Accident mortel sur la route de Tahiti Plage

À lire également

À Mayotte, deux mourengué dégénèrent en simultané

Comme un goût de déjà-vu. Dans la nuit de mardi à mercredi, à M'tsapéré, les forces de l’ordre qui tentaient de disperser les participants d’un mourengué ont finalement été attaquées sur le remblai. Quelques heures plus tôt, la même scène se jouait à Combani.

Plusieurs jeunes tuent un père de famille à M’tsapéré

Au moins une dizaine de jeunes ont molesté à mort un homme de 35 ans ce lundi soir à M'tsapéré. Un premier suspect aurait déjà été identifié comme meneur. Ce jeune majeur est un délinquant notoire, puisqu'il avait déjà été enfermé à Majicavo pour des faits de violences.  

Un quartier en feu à Trévani, Mayotte

C’est une vraie scène de guérilla qui s’est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi à Trévani. Le quartier appelé Troca était en feu. L’incendie a volontairement été déclenché par une quarantaine de jeunes. Aucun blessé n’est à déplorer, mais des familles se retrouvent sans domicile. 

Drame à Hamjago : La crainte de représailles inquiète les habitants

Après un regain de violences le week-end dernier, un nouvel affrontement entre bandes rivales s’est tenu, mardi en pleine journée, à Hamjago. Un événement qui aurait, selon les habitants, provoqué la crise cardiaque d’une commerçante, décédée en tentant de sauver un jeune en train de se faire agresser. Un scénario différent de celui relaté par les forces de l’ordre, mais qui laisse toutefois craindre une possible riposte.

Dans la nuit du 16 au 17 septembre, un accident impliquant un véhicule sur la route départementale 5 de Tahiti Plage dans la commune de Sada a eu lieu vers 1h15 du matin. Le véhicule – volé la veille par trois individus – aurait fait deux tonneaux avant de traverser la chaussée. Le conducteur est décédé sur le coup. Quant aux deux autres passagers, légèrement blessés, ils ont été transportés au CHM dans la nuit. 

« Les causes de l’accident restent encore à déterminer », selon la gendarmerie. Un accident est survenu dans la nuit de dimanche à lundi dans la commune de Sada, plus précisément sur la route de Tahiti Plage sur la départementale 5. Contacté par Flash Infos, le colonel de gendarmerie Philippe Leclercq a expliqué que la police faisait état « a priori » de la mise en cause d’un seul véhicule dont « nous supposons que le conducteur a perdu le contrôle ». Arrivés sur les lieux quelques minutes après le drame, les gendarmes ainsi que les sapeurs-pompiers ont constaté que le conducteur de la voiture était mort « sur le coup ». Aucun autre élément sur la victime n’a été apporté par le colonel Leclercq. « Nous aurons [les informations] sans doute un peu plus tard ». Les deux autres passagers étaient « légèrement blessés » mais surtout « choqués ». Ils ont été transportés au Centre hospitalier de Mamoudzou (CHM) dans la nuit. 

D’après les premiers éléments de l’enquête, la voiture aurait fait deux tonneaux avant de traverser la chaussée et de s’immobiliser de l’autre côté de la route. « Nous sommes en train de procéder à différents examens sur le corps de la victime notamment pour analyser son taux d’alcoolémie au moment des faits. Actuellement, nous ne pouvons pas être affirmatifs sur les circonstances mais la perte de contrôle du véhicule pourrait en être la cause. Il est certain que, dans ce secteur, les virages sont nombreux. »

Une voiture volée la veille ?

« Un fait particulier, même très particulier » : la voiture en question « a été signalée volée » la veille – dans la nuit du samedi au dimanche – de l’accident dans la commune de Dembéni. « Suite à une agression à la sortie de Tsararano, trois individus ont volé ma voiture. C’est une Peugeot 406 HDI Break bleu ciel. Son immatriculation : CZ – 767 – VS dans le 34. Le capot est cabossé », pouvait-on lire dimanche dans une annonce postée sur la page Facebook de « Infos Routes Mayotte ». Trois auto-stoppeurs auraient donc commis un « car-jacking » (vol de voiture accompagné de menaces ou de violences). « Nous sommes en train de procéder à un certain nombre de vérifications pour savoir si les trois personnes accidentées dont celle décédée seraient, je parle bien au conditionnel, les auteurs de ce vol. Ce n’est qu’une hypothèse actuellement », a conclu le colonel de gendarmerie Philippe Leclercq. 

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°945

Le journal des jeunes

À la Une

Trois interpellations, dont une incarcération, à la suite des violences à Koungou

Le préfet Jean-François Colombet est revenu sur les événements du week-end dans le quartier Jamaïque de Koungou et a confirmé son intention de mener...

Visite du préfet de Mayotte et de l’ARS à l’hôpital de Petite-Terre, enfin opérationnel

La propagation inquiétante du Covid-19 à Mayotte a permis de mettre un coup d’accélérateur pour ouvrir l’hôpital de Petite-Terre plus tôt que prévu. Opérationnel...

Un centre d’étude des langues à Mayotte pour s’ouvrir sur le continent africain

À la suite d'une délibération du conseil départemental en date du 25 février, un centre d'étude des langues va ouvrir et être rattaché à...

Basketball : Des dribbles et des paniers même en période de confinement

Alors que le confinement a été prolongé de deux semaines sur l’île, certains sportifs ne supportent plus d’être enfermés. Alors à 15h, sur certains...

M’safara : un voyage dans les airs pour lutter contre l’arrivée de kwassas à Mayotte

Il y a un mois, le préfet Jean-François Colombet annonçait sa décision de solliciter des structures privées pour lutter contre l’entrée illégale et massive...