100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Balades artistiques et patrimoniales à Mamoudzou

À lire également

Les instruments traditionnels de Mayotte mis à l’honneur par les CM2 de Mongomé

Depuis le mois de mars, les élèves de CM2 de l’école primaire Mongomé à Pamandzi travaillent sur un projet de valorisation du patrimoine immatériel...

Le projet “Nouveau regard sur ma ville 2021” mis en œuvre par la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema) a pour objectif de faire découvrir ou redécouvrir aux jeunes mahorais, les sites patrimoniaux de l’île aux parfums.

Comme chacun le sait, la culture est souvent une des grandes oubliées à Mayotte. Avec “Nouveau regard sur ma ville 2021”, la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema) souhaite mettre en lumière les lieux remarquables de la ville chef-lieu et montrer aux 15-18 ans toute la richesse du patrimoine de leur île. Durant les mois de juillet et d’août, dix groupes de huit jeunes participeront aux différentes sessions du projet qui mêle découverte du patrimoine et expression artistique.

Premier jour ce mardi : les jeunes chaussent leurs baskets pour une balade patrimoniale d’une dizaine de kilomètres dans Mamoudzou. Au programme ? Visite du square Papaye, du rectorat, de la place Mariage ou encore de la mangrove de M’tsapéré. L’occasion pour les néophytes d’observer en détails ces lieux devant lesquels ils passent tous les jours sans y prêter attention, “Cette activité nous permet d’avoir un nouveau regard sur Mamoudzou. J’avais envie de découvrir ces lieux autrement car on ne connaît jamais assez notre ville”, témoigne Nolan, élève en classe de première. Comme lui, sept autres jeunes ont fait le choix de venir s’aérer et se cultiver pendant leurs vacances.

Et le lendemain, le petit groupe retourne même, accompagné du photographe professionnel, Toibrane de la société Mayan’Art Studio, sur leurs lieux préférés pour un cours de photo. “L’objectif est de donner à ces jeunes la possibilité de s’exprimer par l’art”, explique Géry Liausu, directeur de la culture, du patrimoine, du tourisme et des loisirs à la Cadema. Pour accompagner leurs clichés, les adolescents planchent pendant les deux journées suivantes sur l’écriture d’un cartel, encadrés par l’artiste Jean-François Bocle. “L’atelier d’écriture est l’occasion pour les jeunes d’exprimer ce qu’ils ressentent mais aussi de justifier leurs choix artistiques. Pourquoi ont-ils choisi tel cadre photographique ou tel sujet ou encore ce qu’ils ont aimé dans ce paysage ou ce détails qu’ils ont choisi de photographier”, déroule le responsable.

Une exposition en guise de reconnaissance

Fans de photographie ou novices mais surtout curieux de voir la capitale mahoraise autrement, les jeunes se disent ravis de goûter à cette activité. “Je n’avais jamais participé à des sorties comme ça avant. Je trouve ça ludique, en plus cela allie sport et culture, c’est intéressant. J’aimerais apprendre à faire de la photo car je n’en ai jamais fait avant, ce sera l’occasion”, affirme Kiliane, qui s’est inscrit aux balades de “Nouveau regard sur ma ville 2021” avec ses proches. Pour Laïnya et Tanay deux cousines réunies à Mayotte pour les vacances, c’est le même enthousiasme. “On a l’habitude de marcher, on aime bien ça. En plus, on adore prendre des photos avec nos téléphones, c’est super d’apprendre à utiliser un appareil photo et voir nos clichés dans une exposition”, se réjouissent-elles. En effet, pour elles comme pour Ynesse Amelka, le vernissage est très attendu. « J’ai hâte que ma photo soit exposée et pouvoir partager les photos prises sur les réseaux sociaux”, s’exclame t-elle. Un pari qui semble réussi pour cette première édition du projet lancé par la Cadema et la promesse d’une exposition riche de diversité.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°966

Le journal des jeunes

À la Une

Intersyndicale des taxis de Mayotte : « le Département prend le travail des chauffeurs de taxis »

Lassitude, incompréhension, colère… C’est dans cet état d’esprit que se trouvent les chauffeurs de taxis de Mayotte. Révoltés par un plan de transports interurbains...

Naissance/mortalité à Mayotte : l’année 2020, une exception à la règle

2020 se démarque par une baisse sensible des naissances. Un indicateur à prendre avec des pincettes puisque 2021 pourrait coïncider avec le franchissement de...

Journées européennes du patrimoine : 40 événements à Mayotte pour une 38ème édition encore sous la menace Covid

Pendant trois jours, la population aura l’occasion de découvrir les richesses du territoire à travers les nombreuses activités proposées par les collectivités et les...

Colocs ! : “Passer du tabou à libération de la parole en 13 minutes, c’est assez dingue”

Diffusée depuis le 6 septembre sur Mayotte La 1ère, la série Colocs ! alimente des débats parfois houleux sur les réseaux sociaux, après seulement...

1.2 million d’euros pour structurer le territoire et les clubs et relancer la pratique sportive

Le domaine du sport n’a pas été épargné par les conséquences de la crise sanitaire. En France, 30% des licenciés n’ont pas renouvelé leur...