100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Pourquoi tant de vols déroutés ou annulés à Mayotte ?

À lire également

Mayotte : « Clouée au sol depuis le 19 mars », Ewa Air tente de passer la crise

La compagnie mahoraise détenue à 51% par Air Austral et qui compte aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte parmi ses actionnaires, espère voir bientôt le bout du tunnel. Pour maintenir la flotte pendant le confinement, Ayub Ingar, son directeur général délégué, a tenté d’organiser quelques vols. Ce mardi, c’est ainsi un avion-cargo qu’il devait réceptionner à l’aéroport de Pamandzi. Il revient pour le Flash Infos sur cette opération, et sur l’activité d’Ewa Air depuis le début du confinement.

Pourquoi 180 passagers ont vu leur vol Mayotte-Réunion annulé ce vendredi ?

La reprise des vols commerciaux par Air Austral est encore timide. Et ce vendredi 3 juillet, 180 passagers ont vu leur réservation annulée à la dernière minute à cause d’une restriction de la capacité de voyageurs à l’arrivée, à l’aéroport de Saint Denis.

Avec le Mistral, un vent rassurant souffle sur le sud océan Indien

Le président de la République l’a annoncé ce mercredi soir, le porte-hélicoptère amphibie Mistral viendra en aide aux territoires de La Réunion et de Mayotte dans le cadre de l’opération “Résilience”, visant à lutter contre l’épidémie de Coronavirus face à laquelle les deux départements manquent d’armes pour lutter.

 

Mayotte : les bus scolaires sont parés pour la reprise mais roulent à vide

Tous les bus scolaires sont à nouveau de service, mais les élèves se font rares. La société qui est en charge, Carla Mayotte Transport Baltus, fait respecter les mesures barrières avec les moyens du bord. Cependant, la gérante s’inquiète particulièrement pour la prochaine rentrée qui arrive à grands pas alors que rien n’est prêt.

Entre le 13 et le 15 janvier, les passagers d’un vol Corsair, en provenance de La Réunion, ont vu leur vol annulé à deux reprises. En cause : les intempéries puis l’absence de contrôleur aérien. Des problématiques qui rendent l’aéroport de Mayotte vulnérable.

Le 20 décembre, déjà, un vol Air Austral en provenance de Paris était dérouté vers La Réunion, faute d’agent au sein de la tour de contrôle de Mayotte. Un événement qui perturbait tout le programme de vols de la compagnie. Ces vendredi 13 et samedi 14 janvier, ce sont les passagers d’un vol Corsair, en provenance de La Réunion, qui ont multiplié les déconvenues. « Vendredi, les intempéries nous ont empêchés d’atterrir à Mayotte. On a tourné pendant 30 à 40 minutes au-dessus de l’aéroport avant de faire demi-tour et de retourner à La Réunion », raconte Pascal Pilbout, ce dimanche après-midi, depuis l’aéroport de Saint-Denis. Cet habitant du Lot à la retraite avait prévu de passer un mois à Mayotte avec sa femme, pour rendre visite à une amie. Le couple, comme les autres passagers, ont été logés sur l’île « intense », avant d’être informés que leur vol partait le lendemain à 14h.

Mais samedi, un dysfonctionnement au sein de l’aéroport aurait retardé de deux heures le vol en direction de Mayotte. Après être montés à bord, les passagers ont été informés que l’avion ne décollerait pas, une annulation due à la fermeture de la tour de contrôle de Mayotte, prévue à 17 h ce jour-là. Les passagers ont, à nouveau, été hébergés dans un hôtel, avant de revenir pour la troisième fois dimanche 15 janvier, à l’aéroport de Saint-Denis. Cette fois, leur avion a pu les acheminer jusqu’à Mayotte, avec un retard d’un peu plus d’une heure.

Un manque de contrôleurs aériens

« L’incident de samedi est dû à une journée particulière, un seul contrôleur était en fonction ce jour-là », précise Sabine Delpierre, cheffe de service navigation aérienne dans l’océan Indien, basée à La Réunion. La tour de contrôle de l’aéroport de Mayotte souffre en effet d’un manque d’effectifs depuis quelques mois. « Nous avons eu une démission et les mois de décembre et janvier sont les plus chargés au niveau des programmes de vols », souligne la responsable du service navigation aérienne. Un contexte qui a nécessité un réaménagement du contrôle aérien. « Cela a nécessité plusieurs réajustements des horaires de vols », poursuit-elle.

Le service navigation aérienne de l’océan Indien rencontre en effet des difficultés de recrutement et n’est pas encore parvenu à remplacer la personne ayant démissionné. D’autant que la réglementation impose aux contrôleurs de respecter un temps de travail précis pour assurer la sécurité aérienne. Deux personnes supplémentaires auraient dû être recrutées en 2022. Et actuellement, seulement trois agents se relaient au sein de la tour de contrôle. « A certaines périodes, ils n’étaient que deux », assure Sabine Delpierre. « Alors qu’ils devraient être cinq. » Le manque d’attractivité du territoire serait la principale raison de ces difficultés. Deux nouveaux contrôleurs sont toutefois en phase de recrutement et devraient rejoindre le territoire au premier trimestre.

« Le problème numéro 1 reste la piste »

Mais selon Jules Perreau, directeur régional de la compagnie Corsair dans l’océan Indien, le manque de contrôleur aérien n’est pas la principale difficulté à Mayotte. « Il s’agit d’un aéroport qui demande beaucoup de flexibilité pour les compagnies. Notamment en raison de sa piste d’atterrissage, qui, en cas de fortes pluies, ne permet pas aux avions de se poser. » Ces difficultés, couplées au prix du carburant plus élevé qu’ailleurs sur le territoire pourraient même inciter certaines compagnies à réduire leur programme de vols en direction de l’île aux parfums. « Jusqu’à maintenant, nous acceptons ces problématiques », rassure le directeur régional de Corsair. « Mais plus il y a d’obstacles, plus les freins sont nombreux pour les compagnies. » La suppression de ligne et la réduction de la fréquence des vols ne peuvent donc pas être exclues. Selon le professionnel, « le sujet numéro 1 reste la piste d’atterrissage.Si elle faisait 500 mètres de plus nous n’aurions pas de difficulté pour atterrir lorsque la météo est mauvaise. »  

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1027

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

« Un cran dans la violence a été franchi »

Près de 70 personnes étaient réunies, ce jeudi midi, dans la cour des urgences du centre hospitalier de Mayotte (CHM). Le rassemblement, à l’initiative...

« On serait cinq ou six bailleurs sociaux à Mayotte, ce ne serait pas assez »

L’ambition n’était pas voilée lors de la cérémonie des vœux du comité territorial d’Action logement, ce mercredi matin, à la Maison pour tous de...

Une vingtaine de véhicules mis en fourrière au cours d’un contrôle à Dzaoudzi

Ce mercredi 25 janvier, une opération de contrôle des deux-roues a été organisée de 16h à 18h30 à la sortie de la barge, quai...

Centre de gestion : « honorer les prédécesseurs pour mieux avancer ! »

Depuis 37 ans, le centre de gestion de la fonction publique de Mayotte (CDG976) – autrefois connu sous les acronymes SIGP, puis SMGP –...

« CUFR aujourd’hui, université de Mayotte demain »

En début d’année, il est coutume d’organiser la traditionnelle cérémonie des vœux. Ce mercredi matin, c’était au tour du centre universitaire de formation et...