L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Grands projets à Mayotte. Un lifting total pour M’Gombani

À lire également

Retards de courriers, la Poste s’explique

Une lettre ne vous est pas parvenue dans les temps ? Elle n’est jamais arrivée ? Vous le savez sans doute : vous n’êtes pas le seul à qui ce déboire arrive. Que se passe-t-il dans la distribution du courrier ? Mayotte Hebdo est allé chercher des explications auprès de La Poste.

À la rencontre de … Zaïnaliambidina Nizari Andinani, avocat

"Je suis fier de ce que Mayotte m'a apporté, aujourd'hui je veux transmettre à ma façon" Docteur en droit,  titulaire de deux Masters 2, dont...

A la rencontre de… Tanchiki Maoré

La vie en rose "Il est venu tout seul, avec un projet. Nous lui avons apporté une aide financière pour le soutenir. Il est allé...

Andjizi Daroueche : Un grand pas vers la gastronomie mahoraise

A ndjizi, aux allures vives et déterminées, nous a ouvert les portes de son futur restaurant. Situé à Pamandzi, en Petite-Terre, ce restaurant dégage...

C ’était un des quartiers nouveaux de Mamoudzou : construit sur la mangrove dans les années 90, il faut bien reconnaitre que le quartier M’Gombani méritait un coup de neuf : habitations insalubres, bangas de taules et rues défoncées ou inexistantes étaient devenus le lot commun des habitants. Un vrai gâchis, au-delà de l’aspect humain, compte tenu de l’emplacement idéal des lieux : en plein centre-ville, et directement relié à la rue du commerce, au front de mer, et à la route nationale 2 qui structure la ville. Bref : un quartier parfaitement positionné dans Mamoudzou. Après une première rénovation débutée dans les années 2000 avec la livraison de 122 cases, d’un groupe scolaire, d’un collège, et d’une MJC, il restait encore beaucoup à faire pour donner à M’Gombani le statut qu’il mérite, et exploiter pleinement son potentiel. C’est désormais chose en cours grâce au financement de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), dont le quartier est le premier à bénéficier à Mayotte. Cout total du projet : 47 millions d’euros, associant plusieurs partenaires comme l’ANRU, le Département, la ville de Mamoudzou, ou encore la Société immobilière de Mayotte (SIM). “Nous sommes en train de répondre à la demande la population”, explique Sidi Nadjayedine, adjoint au maire en charge de la politique de la ville, de l’intercommunalité et de la rénovation urbaine. “On ne peut pas laisser la population vivre dans des conditions indignes. En améliorant les conditions de vies, les conditions de circulation pour les voitures et les piétons, et les conditions sanitaires, on améliore aussi la sécurité des riverains et de la population.”

De nouveaux logements, une crèche, une nouvelle rue, etc.

Au programme donc, la création de nouveaux logements, dont une partie a déjà été livrée, la rénovation de 51 cases SIM, l’aménagement ou l’amélioration de la voirie et des espaces publics avec notamment l’aménagement de places et un nouvel axe relié à la rue du Commerce, le développement des commerces ou des équipements publics, avec la couverture du plateau sportif, l’extension de la MJC, la rénovation de l’école élémentaire, ou encore la construction d’une crèche, mais aussi l’assainissement et une meilleure accessibilité pour les piétons et les véhicules.

Une vitrine du Mamoudzou de demain ? Assurément, selon Sidi Nadjayedine : “Ce quartier symbolise la modernisation de Mayotte, car on ne peut pas être désormais département français, et rester 20 ans en arrière. M’Gombani préfigure l’avenir de notre île. Mamoudzou est la capitale du département, elle fait office de locomotive, de vitrine, elle doit donc donner une bonne image. Si la ville va bien, Mayotte va bien.”

Bonne nouvelle, et c’est désormais officiel depuis le mois de décembre : toute la zone de Kawéni bénéficiera également des financements de l’Anru.

Et le projet est déjà lancé. Reste à passer devant la commission d’engagement dans les prochaines semaines pour connaître le montant de l’enveloppe qui sera versé. Les études seront menées jusqu’en 2017, pour un premier coup de pelle qui pourrait intervenir au début de l’année 2018.

En attendant, voici en images le quartier M’Gombani, un des grands projets de 2016.

G.V

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1089

Le journal des jeunes

À la Une

Choléra : Les écoles de Majicavo-Lamir et Majicavo-Koropa fermées par précaution

La présence de plusieurs cas de choléra dans la commune de Koungou a amené la municipalité à prendre des mesures drastiques. Les écoles des...

Comores : Azali Assoumani invité au 80e anniversaire du débarquement de Normandie

Au cours du dernier entretien téléphonique entre le président comorien et Emmanuel Macron, les deux dirigeants ont, entre autres, discuté de la coopération et...

Ambdilwahedou Soumaïla : « ce seront deux années d’engagements »

Maire de Mamoudzou depuis 2020, Ambdilwahedou Soumaïla se retrouve confronté à toutes les crises du territoire, sanitaire, social, migratoire et insécurité. Un contexte qu’il...

Une convention pour un centre intercommunal de santé dans le Sud signée avec le ministre Frédéric Valletoux

Si la journée de jeudi était consacrée au choléra lors de la visite du ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention,...

Des collégiens de Kawéni à Marseille pour des battles de danse

Deux équipes du collège Kawéni 1 et du lycée Bamana, à Mamoudzou, participeront aux championnats de France de danse battle hip-hop à Marseille, de...