test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Soins palliatifs : « Rares sont les familles qui refusent notre prise en charge »

À lire également

Mayotte : la cause de la mort de personnes atteintes du Covid-19 passée sous silence ?

Le conseil d’État a été saisi par une entreprise locale de pompes funèbres concernant de graves accusations de dysfonctionnement dans la gestion de morts atteints du Coronavirus. Si aucune décision n’a encore été rendue, Jean L’Huilier, croque-mort, détaille les raisons qui l’ont motivé à intenter une telle action en justice. 

Mayotte dans le spectre d’une pénurie alimentaire

Les aides alimentaires semblent partir d’une bonne intention. Pourtant, cette initiative pourrait rapidement vider les rayons des magasins et provoquer une pénurie sur l’île, dans quelques semaines, si les acteurs sociaux ne changent pas de stratégie.

 

Le coronavirus a fait son entrée au CRA de Mayotte

Alors qu’associations et syndicats de police s’inquiétaient le mois dernier des conséquences sanitaires qu’impliquait la réouverture du centre de rétention administrative, les derniers ours viennent leur donner raison. Plusieurs cas de coronavirus y ont en effet été détectés, sans que les mesures nécessaires à contenir la propagation du Covid-19 ne soient prises.

“J’ai vraiment cru ne pas avoir de vol”, un médecin raconte son périple ubuesque pour venir renforcer les équipes du centre hospitalier de Mayotte

Jérémie Gallon, comme des dizaines de membres du corps médical a pris la décision de venir prêter main-forte au CHM. Mais comme des dizaines de ses confrères ou collègues, il a d’abord dû, avant de partir “au front” contre la crise sanitaire, affronter “ce que l’administration peut faire de pire”. Récit d’un voyage en absurdie.

 

Ce jeudi 8 décembre, a lieu un séminaire à la MJC de Mamoudzou, à travers lequel des professionnels de santé prendront pris la parole pour expliquer au public ce que sont les soins palliatifs. Des patients, ainsi que des membres de leur famille, sont aussi appelés à témoigner.

L’objectif des soins palliatifs, c’est de soulager « les douleurs physiques et d’autres symptômes des patients atteints d’une maladie incurable, évolutive ou terminale », explique Véronique Fernandes, infirmière au centre hospitalier de Mayotte (CHM), à Mamoudzou. Par ailleurs, ils doivent permettre d’améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille. Ces soins concernent aussi bien les enfants que les adultes et ils peuvent également être administrés à des personnes souffrant de troubles psychiatriques.

À Mayotte, comme dans certains pays dans le monde, de nombreuses personnes souffrantes de maladie grave, psychiatrique ou en fin de vie peuvent bénéficier de ces soins à la demande des équipes soignantes, hospitalières ou libérales, voire d’associations partenaires. « Il nous arrive d’être sollicités par les familles aussi », poursuit l’infirmière. La personne malade ou bien la famille les contactent. Ensuite, les professionnels de santé programment une visite à domicile, car ils reçoivent que de manière exceptionnelle les patients ou familles dans leurs locaux.

Près de 500 patients pris en charge en 2022

Au centre hospitalier de Mayotte, une équipe mobile d’accompagnement en soins palliatifs (Emasp) se déplace au chevet du patient, que ce soit en intra-hospitalier, en structures ou à domicile. Cette équipe pluridisciplinaire n’est pas seulement composée de professionnels de santé. Il y a d’autres personnels intervenants auprès des patients, à savoir trois médecins, quatre infirmières, une infirmière puériculture, une auxiliaire de puériculture, car les soins palliatifs peuvent également concerner les enfants en bas âge. Il y a par ailleurs quatre aides-soignants, une psychologue, un référent cultuel et culturel, une assistante sociale ainsi qu’une cadre de service, une secrétaire et un logisticien pour la gestion du service et du matériel.

Au sein du service des soins palliatifs à Mamoudzou, l’équipe reçoit souvent des demandes de prises en charge. Actuellement, « leur file active adulte est de plus de 130 patients et la file active pédiatrique de plus de 45 ». Pour l’année 2022, à ce jour, ils sont à plus de 500 patients pris en charge, ainsi que leur famille. « Rares sont les familles qui refusent notre prise en charge », estime l’infirmière, car le bénéfice de leur accompagnement est reconnu pratiquement par les patients et leurs proches.

Cependant, lorsque les personnels de santé perçoivent un refus quelconque ou une certaine méfiance, « nous nous retirons en leur laissant la possibilité de nous contacter si le besoin se faisait ressentir. Nous leur communiquons nos coordonnées, le dossier même classé peut être ouvert à nouveau à n’importe quel moment », rassure Véronique Fernandes.


Jeudi 8 décembre, de 8h à 16h, à la MJC de Mamoudzou, séminaire « Les Soins Pal’ on en parle ! ». Rencontre avec l’équipe mobile d’accompagnement en soins palliatifs (Emasp), conférences, tables rondes et témoignages de patients. Inscriptions via l’adresse mail : communication@chmayotte.fr

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Un jeune homme de 22 ans tué à Bonovo ce samedi

Un jeune homme, âgé de 22 ans, a été retrouvé mort avec une large plaie à l’arrière du cou, dans la soirée de samedi,...

Elections législatives : douze candidats à l’assaut des deux circonscriptions mahoraises

La liste des candidats mahorais pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet est désormais connue. Quatre seulement se présentent dans la...

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...