L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

La directrice de cabinet du président malgache condamnée pour corruption

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Enseignement supérieur : cérémonie de remise de diplômes

Ce samedi 25 juin s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes universitaires (DU) et des Masters de métiers de l'enseignement, de l'éducation et...

Romy Andrianarisoa, 47 ans, ancienne cheffe de cabinet du président Andry Rajoelina, a été condamnée pour corruption, ce mardi. Avec son associé Philippe Tabuteau, un homme d’affaires français de 54 ans, ils ont sollicité des pots-de-vin auprès de la société minière britannique Gemfields, l’un des géants de la pierre précieuse qui déjà présent à Madagascar. Selon la National crime agency (NCA), l’équivalent britannique du FBI, en mars 2023, à la suite d’une rencontre avec un membre de l’équipe de Gemfields, les deux individus proches du pouvoir malgache avaient demandé la somme de 10.000 francs suisses (10.489 euros), mais également deux virements bancaires s’élevant à 125.000 francs suisses (131.062 euros). Des parts dans un futur contrat d’exploitation devaient également leur revenir, espéraient-ils, en contrepartie de faveurs présidentielles et gouvernementales. Peu encline à se faire rançonner, la société britannique a fait appel à la NCA au cours de la même année. « Pendant les réunions et les conversations tenues les quatre mois suivants, Andrianarisoa a décrit la nécessité d’un paiement pour s’assurer de la continuité du projet, même en cas de changement de président », raconte la NCA. Le duo a finalement été arrêté le 10 août 2023 à Londres. La présidence malgache avait alors précisé que Romy Andrianarisoa était en congés et qu’elle n’était pas au courant d’où elle se trouvait. Philippe Tabuteau a plaidé coupable en septembre 2023, quant à Andrianarisoa, elle a été reconnue coupable de corruption par la cour britannique, ce mardi. Sa sentence tombera le 18 mars 2024.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1085

Le journal des jeunes

À la Une

Un préavis de grève déposé à l’Université de Mayotte

L’intersyndicale du campus de l’Université de Mayotte (ex-CUFR), CGT et Snesup-FSU, a déposé un préavis de grève, ce jeudi, pour un commencement dès le...

Logement : Dzoumogné au carrefour des nouvelles constructions de la SIM

Village central du nord de Mayotte, Dzoumogné compte un nouvel ensemble de 18 logements sociaux construits par la société immobilière de Mayotte (SIM), à...

Crise de l’eau : Près d’un million de bouteilles collectées au concours organisé par Citeo

Du 18 mars au 13 avril, Citeo a organisé un concours, intitulé « Hifadhuichisiwa », pour inciter les habitants à collecter le plus de bouteilles en...

Une CCI de Mayotte prête à jouer davantage une fonction de support

Il y a du changement à la Chambre de commerce et d'industrie de Mayotte (CCIM) avec l’arrivée d’un nouveau directeur général des services en...

Wuambushu 2 : Une opération qui prend de court les policiers ?

Deux porte-paroles de syndicats policiers regrettent le manque de concertation dans les derniers préparatifs de « Mayotte place nette », le nouveau nom donné à l’opération...