asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un nombre de caillassages de bus qui a doublé à Mamoudzou

À lire également

Mayotte : « Clouée au sol depuis le 19 mars », Ewa Air tente de passer la crise

La compagnie mahoraise détenue à 51% par Air Austral et qui compte aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte parmi ses actionnaires, espère voir bientôt le bout du tunnel. Pour maintenir la flotte pendant le confinement, Ayub Ingar, son directeur général délégué, a tenté d’organiser quelques vols. Ce mardi, c’est ainsi un avion-cargo qu’il devait réceptionner à l’aéroport de Pamandzi. Il revient pour le Flash Infos sur cette opération, et sur l’activité d’Ewa Air depuis le début du confinement.

Pourquoi 180 passagers ont vu leur vol Mayotte-Réunion annulé ce vendredi ?

La reprise des vols commerciaux par Air Austral est encore timide. Et ce vendredi 3 juillet, 180 passagers ont vu leur réservation annulée à la dernière minute à cause d’une restriction de la capacité de voyageurs à l’arrivée, à l’aéroport de Saint Denis.

Circulation alternée : A partir du 19 juin, ce sera moitié-moitié dans Mamoudzou

L’arrêté de circulation alternée pendant un mois a été rendu public, ce jeudi 1er juin. Dès le 19 juin, les véhicules venant de l’extérieur...

Mayotte : les bus scolaires sont parés pour la reprise mais roulent à vide

Tous les bus scolaires sont à nouveau de service, mais les élèves se font rares. La société qui est en charge, Carla Mayotte Transport Baltus, fait respecter les mesures barrières avec les moyens du bord. Cependant, la gérante s’inquiète particulièrement pour la prochaine rentrée qui arrive à grands pas alors que rien n’est prêt.

Le réseau de transport scolaire mahorais halO a fait le bilan, ce jeudi 4 juillet, des difficultés rencontrées tout au long de l’année. Il en ressort une hausse importante du nombre de caillassages, mais également des actions mises en place pour lutter contre l’insécurité.

Les incidents en hausse de 66%

Devant transporter chaque jour près de 30.000 élèves sur le territoire mahorais, les bus du réseau de transport scolaire halO sont en ligne de mire des caillassages. « On constate une augmentation de 66% des incidents par rapport à l’année scolaire précédente », dresse comme triste constat un rapport du comité de pilotage de la cellule de veille et d’analyse « Contrôle, Médiation, Sûreté » du réseau. La moitié de ces « incidents » sont relatifs à des caillassages : le réseau en dénombre 626 pour l’année 2023/2024, avec un pic atteint en avril, mois qui a connu, en une seule journée la dégradation d’une vingtaine de véhicules. « Les indicateurs de cette année scolaire montrent un glissement des incidents du nord vers l’est de Mayotte », poursuit le document, qui constate que le nombre d’attaques ciblant des bus à Mamoudzou a plus que doublé par rapport à 2022/2023. C’est dans le chef-lieu de Mayotte que se produisent près de la moitié des caillassages (43%), et c’est Tsoundzou qui subit la plus forte hausse, avec 280% d’incidents en plus (caillassages mais aussi affrontements et barrages).

Quatorze véhicules contrôlés par jour

Pour lutter contre cette insécurité, le réseau halO compte sur la coopération avec les forces de sécurité intérieures et les associations, avec qui il a réalisé 137 opérations conjointes au cours de l’année. « En moyenne, quatorze véhicules ont été contrôlés par jour par les forces de l’ordre et les équipes CMS », stipule le réseau dans son rapport. Des contrôles et actions qui permettent d’occuper le terrain, et de prévenir notamment le transport d’armes à bord des cars. C’est ainsi que 57 d’entre elles ont pu être saisies cette année. Les équipes CMS Transdev ont quant à elles contrôlé 4.250 véhicules en 2023/2024, soit 1.796 voyageurs par jour, et dressé 948 procès procès-verbaux (PV).

183 actions pédagogiques

Les accompagnements par les agents de médiation ont triplé depuis l’année scolaire 2021/2022, ce qui a permis une diminution de 40% du non-respect du règlement au sein du transport scolaire par rapport à l’année dernière. Outre cela, 183 actions pédagogiques de prévention ont été menées au sein de 26 établissements, pour finalement sensibiliser 8.132 élèves aux règles et à la dangerosité des caillassages. Des applications mobiles ont aussi été mises en place : PYSAE, qui permet de suivre les horaires des bus, et SOS halO qui permet d’alerter de manière automatique le service de régulation du réseau en cas de danger. La réalisation du clip « halo licoli » sur les méfaits des caillassages a aussi été un moyen de prévention auprès des jeunes, atteignant plus d’un million de vues sur YouTube. D’autres initiatives sont prévues à partir de la prochaine rentrée, à savoir des actions de médiation sociale, la signature d’une convention de partenariat avec la police nationale ou le remplacement des vitres des véhicules par du polycarbonate résistant aux jets de pierres. Alors que l’avenir autour de la loi Mayotte demeure assez flou, le réseau compte pourtant sur elle pour équiper ses véhicules de caméras extérieures.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Un bilan Mayotte Place nette « positif » selon le préfet

Ce mardi 16 juillet, le préfet a tenu une conférence de sécurité, en présence des élus mahorais, pour leur faire le compte-rendu de l’opération...

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...