un peu plus clairsemés que lors des précédents rassemblements. Environ 150 personnes se sont réunies ce mardi matin sur le parvis...

Concours d’informatique : des élèves de M’gombani au top niveau national

Participants au concours « Castor informatique », plusieurs élèves de sixième du collège Halidi Selemani de M’gombani, à Mamoudzou, ont obtenu d’excellents résultats, les plaçant parmi...

Hervé Madiec : « la règlementation a beaucoup changé ces dernières années »

Présent à Mayotte sous les dénominations Star Mayotte et Star « Urahafu », le groupe Suez y est le principal acteur du recyclage et de la...

Idris déploie ses ailes à la Marine nationale

Âgé de 27 ans, Idris se passionne pour l’aviation depuis l’adolescence. Et il a tout fait pour vivre de sa passion alors que rien...

Catégorie entraîneur de l’année

Magdalena Alliaud – 29 ans – Rugby Despérados Rugby Club M’tsapéré / Comité Territorial de Rugby de Mayotte Magdalena Alliaud est de ces rares entraîneuses féminines...