test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Trois élèves de terminale récompensés pour leur « excellence économique »

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

L’Institut d’émission des départements d’outre-mer (Iedom) a profité de la rentrée scolaire, ce lundi matin, pour consacrer les trois meilleurs candidats du département au prix de l’excellence économique organisé en novembre dernier.

Rachima Ali, Hindou Anli et Anridhoine Daou Saïd, tous trois élèves en terminale STMG (sciences et technologies du management et de la gestion), posent fièrement avec leur « certificat de participation » au prix de l’excellence économique, devant l’Institut d’émission des départements d’outre-mer (Iedom) à Mamoudzou, ce lundi 15 janvier. Les copies qu’ils ont rendues le 14 novembre dernier, dans le cadre d’une épreuve organisée par la Banque de France, l’Iedom ou encore Citéco, s’inscrivent sur le podium des trois meilleures notes décernées par le jury le 25 novembre. Seize élèves volontaires des lycées Younoussa Bamana et Petite-Terre avaient composé, sur la base d’un corpus documentaire d’une dizaine de pages, sur un sujet pas évident, mais d’actualité : « les politiques économiques face aux enjeux de la rareté ». Selon l’Institut, les candidats devaient « rédiger un raisonnement structuré visant à exploiter les documents, à les mettre en regard les uns avec les autres, en les critiquant grâce à leurs connaissances ».

La cérémonie de remise des prix s’est tenue au sein de l’Iedom, en présence du recteur de l’académie de Mayotte, Jacques Mikulovic. « Ce n’est pas un fin mot de le dire, je pense que les élèves à Mayotte ont un potentiel qu’ils ne mesurent pas. Avec la préfecture, on accompagne la méritocratie », a-t-il déclaré. Ainsi, la copie d’Anridhoine Daou Saïd, en terminale STMG au lycée Bamana, a été la mieux notée. D’après Patrick Croissandeau, directeur de l’Iedom Mayotte, elle sera transmise « au national » à un jury qui se réunira afin de « désigner les lauréats nationaux ». Le jeune élève envisage d’intégrer l’an prochain un BTS Gestion de la PME dans l’objectif de devenir entrepreneur dans les nouvelles technologies. A ces fins, grâce à ce certificat et dans l’éventualité d’un classement national, il pourra se targuer d’une ligne en plus sur son CV.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1094

Le journal des jeunes

À la Une

Désormais 210 cas de choléra à Mayotte

L’Agence régionale de Santé (ARS) de Mayotte a publié un nouveau bulletin relatif au choléra sur le territoire. Il fait état de 210 cas...

Incendie au collège de Dzoumogné : les épreuves du brevet seront déplacées au lycée professionnel

Après l’incendie qui a ravagé le collège de Dzoumogné, ce dimanche 23 juin, la piste criminelle est privilégiée (voir encadré). L’établissement étant fermé jusqu’à...

Le personnel du dispensaire de Kahani en droit de retrait ce lundi

Depuis ce lundi matin, le personnel du dispensaire de Kahani, dans la commune de Ouangani, est en droit de retrait. Ils sont actuellement environ...

L’usine sucrière d’Hajangoua vers des travaux en 2025

En 2022, l’ancienne usine sucrière d’Hanjagoua, dans la commune de Dembéni, a été sélectionnée par la mission Bern. La subvention pourtant obtenue depuis, les...

« Le clandestin à Mayotte ne doit avoir qu’une seule certitude, celle d’être renvoyé »

Circonscription sud. Manon Moreno (Reconquête) fait ses premiers en politique à l’occasion des élections législatives qui auront lieu les 30 juin et 7 juillet...