100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Miss Régionales Mayotte : Tissianti Madi, reine de beauté de l’île aux parfums

À lire également

“C’est par l’éducation que la femme mahoraise peut s’émanciper

Cela fait à peine deux mois qu’elle a pris ses fonctions et pourtant Taslima Soulaimana, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes a de grandes ambitions pour la femme mahoraise. Elle est cependant consciente que la tâche ne sera pas si facile. 

Le viol, une perversion cachée dans la société mahoraise

Le viol est un mal invisible, et à Mayotte on profite de cette invisibilité pour ne pas en parler. Dans une société où le sexe est tabou, les victimes d’agressions sexuelles sont trop souvent réduites au silence. Cependant, les langues commencent à se délier, et les victimes veulent désormais se faire entendre malgré les nombreuses barrières qu’elles doivent franchir.

Pauvreté : La dichotomie mahoraise

Le chiffre est l’un des plus parlants pour décrire la situation de Mayotte. Régulièrement employé, il va désormais changer. La part de la population vivant sous le seuil de pauvreté national passe en effet de 84% à 77%. Une baisse qui ne doit pas masquer une autre réalité : les inégalités de vie se sont creusées.

Mayotte : “On veut que l’État nous prenne en charge comme tous les demandeurs d’asile qui vivent en France”

C’est un ras-le-bol qui a poussé les demandeurs d’asile africains à manifester ce lundi 20 juillet devant la mairie de Mamoudzou. Ils réclament de meilleures conditions de vie et une meilleure prise en charge de la part des associations et de l’État, mais les moyens mis à disposition à Mayotte ne sont pas suffisants. 

Quelle petite fille n’a jamais rêvé de porter une couronne ? Pour Tissianti Madi, le songe est devenu réalité au mois de mars 2022. Aujourd’hui, la Mahoraise de 23 ans revient sur son aventure de candidate au concours Miss Régionales Mayotte et son début de règne en tant que Miss département 2022. 

Ses motivations, sa formation, sa nouvelle notoriété, la Miss département 2022 révèle tout sur son quotidien. Originaire de Cavani, la jeune mahoraise diplômée du centre universitaire de formation et de recherche de Dembéni travaille en tant que chargée de clientèle dans une agence d’intérim de l’île. Les pieds bien sur terre et le sourire aux lèvres, elle revient avec beaucoup de joie sur son parcours de reine de beauté. « Je m’étais d’abord inscrite au concours de Miss Salouva en 2018 », explique Tissianti Madi. Forte de cette expérience, elle décide de se lancer dans l’aventure Miss régionales Mayotte. « J’ai trouvé ce concours très intéressant et différent des autres. »

Pas de défilé en maillot de bain, une élection par canton et surtout un objectif : la promotion des territoires et leurs diversités. Tissianti Madi peut se targuer d’être la première Miss département élue au concours Miss régionales Mayotte. « C’est une fierté et un honneur de représenter mon île », s’extasie la jeune femme.

Un concours par Mayotte et pour Mayotte

Suite aux polémiques récentes autour des Miss sur l’île au lagon, le comité Miss régionales Mayotte souhaite redorer le blason des concours de beauté et leurs égéries. « Ce titre me permet d’apprendre au quotidien, de faire beaucoup de rencontres et de déplacements. C’est très épanouissant », affirme la Miss. Avec un emploi du temps bien rempli, Tissianti fait rayonner la beauté et la culture mahoraise.

Pour la première fois de l’histoire, Mayotte ne sera pas représentée au concours Miss France. Faute de comité et de délégué au niveau local, le concours n’élira pas de représentante en 2022. Pour continuer à mettre en valeur les femmes mahoraises et la culture locale, Tissianti conseille à toutes celles qui le souhaitent de se lancer. « Dès lors que l’on enfile l’écharpe et que l’on porte la couronne, on acquiert beaucoup d’assurance. Bien qu’on ait un rôle à tenir, c’est une grande fierté de représenter son territoire », détaille la Miss département 2022 avec son joyau brillant sur la tête. Alors si vous êtes une jeune fille mahoraise de 17 à 24 ans désireuse de porter les couleurs de votre canton et de votre île, les candidatures pour le concours 2023 sont ouvertes dès à présent à l’adresse contactmissregionales@gmail.com.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Après un droit de retrait, ce vendredi matin, la barge reprend

Quelques chanceux ont réussi à prendre les premières barges du service des transports maritimes (STM), ce vendredi matin. Ensuite, à 7h, la rotation s'est...

La Cadéma désavoue le syndicat des Eaux de Mayotte

Au premier point abordé ce jeudi soir, en réunion de conseil, la Cadéma (communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou) avait décidé de mettre sa menace à...

Pamandzi ou Bouyouni, le choix se fera en 2023

Un nouveau dossier de présentation sur le projet de la piste longue à Mayotte vient d’être publié par la direction générale de l’aviation civile...

« Est-ce que je me vois à la télé ? » : état des lieux de l’audiovisuel mahorais

Le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement de Mayotte (CCEEM) a présenté, ce jeudi 26 janvier, son rapport intitulé « État de...

Le centre-ouest de Mayotte expérimente le projet alimentaire territorial

Mettre en place une politique alimentaire locale, tel est l’objectif de la communauté de communes du centre-ouest (3CO). Ce jeudi 26 janvier, elle réunissait...