Crise sanitaire : Les sportifs mahorais en plein doute

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

Saison terminée pour les sportifs mahorais

Les fédérations nationales tranchent les unes après les autres : les compétitions amateurs 2019/2020, jusque-là suspendues pour cause de Coronavirus sont définitivement interrompues. La saison est donc terminée pour le basket-ball, le handball, le rugby et le volley-ball mahorais. La Fédération française de football temporise encore…

 

Le handisport mahorais bientôt au programme des Jeux des Îles ?

Si aucun comité départemental de handisport n’existe à Mayotte, le Cros espère bien pouvoir développer la pratique d’ici 2023, date des prochains Jeux des Îles de l’océan Indien. Une première réunion de travail a eu lieu en ce sens mercredi, avec les associations et les institutions. Un seul mot d’ordre : l’inclusion.

Après une coupure longue de sept mois, les sportifs mahorais se remettaient peu à peu du premier confinement. Mais c’était sans compter sur la deuxième vague de contamination qui a contraint les autorités sanitaires à remettre toutes les activités entre parenthèses.

« Le comité de direction se réunira très prochainement et la question de la reprise sera à l’ordre du jour. Nous pouvons cependant déjà vous dire que la reprise n’aura certainement pas lieu le 20 février 2021 comme annoncé. Quelques communes sont en confinement et d’autres le seront peut-être bientôt. Toutes les équipes ne peuvent pas s’entraîner normalement. » Dans un mail adressé aux dirigeants de clubs mercredi dernier, la ligue mahoraise de football partageait son scepticisme quant à l’évolution de la situation sanitaire. « Ne prenez pas trop de risque pour essayer de vous préparer absolument pour la reprise. Nous pensons qu’il est indispensable de d’abord mettre le virus hors-jeu pour espérer jouer et gagner prochainement sur le terrain« , prévenait le directeur de la ligue, Aurélien Timba Elombo, comme une prémonition.

Le lendemain, le préfet de Mayotte, Jean François Colombet, et la directrice de l’agence régionale de santé, Dominique Voynet, confirmaient les craintes de la LMF dans le JT de Mayotte La 1ère, en annonçant la mise en place d’un second confinement sur l’île. Ce sont – au minimum – trois nouvelles semaines sans entraînements et sans compétitions pour les sportifs mahorais, après les sept mois d’arrêt imposés par les autorités politiques et sanitaires en 2020. « Nous nous apprêtions à organiser notre toute première compétition depuis un an« , se désole M’bayé Bakar Ahamada, président de la ligue mahoraise de kick-boxing, muaythaï et disciplines associées. Une soixantaine de combattants issues de sept clubs avait effectivement rendez-vous ce dimanche au collège de Bandrélé. « L’annulation du Challenge des clubs a attristé l’ensemble de nos licenciés, qui se préparent depuis le mois d’octobre pour certains« , déplore-t-il.

 

Un an sans combattre pour les licenciés de la ligue de kick-boxing

 

Mais le dirigeant pense que le pire est à venir. « Cette compétition devait préparer nos meilleurs combattants pour le championnat de Mayotte prévu le 6 mars prochain et qualificatif pour le championnat de France. À ce jour, nous maintenons notre compétition, mais dans trois semaines, si les autorités prolongent le confinement, nous devrons faire une croix sur le championnat de Mayotte et donc sur le championnat de France« , craint M’bayé Bakar Ahamada.

Même son de cloche pour le comité territorial de rugby de Mayotte, qui redémarrait tambours battants en ce début d’année 2021. « Après un mois sur Mayotte, nos Jeunes talents mahorais sont repartis vers La Réunion pour reprendre leurs activités au Pôle. Ils se seront préparés durant toutes les vacances et auront participé au traditionnel stage de janvier pour les sélections. Avec la reprise de l’école le 10 janvier, les cycles de rugby en primaire ont recommencé comme les activités en section sportive. C’est donc plus de 500 élèves qui pratiquent le rugby chaque semaine. Les actions vers les jeunes filles continuent. Actuellement, des rassemblements se mettent en place afin de faire découvrir notre pratique auprès des féminines. Environs 150 filles auront participé lors de la dernière journée au Challenge fédéral féminin M15/M18« , décrivait Jérémy Beltrame, agent administratif du comité.

 

Incertitudes autour des échéances sportives régionales et nationales

 

Entre temps, le couvre-feu de fin janvier – qui perturbait déjà fortement les activités du rugby mahorais – a laissé place au confinement. Le CTRM a aussitôt suspendu toutes ses activités pour le mois de février. Comme la ligue mahoraise de kick-boxing, le comité de rugby de Mayotte a également des échéances hors territoire à préparer, à La Réunion en mai et juin prochains pour ses différentes sélections. « En fonction de l’évolution du Covid, nos sélections participeront à des tournois scolaires et fédéraux. Pour les seniors à VII, il s’agira de préparer les Jeux des îles 2023« , espère le technicien.

Il en va de même pour les principales disciplines sportives : du basket-ball au handball, en passant par la pétanque ou l’athlétisme. Les compétitions locales sont en suspens, tandis que planent sur les échéances régionales, nationales ou internationales, un grand point d’interrogation. En attendant les prochaines grandes annonces préfectorales, les sportifs mahorais devront encore s’armer de patience.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°945

Le journal des jeunes

À la Une

Alison Morano, anthropologue : « Il n’y a pas de profil type du délinquant à Mayotte »

En 2016, Alison Morano se penchait sur « la catégorie sociale des mineurs isolés à Mayotte », dans le cadre de son mémoire d’anthropologie...

À Longoni, le futur lycée des métiers du bâtiment attend toujours sa viabilisation

Le rectorat organisait une visite sur le terrain du très attendu lycée de Longoni en compagnie des architectes mais aussi du président du SMEAM....

Diffamation : le président du syndicat de pompiers SNSPP-PATS de Mayotte devant le tribunal

Après une grève de plusieurs semaines qui a pris fin le 14 septembre 2020, l’ex-directeur du SDIS, le colonel Fabrice Terrien, cible de propos...

Soulaïmana Noussoura : « Il y a dix ans, les gens pensaient que j’étais un illuminé »

À l’occasion de la sortie de son livre, intitulé « Plan Marshall pour Mayotte », Soulaïmana Noussoura revient sur un projet qui lui tient...

48 étrangers en situation irrégulière interpellés à Koungou dans une opération de grande envergure

Après les violences du week-end dernier, une vaste opération menée par la gendarmerie nationale et la police aux frontières a été conduite à Koungou...