100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Mansour Kamardine élu à Sada, les LR à la peine et le dégagisme des anciens, pour un second tour sous haute tension

À lire également

Trahisons et incompréhensions au menu de l’élection comme président de Ben Issa Ousseni

À peu de chose près, le conseil départemental aurait pu élire ce 1er juillet sa première femme présidente en la personne de Maymounati Moussa...

Mansour Kamardine : « Le troisième tour a été un naufrage de la démocratie locale »

Il visait la présidence du Département, il devra se contenter du siège de conseiller départemental du canton de Sada-Chirongui. Le député Mansour Kamardine n’a...

Nadjayedine Sidi et Hélène Pollozec, rassemblés pour de nouvelles ambitions

Investis par le parti Le rassemblement présidé par l’ancien maire de Mamoudzou Mohamed Majani, Nadjayedine Sidi et Hélène Pollozec veulent être le visage de...

Mamoudzou 1, 2 et 3 : les priorités et stratégies des candidats

Les trois cantons de Mamoudzou sont probablement le plus disputés durant ces élections départementales à Mayotte. La commune divisée par trois, compte à elle...

Ce dimanche, les électeurs étaient à nouveau appelés pour départager les candidats restants et composer le futur visage du conseil départemental. Mais alors que les élus sortants ont accusé de nombreuses défaites, et que le parti de l’actuel président Soibahadine Ibrahim Ramadani n’a obtenu que deux cantons, l’heure pourrait bien être au changement.

Ils sont près de 60% des électeurs à avoir pris le chemin des urnes ce dimanche. À 17h, environ une heure avant la fermeture des bureaux de vote, le taux de participation enregistré était de 56,63% des voix, contre 54,12% en 2015. Une preuve supplémentaire de l’intérêt que porte la population de Mayotte pour ce scrutin qui doit élire les nouveaux représentants du conseil départemental, pour les six prochaines années. A contrario, au niveau national, les Français ont continué à bouder les urnes, avec une abstention de 65,7% confirmant la tendance du premier tour (66,72%).

Si cette élection suscite un tel attrait à Mayotte, c’est aussi parce qu’elle doit rebattre les cartes après la mandature (à majorité Les Républicains) de Soibahadine Ibrahim Ramadani, l’actuel président du conseil départemental qui a confirmé son choix de ne pas se représenter. Ouvrant alors la porte à de nouvelles ambitions… Daniel Zaïdani, l’ancien président de la collectivité et actuel candidat de Pamandzi, Issa Issa Abdou, le vice-président en charge de l’action sociale, candidat à Dembéni, et bien sûr Mansour Kamardine, le député et candidat de Sada, tous ont manifesté leur intérêt pour prendre la tête de la collectivité. Dimanche soir, les regards se sont donc tournés tout particulièrement vers ces cantons stratégiques. Avec quelques surprises à la clé.

 

La claque pour Les Républicains

 

Non sans embûches, Mansour Kamardine et sa binôme Tahamida Ibrahim ont remporté la partie à Sada avec 50,26% des voix. Mais la course n’est pas finie pour autant, et si le parlementaire espère en effet devenir président, encore faudra-t-il réunir une majorité derrière lui… Et c’est là que le bât blesse, car mis à part à Sada et Mtsamboro, Les Républicains n’ont pas fait de percée significative. Avec ces deux cantons, ils totalisent quatre petits sièges, sur les 26 à pourvoir ! Pour transformer l’essai, il leur faudra se rapprocher des autres formations politiques dans les jours à venir, avant l’élection jeudi.

Plus surprenant encore, aucune des têtes d’affiche LR n’a gagné le cœur des électeurs dans les trois cantons de Mamoudzou, malgré des duels parfois serrés. Comme dans le canton de Mamoudzou 1 où la tendance n’a eu de cesse de s’inverser pendant cette soirée électorale sous tension : finalement, ce sont bien El Anrif Hassani et Farianti M’Dallah qui sortent vainqueurs avec 53,60% des voix contre le binôme LR de Hassana Ahmed Houmadi et Said Mlimi Malidi (46,40%). À Mamoudzou 2, Elyassir Manfourou et sa binôme Laina Abdallah Boina (MDM) ont coiffé au poteau les candidats LR Zaidou Tavanday et Zakia Mambo, avec 50,99% des voix contre 49,01%, inversant ainsi la tendance du premier tour. Et à Mamoudzou 3, Hélène Pollozec et Sidi Nadjayedine, du parti Le Rassemblement, soutenus par l’ancien maire de la commune chef-lieu Mohamed Majani, ont eux confirmé leur victoire et évincé définitivement le duo Saoudat Abdou et Ali Debré Combo, élu sortant de l’actuelle mandature.

 

Daniel Zaïdani revient en force

 

Côté têtes d’affiche, l’on notera aussi la défaite d’Issa Issa Abdou à Dembéni, malgré, faut-il le rappeler, une intense campagne de terrain pour promouvoir son bilan en termes d’action sociale avec notamment le chantier des PMI… Le vice-président sortant termine la course avec 49,08% des suffrages, contre les 50,92% obtenus par ses concurrents, Zamimou Ahamadi et Madi Velou, de tendance droite. Un score significatif qui illustre le dégagisme souhaité par les électeurs, qui n’ont accordé leur grâce qu’à un seul élu de l’actuelle majorité, à savoir Ben Issa Ousséni, vice-président en charge des finances, qui est sorti premier avec 41,79% des voix dans la seul triangulaire de ce second tour. Enfin, à Pamandzi, Daniel Zaïdani a confirmé l’élan de dimanche dernier, en raflant avec sa binôme Soihirat El Hadad les 54,08% de la victoire. De quoi opérer un changement dans le paysage politique de Mayotte ? Réponse jeudi prochain.

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°976

Le journal des jeunes

À la Une

Aïcha, Nazla, Samira, Nayla, Soilahoudine et Noël, ambassadeurs des JO 2024

Du 9 au 17 octobre, six élèves de la classe Pierre de Coubertin-Alice Milliat sont allés enrichir leurs connaissances des Jeux Olympiques à Paris...

Les Naturalistes et 50 bénévoles paient un brin de toilette à l’îlot Mbouzi

Samedi matin, une cinquantaine de volontaires répondait à l'appel des Naturalistes de Mayotte pour une opération de nettoyage de l'îlot Mbouzi. Interdite aux visiteurs,...

Tsunamis et séismes à Mayotte, la nouvelle campagne de prévention est lancée

Le vendredi 26 novembre à la Case Rocher avait lieu le lancement de la nouvelle campagne de sensibilisation aux risques sismique et tsunamique à...

Les fonds européens se dépoussièrent au service des porteurs de projets mahorais

Le groupement d’intérêt public de Mayotte consacré aux fonds européens s’est présenté aux porteurs de projets privés et publics ce vendredi 26 novembre à...

Les taxis mabawa veulent plus que les miettes

Alors que les taximen mahorais ont déjà fort à faire avec les projets de transports interurbains que développe le département, ils doivent aussi faire...