100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Le procès de TV Mafoumbouni se tiendra le 5 avril

À lire également

Justice à Mayotte : “On va tout faire pour que l’histoire de Stam soit la dernière de ce genre”

On l’appelait Stam. Et l’actualité que connaissent les États-Unis comme la métropole quant aux violences policières faites aux noirs ne peut que faire écho à son histoire. Celle d’un jeune père de famille de Mayotte, tué par balle de la main d’un policier le 23 février à Kawéni. 

Relation sexuelle à 14 ans : une mineure de plus victime des failles de la justice mahoraise

Une simple affaire d’atteinte sexuelle sur une mineure de moins de quinze ans a fini par prendre de l’ampleur au tribunal correctionnel mercredi dernier. Rappelant que le débat sur le consentement, en particulier des mineurs, est toujours cruellement d’actualité, deux ans après l'adoption de la loi sur les violences sexistes et sexuelles. 

Rapt de Petite-Terre : après l’appel devant la chambre de l’instruction, case prison et « tournure politique »

Rendue ce jeudi en appel devant la chambre d’instruction de La Réunion, la décision de placer les quatre hommes mis en cause dans l’affaire du rapt de Petite-Terre n’est pas sans soulever de questions selon leur avocat. Me Nadjim Ahamada dénonce notamment une violation des droits de la défense et une motivation politique à l’endroit des divers collectifs contre l’insécurité qui affichent un soutien farouche à ses clients.

Protection animale à Mayotte : « Quand on s’en prend comme ça à des chiens, c’est qu’on n’a plus de limites »

La thématique de la délinquance a mis en lumière, ces dernières semaines, le rapport de jeunes bandes avec les chiens. Torturé par sadisme, utilisé comme arme et objet de rivalités, le « meilleur ami de l’homme » a la vie dure sur le territoire où associations et forces de l’ordre tente tant bien que mal d’endiguer le phénomène.

Le procès de TV Mafoumbouni, la web TV mahoraise suivie par près de 15 000 personnes sur Facebook, se tiendra le 5 avril prochain.

 

Elle est poursuivie pour diffamation (l’infraction a été requalifiée alors que la plainte portait à l’origine sur une injure publique) par Ida Nel et Jacques-Martial Henry, respectivement présidente et chargé de mission de Mayotte Channel Gateway, la société gestionnaire du port de Longoni. Dans une vidéo intitulée “Moindaré et Jacques Martial” et publiée le 22 octobre dernier, JacquesMartial Henry est comparé à un chien, au service et aux ordres d’Ida Nel. Dans le court métrage, l’actrice qui joue le rôle d’Ida Nel dit Moindaré (Maman en shimaoré) appelle l’ancien conseiller départemental (“Jackie mon toutou viens ici !”), et le caresse (“bon chien, mange le nonos”). Dans le cadre de la plainte pour diffamation, TV Mafoumbouni et Jacques-Martial Henry étaient au tribunal hier matin pour la procédure de consignation judiciaire (réception et la conservation par un organisme de sommes en valeurs numéraires ou titres dans des conditions prévues par la loi, le règlement, une décision administrative ou une décision de justice). Ida Nel et Jacques Martial Henry ont un mois pour verser une caution de 5 000 € chacun. Faute de versement dans les délais en vigueur, la plainte sera qualifiée d’irrecevable par le tribunal.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...

À Koungou, un week-end de violences qui laisse des traces

Parties d’une simple embrouille entre jeunes de Koungou, les violences de samedi, dimanche et lundi matin ont laissé place à un climat pesant sur...

Yann Le Bris, procureur de la République : « Une problématique générale d’ordre public »

Si les investigations se poursuivent dans l’espoir d’interpeller les fauteurs de trouble à l’origine du week-end agité sur Koungou et Majicavo, le procureur de...

Plus de 30 millions d’euros pour construire la cité administrative régionale

Commandé sous l'ancienne mandature, le projet de cité administrative régionale sur le site du conseil départemental est bel et bien sur les rails. Les...