L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

VIDEO. Les leaders des Forces vives demandent la levée des barrages

À lire également

Un groupe de randonneurs dépouillé au Mont Choungui

Une nouvelle agression s'est produite le vendredi 23 juillet à l'occasion de l'ascension du Mont Choungui. Si aucun blessé n'est à déplorer, l'organisateur de...

Violences à Miréréni-Combani : « Nous nous demandons si nous vivons en France ou en Afghanistan »

Depuis un an, les habitants de Miréréni et de Combani ne dorment plus sur leurs deux oreilles et se renvoient constamment la balle face...

Interpellation musclée à la barge : la nécessaire protection de l’identité des policiers à Mayotte

D’après le représentant syndical, Bacar Attoumani, les individus arrêtés ce mardi à la descente de la barge à Mamoudzou tentaient d’intimider un policier hors...

Les habitants du lotissement Sim de Kwalé montent au créneau

Suite aux violences survenues à Koungou fin février dernier, les habitants du lotissement Sim de Kwalé sont sur leurs gardes. En effet, le programme...

Safina Soula et d’autres représentants des Forces vives ont appelé le reste du mouvement à la levée des barrages ce jeudi matin, lors d’une conférence de presse à leur QG devant la préfecture de Mayotte, à Mamoudzou. Selon les leaders, cette étape est nécessaire pour que l’État puisse travailler concrètement sur ses engagements, même s’ils comprennent les craintes de la population qui aurait souhaité voir des mesures concrètes contre l’insécurité être prises immédiatement. Pour rappel, les barragistes encore présents sur les routes réclament l’état d’urgence sécuritaire.

« À ce stade, notre objectif premier est atteint », stipule Safina Soula en évoquant les engagements pris par le gouvernement pour lutter contre l’insécurité et l’immigration clandestine dans le courrier reçu la semaine dernière. Elle maintient que le mouvement continue, mais sous une autre forme, sans les barrages. « Le combat doit-être mené ensemble dans l’unité », ajoute-t-elle, ne cachant pas la division que subissent les Forces vives.

La crédibilité du mouvement en jeu

« Nous appelons à garder notre unité, c’est elle qui nous a permis d’avoir une porte ouverte auprès du gouvernement », renchérit Sylviane Amavi, une autre représentante présente à la conférence de presse. Face aux engagement du gouvernement, les leaders présents ce jour estiment que les Forces vives doivent tenir la parole qu’ils avaient donnée : lever les barrages en échange d’engagements écrits. Sans cela, ils redoutent une perte de crédibilité du mouvement auprès du gouvernement, alors qu’ils doivent travailler ensemble.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1085

Le journal des jeunes

À la Une

Un préavis de grève déposé à l’Université de Mayotte

L’intersyndicale du campus de l’Université de Mayotte (ex-CUFR), CGT et Snesup-FSU, a déposé un préavis de grève, ce jeudi, pour un commencement dès le...

Logement : Dzoumogné au carrefour des nouvelles constructions de la SIM

Village central du nord de Mayotte, Dzoumogné compte un nouvel ensemble de 18 logements sociaux construits par la société immobilière de Mayotte (SIM), à...

Crise de l’eau : Près d’un million de bouteilles collectées au concours organisé par Citeo

Du 18 mars au 13 avril, Citeo a organisé un concours, intitulé « Hifadhuichisiwa », pour inciter les habitants à collecter le plus de bouteilles en...

Une CCI de Mayotte prête à jouer davantage une fonction de support

Il y a du changement à la Chambre de commerce et d'industrie de Mayotte (CCIM) avec l’arrivée d’un nouveau directeur général des services en...

Wuambushu 2 : Une opération qui prend de court les policiers ?

Deux porte-paroles de syndicats policiers regrettent le manque de concertation dans les derniers préparatifs de « Mayotte place nette », le nouveau nom donné à l’opération...