asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Andjizi Daroueche : Un grand pas vers la gastronomie mahoraise

À lire également

Retards de courriers, la Poste s’explique

Une lettre ne vous est pas parvenue dans les temps ? Elle n’est jamais arrivée ? Vous le savez sans doute : vous n’êtes pas le seul à qui ce déboire arrive. Que se passe-t-il dans la distribution du courrier ? Mayotte Hebdo est allé chercher des explications auprès de La Poste.

À la rencontre de … Zaïnaliambidina Nizari Andinani, avocat

"Je suis fier de ce que Mayotte m'a apporté, aujourd'hui je veux transmettre à ma façon" Docteur en droit,  titulaire de deux Masters 2, dont...

A la rencontre de… Tanchiki Maoré

La vie en rose "Il est venu tout seul, avec un projet. Nous lui avons apporté une aide financière pour le soutenir. Il est allé...

Les baleines débarquent

L ’île de Mayotte est un site exceptionnel pour observer les mammifères marins. On y compte en effet vingt-trois espèces de cétacés et une...

A ndjizi, aux allures vives et déterminées, nous a ouvert les portes de son futur restaurant. Situé à Pamandzi, en Petite-Terre, ce restaurant dégage d’ores et déjà une ambiance chaleureuse et conviviale. Sur la toute fin des travaux, Andjizi nous explique, avec des étoiles plein les yeux, l’aménagement du projet. Ce quarantenaire a déjà un beau palmarès à son actif. Diplômé de l’école hôtelière de Poitiers où il est resté12 années en travaillant pour Futuroscope, “c’était du lourd ! 400 cuisiniers pour 7 restaurants en tout. J’ai beaucoup appris là-bas en travaillant avec des chefs renommés et étoilés !”, s’exclame Andjizi.

De retour à Mayotte, le cuisinier a fondé sa propre entreprise, mais ce parcours est le résultat de plusieurs prises de risque. Andjizi a proposé une cuisine traditionnelle modernisée durant 3 ans au “Shisiwa Exores”, avant de fermer ses portes suite à l’opportunité de s’expérimenter chez Sodixo et Pamina, les 2 cuisines centrales de l’île. Une expérience très enrichissante. “J’ai formé de jeunes cuisiniers jusqu’à la conception des menus, ce qui a pu complémenter mes connaissances !”, confie le chef mahorais.

Déjà connu à Mayotte pour ses émissions de cuisine locale diffusées sur Mayotte Première, Andjizi souhaite à présent ouvrir “Exores” avec comme projet de faire de la restauration rapide avec des plats gastronomiques.

“La gastronomie, ça veut dire de la recherche, créer des saveurs à partir de produits locaux de très bonne qualité. C’est ce que j’essaie de faire depuis longtemps. Alors, d’habitude, on propose ces plats gastronomiques dans des tables “honorifiques”. Moi, je choisis de les rendre accessibles à tous !”, explique Andjizi. Notre chef cuistot déborde de projets. Son horizon professionnel est bien dégagé. Il songe à valoriser les jeunes. Pour cela, il apporte ses connaissances au lycée hôtelier de Kawéni avec pour but de participer au concours “Salon gastronomique de Mayotte” qui aura lieu en mai au sein du Comité du tourisme.

Trophées de l’académie de l’art culinaire du monde créole

“Samedi 20 décembre est un jour gravé à tout jamais”, dévoile avec émotion Andjizi. Le département de Mayotte était ce jour l’invité d’honneur de la 1re édition des trophées de l’Académie de l’art culinaire du monde créole. À cette occasion le chef mahorais Daroueche Andjizi a remporté le prix dans la catégorie “cuisine moderne” avec ses fameuses recettes revisitées de la gastronomie mahoraise. La cérémonie de remise des trophées s’est déroulée à Paris, sous le haut patronage de George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer.

Marine Henquenet

Article précédentLes baleines débarquent
Article suivantNosy bé : Le Mont Passot

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...