test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Meeting de La Réunion : retour gagnant pour les Mahorais

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

Nasrane Bacar en égérie de l’athlétisme mahorais a remporté les 100 et 200 mètres du meeting de La Réunion d’épreuves combinées : événement majeur de la saison de la FFHB, où concourait la star mondiale du décathlon, le Français Kévin Mayer. Une première sortie remarquée pour le CDAM et son nouveau président Sébastien Synave.

Le comité départemental d’athlétisme de Mayotte (CDAM) était invité au meeting de La Réunion d’épreuves combinées, organisé par la Ligue réunionnaise d’athlétisme le week-end dernier. Un meeting au retentissement médiatique national, d’autant plus qu’une qualification pour les Jeux Olympiques était en jeu pour l’une des étoiles de l’athlétisme français.

actualite-mayotte-athletisme-2
 

Au stade olympique Paul-Julius Bénard de Saint-Paul, Kévin Mayer a réalisé les minimas des JO. Le recordman du monde de décathlon sera bien de la partie avec les Bleus, en juillet et août 2021 à Tokyo. Cet événement sportif, la délégation de Mayotte l’a donc vécu au plus près. Djassim Ahamada, Johan Andrade, Kamel Zoubert et consorts ont côtoyé la star française tout au long du rendez-vous réunionnais. « Kévin Mayer et Gaël Quérin, autre membre de l’équipe de France qui faisait son dernier décathlon de sa carrière, n’ont pas la grosse tête. Au contraire, ils se sont montrés hyper accessibles avec nos athlètes. Ils ont passé la soirée d’après meeting avec tout le monde, à s’amuser et à faire les idiots », se souvient Sébastien Synave, président du CDAM.

Si le Valdoisien vice-champion olympique en 2016 à Rio était la tête d’affiche du meeting, Mayotte n’était pas en reste. En effet, la délégation de l’île au lagon comptait elle aussi une internationale française dans ses rangs : la Chironguienne Nasrane Bacar, championne de France en salle 2019 du 60 mètres dames et membre de l’équipe de France d’athlétisme au championnat d’Europe en salle, la même année à Glascow.

 

Nasrane Bacar, une valeur sûre pour Mayotte

 

actualite-mayotte-athletisme-3
 

Licenciée à l’Union Sportive Talence, celle qui a été élue Mahopolitaine 2019 (meilleure sportive mahoraise évoluant hors du territoire) aux derniers trophées du Sportif de l’année a répondu à l’appel du comité départemental mahorais pour représenter son territoire lors de ce rendez-vous régional. Et la sprinteuse mahoraise a été à la hauteur de son rang, en remportant les finales du 100 mètres et du 200 mètres dames du meeting. « Nous devions au départ participer à un match « océan Indien ». Au vu de la situation sanitaire, les îles concurrentes n’ont pu faire le déplacement. Ce qui ne m’a pas empêché de pouvoir représenter ma petite île et gagner les épreuves régionales prévues. Merci à la ligue réunionnaise d’athlétisme pour l’invitation et le super accueil. Un très grand merci au comité départemental d’athlétisme de Mayotte pour l’initiative », a publié l’athlète sur sa page officielle Facebook. Une initiative que le CDAM ne manquera pas de rééditer. « Pour qu’il y ait un minimum de visibilité de l’athlétisme mahorais, autant faire appel à des valeurs sûres », affirme Sébastien Synave. « Si on était concerné demain par une invitation sur une épreuve de triple saut ou de longueur, j’entreprendrais probablement la même démarche avec Jeanine (Assani Issouf, multiple championne de France du triple saut féminin, originaire de Hamjago, ndlr). D’ailleurs, l’une des discussions, l’une des idées qu’on a pu avoir avec Nasrane et Djassim, était de lancer rapidement un recensement des athlètes mahorais de métropole : des athlètes performants. »

 

« Un travail de fond à mener sur les athlètes locaux »

 

Certes, le CDAM souhaite s’appuyer sur des valeurs sûres basées dans l’hexagone, mais il sait pertinemment que l’essentiel se trouve ailleurs. « Au-delà du fait de procéder à ce recensement des athlètes de l’extérieur, il y a surtout un travail de fond à mener sur les athlètes locaux. Un travail de fond qui va être clairement de la détection (…). Il y a des idées à valider avec le comité directeur, mais ça pourrait être par exemple inviter le plus souvent possible les athlètes de l’UNSS sur les compétitions fédérales », souligne le président du Comité.

L’UNSS et son vivier de jeunes athlètes, qui avait notamment révélé Myriam M’lazahahé, ancienne sprinteuse du Racing Club de Mamoudzou, formée par Sébastien Synave et sélectionnée en équipe de France junior pour le championnat d’Europe au début des années 2010. « Aujourd’hui, quand je regarde la composition de l’équipe de France dans le 4X400, il y a deux filles qui couraient avec elle. Et Myriam les battait… Il va falloir repasser par cette étape d’aller chercher les petits. De ces petits, naturellement, certains sortiront du lot. Et c’est là qu’il faudra qu’on soit bon, en leur donnant goût à la pratique. »

Mais la réussite du CDAM passera également par la formation « à tous les niveaux », l’acquisition de nouveaux matériels dont un chronomètre électronique, ou encore la création d’infrastructures dont une piste en Grande Terre, « urgence absolue pour pouvoir faire pratiquer les jeunes qu’on aura détecté », estime le dirigeant. Un ensemble de défis que le comité départemental se dit prêt à relever pour, une bonne fois pour toute, redresser l’athlétisme mahorais.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...