test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les organismes de formation prônent la numérisation

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Ce mardi 6 décembre, le GIP Carif-Oref organisait un forum à destination des organismes de formation de Mayotte, en partenariat avec des acteurs économiques et institutionnels du territoire. Cette journée avait pour principal objectif d’effectuer un point d’étape sur l’ensemble des actions menées à destination des organismes de formation. Cet événement a eu lieu dans le cadre du bilan du pacte ultramarin d’investissement dans les compétences 2019-2022 (PUIC).

En ouverture du forum, Daoud Saindou Malide, vice-président à la formation professionnelle du conseil départemental de Mayotte a rappelé que le pacte « vient soutenir le conseil départemental et les organismes de formation du territoire dans le déploiement d’actions majeures de structuration des outils de pilotage et de suivi des actions de formation », et ajoute que « dans notre département, sans doute plus qu’ailleurs, les attentes sont encore plus fortes en raison des spécificités du territoire ».  Le territoire mahorais comptabilise, en 2022, près de cent organismes de formation, contre 80 en 2020. « Le contexte socioéconomique difficile de Mayotte, fait de l’île un terrain sensible à la qualité de la relation entre la formation et l’emploi », continue le vice-président.

Réunis ce jour, les organismes de formation ont donc pu assister et participer à l’élaboration du point d’étape portant sur l’ensemble des actions mis en place. En premier lieu, le bilan des certifications Qualiopi a été dressé. « La certification Qualiopi pour les organismes de formation est un travail sur le long terme. C’est une démarche de qualité permanente », explique Stéphane Guillebaud, gérant de Lead Performances et accompagnateur dans cette certification. A Mayotte, ce sont 73 organismes de formation qui sont certifiés via cet accompagnement. La digitalisation de l’offre de formation, second point abordé lors de cette matinée d’échanges, est l’une des clés mises en place pour l’adéquation avec le développement du monde du numérique. Ce sont 74 plans de numérisation qui ont été formalisés sur le territoire et 45 accompagnements engagés. « La numérisation dans la gestion administrative est l’objectif premier », assure le gérant. Sur l’île, seulement 30 % des organismes de formation dispensent une formation en format numérique.

Prolongement du PUIC jusqu’en 2023

Initialement prévu pour se terminer en cette fin d’année 2022, le pacte est prolongé jusqu’en décembre 2023. « Le développement de l’écosystème de nos formations et la montée en qualité de notre proposition de formation doit aller au-delà de la durée du pacte. Il doit être d’une façon pérenne au cœur de la politique d’orientation et de formation du territoire », clame Youssouf Moussa, directeur du GIP Carif-Oref.

Ces actions menées par les organismes de formation permettent aux Mahorais, un accès aux formations professionnelles certifiées et en voie de digitalisation.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...