test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Zaidou et Marise : « continuons à faire Mayotte ensemble »

À lire également

Les danses traditionnelles mahoraises deviennent un sport à part entière

C’est une idée on ne peut plus originale qui a émergé dans la tête d’un amoureux des danses traditionnelles locales. Mansour Ramia est à l’origine de Moovafrica, un programme de sport basé sur les danses de chez nous. Le concept est adopté à l’international par des centaines de milliers de personnes. Aujourd’hui, le fondateur a besoin de passer à l’étape supérieure, mais le parcours n’est pas de tout repos.

Munia Dinouraini, une benjamine prête à redistribuer les cartes de la politique

Novice en politique, la benjamine de 27 ans du nouveau conseil municipal de Mamoudzou, membre de la majorité, ne veut pas faire de la figuration au cours des six prochaines années. Au contraire, elle compte bien jouer des coudes pour se faire entendre et défendre ses dossiers avec hargne. Portrait d’une enfant de M’Tsapéré, prédestinée à un tel engagement. 

Discorde à la mairie de Mamoudzou

Rien ne va plus à la mairie de Mamoudzou. L’opposition sort les griffes via un courrier envoyé le 23 avril, demandant au maire de réunir les conseillers municipaux. Le courrier signé par neuf d’entre eux pointe du doigt la politique de la mairie pendant la crise sanitaire. L’équipe du maire Mohamed Majani dénonce un coup politique.

Julien Kerdoncuf, sous-préfet à Mayotte en charge de la lutte contre l’immigration clandestine : “Nous n’avons pas constaté d’arrivées de kwassas liés au Covid”

Alors que l’épidémie de Covid-19 continue sa propagation à Mayotte et que le flou règne sur la situation sanitaire en Union des Comores, la LIC se poursuit, d’ailleurs amplifiée pour limiter l’impact que pourrait avoir l’importation de nouveaux cas sur le territoire. Pour autant, après une baisse, les arrivées de kwassas tendent à reprendre depuis quelques jours, sans qu’elles ne soient a priori imputables au Covid-19. Le point avec Julien Kerdoncuf, sous-préfet délégué à la lutte contre l’immigration clandestine. 

Ce dimanche 11 juin, le comité de soutien de Zaidou Tavanday et sa suppléante Marise Ali, présidé par le maire de Kani-Kéli a organisé un grand rassemblement à Combani, précisément au lieu-dit ‘Jardin de l’Océan indien’. Il avait convié tous les élus municipaux, départementaux, les délégués et suppléants élus vendredi pour intégrer le corp des ‘grands électeurs’ qui pourront désigner les futurs sénateurs, le dimanche 24 septembre prochain.

zaidou-et-marise-continuons-a-faire-mayotte-ensemble

A l’entrée du site sis près du Diwan, les invités devaient attester leur présence. Ce sont en tout 250 personnes qui ont honoré l’invitation, dont étaient étaient recensés 150 ‘grands électeur’, peut se réjouir le conseiller général de M’tsamboro qui n’est autre que le directeur de campagne du binôme Zaidou-Marise. ‘C’est une très belle réussite’, manifeste-t-il. La candidature de Zaidou Tavanday est soutenue par la majorité du conseil départemental, assure le président du CD Ben Issa Ousseni, et par ‘9 maires de notre île’, selon le maire de Mamoudzou Ambdilwahedou Soumaila. De nombreux élus non LR, issus de différents courants politiques ont manifesté leur soutien, à l’instar de Jacques Martial Henry chef de fil de l’opposition de l’équipe municipale de Mamoudzou, les deux conseillers départementaux Nadjayedine Sidi et Hélène Pollozec du canton de Mamoudzou 3 pour ne citer que ces élus.

Le candidat Zaidou Tavanday est présenté par ses soutiens comme étant un homme d’expérience et de proximité. Pour l’ancien directeur de cabinet du Conseil départemental, un sénateur, en plus de contrôler et évaluer l’action gouvernemental, « il porte en plus une très grande responsabilité : il est l’élu des élus municipaux et il est l’élu des élus départementaux, il est le porte-voix des collectivités locales ». Le candidat dit vouloir « cultiver ce lien de proximité, durant cette campagne avec les élus locaux, en allant recueillir sous leurs regards leurs doléances, leurs attentes et leurs espoirs. Et c’est ce lien de proximité essentiel qui nous permettra demain de gagner en efficacité et de parvenir à nos objectifs».

« Je serais un sénateur de rassemblement, plus proche et plus à l’écoute des élus locaux »

Zaidou Tavanday avoue que les années de responsabilités passées à la mairie de Mamoudzou et au Conseil départemental lui ont permis « d’appréhender et de mieux comprendre encore la géographie du territoire et les aspirations des Mahorais ». « Je pense connaître les contours des grands enjeux auxquels le territoire fait face », ajoute-t-il. Mais le candidat restera plus que jamais ‘vigilant’ quand on connaît la situation actuelle de lîle marquée par Wuahumbushu.

Il avoue que cette opération lui a « permis surtout de prendre conscience que [le choix des Mahorais] de faire nation avec la France et l’Europe n’est pas quelque chose de gagnée définitivement ». « Nos parents et grands-parents ont fait ce qu’il fallait. Nous en sommes fier aujourd’hui, et nous devons leur rendre hommage plus souvent encore », encourage Zaidou Tavanday.

« Continuons à faire Mayotte ensemble », tel est le slogan de campagne du inôme Zaidou-Marise. « Nous allons devoir continuer à nous battre contre nos ennemis et faire valoir nos droits, tous nos droits, vis-à-vis de notre gouvernement. Nous avons le devoir de faire ce que nous devons faire pour que nos enfants et nos petits enfants soient fiers de nous, à leur tour ». « Je crois profondément, qu’en ces temps troublés, nous devons suivre les traces de nos aînés. Les élus de ce territoire doivent s’organiser pour être en mesure d’échanger entre eux, sur l’ensemble des grands sujets du territoire. Ils doivent être solidaires dans leurs décisions et dans leurs orientations. »

Enfin, l’un des engagements annoncés par Zaidou Tavanday : « si demain la majorité des grands électeurs de notre circonscription m’accorde leur confiance, je serais un sénateur de rassemblement, plus proche et plus à l’écoute des élus locaux ».

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...

Sania Toumani, la petite fée du Magic de Passamaïnty

A 22 ans, la jeune sportive Sania Toumani est immanquablement l’une des meilleures joueuses de basket-ball de Mayotte. Son club, le Magic basket de...

Le double projet de loi Mayotte au point mort

Propositions, discussions, tractations, et au final abandon ?  Le double projet de loi Mayotte est de nouveau mis au placard par les ministres du gouvernement...