test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un Fonds Tourisme Durable mis en place pour aider les hébergeurs et les restaurateurs

À lire également

L’Hôtel Hamaha : une histoire familiale, un environnement luxuriant et un potentiel infini

Débuté en 2000, le projet hôtelier construit à deux pas de la plage de Hamaha à Kawéni vient enfin d’ouvrir ses portes. Un établissement...

Hôtel Ibis à l’aéroport de Mayotte : six ans plus tard, et d’une pierre de posée !

La société Eden Island vient de poser la première pierre de l’hôtel de l’aéroport qui vient gonfler de 80 chambres les capacités d’hébergement de...

Récif Hélicoptères paré au décollage à Mayotte

Le premier opérateur d’hélicoptères de Mayotte a lancé hier, mardi 1er juin, son activité sur l’île aux parfums. Après trois années de travail, la...

(Agri)culture : Mayotte, une île où le jardin d’Eden à un goût de vanille

Pour mettre à l'honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l'Office de tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le...

L’agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte (AaDTM), en collaboration avec l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), a mis en place le dispositif Fonds Tourisme Durable pour aider les hébergeurs et restaurateurs déjà en place à faire face à la transition écologique. Une manière de les encourager à investir dans des équipements écologiques, durables et de qualité. Explications.

Le Fonds Tourisme Durable est une initiative de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie nationale. Créé en 2021, ce dispositif s’inscrit dans le cadre du Plan Destination France 2030 mis en place par France Relance après la crise sanitaire. L’objectif est de relancer le tourisme en France, y compris dans les départements d’Outre-mer. Sur l’île aux parfums, la concrétisation des actions repose sur les épaules de l’agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte.

L’ancien comité départemental du tourisme de Mayotte (CDTM) ne s’est donc pas contenté de changer de nom : ses missions ont également évolué. « À présent, nous sommes chargés de l’ingénierie et du développement de l’offre. Nous allons non seulement encourager les nouvelles créations, mais également accompagner les structures existantes pour qu’elles gagnent en qualité et obtiennent une plus-value », affirme Michel Madi, le directeur de l’AaDTM. Tout cela passe nécessairement par des recherches de financement et le Fonds Tourisme Durable va permettre à une vingtaine d’établissements (hébergements et restaurants) de se doter d’équipements certes plus qualitatifs, mais aussi et surtout plus écologiques.

Un diagnostic gratuit et un financement à terme sous réserve d’éligibilité

Le Fonds Tourisme Durable s’élève à 70 millions d’euros pour la période 2022-2024 sur l’ensemble du territoire national. Une part de cette cagnotte est naturellement dédiée aux départements ultramarins avec, en outre, une majoration de 20% par actions réalisées. Car c’est ainsi que cela fonctionne : le FDT finance la modernisation des structures existantes action par action. Pour en jouir, il faut être une très petite entreprise (moins de 20 salariés) ou bien une petite ou moyenne entreprise (moins de 500 salariés), être une activité de restauration ou d’hébergement correspondant au code NAF et être adhérent à l’AaDTM. En cas de respect de ces critères, l’ADEME propose de réaliser un diagnostic gratuit des besoins, suivi (ou non) d’un plan d’actions.

Si l’entreprise est éligible, elle bénéficie d’un financement de 30% de son projet avant le début des travaux et de 70% une fois le projet terminé et l’évaluation de l’ADEME effectuée. Un fonctionnement qui laisse un peu de côté les sociétés qui ne peuvent pas se permettre d’investir. « Notre but est de servir de levier à l’investissement, pas de financer intégralement les projets », explique Yann Le Bigot, ingénieur au sein de l’ADEME. « Par ailleurs, notre budget par projet s’étend entre 5.000 et 200.000 euros, les frais liés aux emprunts bancaires seront donc discutés avec les chefs d’entreprise », renchérit Camille Gandossi, la chargée de mission transition énergétique TPE-PME tout en reconnaissant que cette question constitue le plafond de verre du projet. En outre, pour recevoir ce fonds, aucune dépense ne doit être engagée avant le dépôt du dossier en ligne.

Un chargé de mission spécialement recruté

ADEME oblige, les actions financées sont celles qui limitent la consommation liée à l’eau et à l’énergie fossile, mais également celles qui assurent une gestion des déchets la plus écologique possible. Par exemple : toilettes sèches, ventilation et isolation pour réduire au maximum la climatisation, mise en place de composteurs et de poubelles de tri avec une signalétique destinées aux employés et aux clients, etc.

Pour que les hébergeurs et restaurateurs mahorais puissent profiter de ce fonds, Michel Madi a recruté un chargé de mission spécialement dédié à cette tâche. Youssouf Madi fait donc le pont entre ce dispositif, dont l’obtention nécessite des démarches assez lourdes, et les entrepreneurs mahorais afin qu’ils puissent monter correctement les dossiers. Engagé en mai 2022, il a déjà commencé son travail de communication auprès des entreprises. L’objectif est d’en faire profiter au moins huit d’ici la fin de l’année et au moins 20 d’ici le 31 décembre 2023. « Je tiens à ajouter que ce fonds est l’un des outils que nous utilisons dans notre démarche globale pour améliorer la qualité de l’offre à Mayotte. Notre but est de remplir les objectifs nationaux du Plan Destination France 2030 », conclut-il.

 

Informations complémentaires :

Les entreprises intéressées peuvent contacter Youssouf Madi à y.madi@mayotte-tourisme.com et regarder l’ensemble du fonctionnement du fonds à l’adresse https://agirpourlatransition.ademe.fr.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1094

Le journal des jeunes

À la Une

Avec la canalisation réparée à Chirongui, un retour progressif de l’eau ce vendredi

La casse d’une canalisation à Chirongui, jeudi soir, perturbait le réseau d’eau depuis dans le sud de Grande-Terre. Celle-ci a été réparée, indique la...

Assises : ils sont sept à répondre de la série de meurtres de Petite-Terre en janvier 2021

Sept accusés de « meurtre en bande organisée » sont jugés depuis ce vendredi devant la cour d’assises des mineurs de Mayotte, au sujet d’une série...

Les Urgences en difficulté faute de médecins

Depuis la semaine dernière, le service des Urgences du centre hospitalier de Mayotte ne fonctionne qu’avec entre un et trois médecins par garde, ce...

Aller chercher de l’eau, un risque pour les migrants de Cavani

Depuis le 22 mars et la fin du démantèlement du camp du stade de Cavani, à Mamoudzou, de nombreux migrants d’Afrique des Grands lacs...

« Des indicateurs de performance pour évaluer l’efficacité des mesures prises »

Circonscription sud. Candidat au scrutin législatif du 30 juin et 7 juillet, Madi-Boinamani Madi Mari (Agir) avait échoué de peu à se qualifier pour...