test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Opération Wuambushu : suspension des navettes entre Mayotte et les Comores

À lire également

Avec le confinement, les demandeurs d’asile à Mayotte prisonniers du désespoir

Habitués à une galère quotidienne en espérant, un jour, obtenir le précieux statut de réfugiés, les demandeurs s’asile vivent le confinement comme un nouveau fléau. Les empêchant de se nourrir et d’alimenter encore un peu leur foi en une vie meilleure.

 

Les enfants des kwassas, symboles des reconduites expéditives à Mayotte

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné jeudi 25 juin la France dans l’affaire de la reconduite aux Comores de deux enfants en 2013. Sept violations ont été retenues, dans cette histoire qui illustre la politique de rattachement des mineurs à un tiers pour accélérer les procédures d’éloignement. 

Chronique judiciaire : Du réseau de passeurs au business de l’immigration clandestine à Mayotte

Entre 2014 et 2017, une équipe de passeurs à Mayotte a mis en place un business pour acheminer des clandestins des Comores à l’îlot Mtsamboro, puis de l’îlot aux côtes mahoraises. Et les passagers apprenaient au dernier moment qu’ils devaient payer les deux traversées….

Sans accord avec les autorités aux Comores, la politique “incohérente” de la LIC à Mayotte

Interpellations et expulsions ont repris, alors même que les frontières des Comores restent officiellement fermées. Une situation que dénoncent syndicats et associations.

La compagnie SGTM (Société de Gestion et de Transport Maritime) a annoncé une suspension temporaire des rotations, ce jeudi après-midi. Alors qu’un retour du trafic entre les Comores et Mayotte, grâce à la réouverture du port de Mutsamudu, était prévu ce vendredi, le Maria Galanta restera à quai. La compagnie annonce que « jusqu’à nouvel ordre, compte tenu du contexte actuel, qui entrave le bon fonctionnement de son activité », les rotations entre les deux îles sont suspendues. Le porte-parole du gouvernement comorien, Houmed Msaidie, a prévenu « qu’aucun refoulé [lié à l’opération Wuambushu] n’a le droit d’être embarqué », sous peine pour la compagnie maritime de se voir « retirer sa licence ».

Celle-ci informe que « les clients concernés par cette mesure seront contactés individuellement ». Pour rappel, la fermeture du port anjouanais pour des travaux, ce lundi, avait empêché l’accostage d’un navire transportant à la fois des vacanciers et des étrangers en situation irrégulière visés par des procédures d’expulsion. La société explique que le service reprendra « dès que les conditions seront réunies » pour « un fonctionnement normal » de l’activité.

La carte d’identité dorénavant demandée 

Aux Comores, un nouvel obstacle est mis en place pour que le pays diminuent le nombre de ses ressortissants accueillis. Ce jeudi, les autorités portuaires comoriennes ont laissé entendre qu’elles pourraient laisser entrer les personnes expulsées que sur présentation de « leur carte d’identité nationale ». Mohamed Salim Dahalani, le directeur général de la Société des ports comoriens (SCP), « justifie cette mesure par la nécessité pour le port d’appliquer strictement la réglementation internationale relative au code ISPS ». Ce serait d’ailleurs l’objet des travaux, faire appliquer le code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (ISPS). 

La SCP reconnaît que « cela pourrait constituer un obstacle à la poursuite de l’opération Wuambushu par les autorités françaises à Mayotte, puisque jusqu’à présent, les « étrangers irréguliers » qui étaient emmenés à Anjouan n’étaient pas tenus de s’identifier aux autorités locales pour pouvoir descendre du bateau ou de l’avion ».

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...

Sania Toumani, la petite fée du Magic de Passamaïnty

A 22 ans, la jeune sportive Sania Toumani est immanquablement l’une des meilleures joueuses de basket-ball de Mayotte. Son club, le Magic basket de...

Le double projet de loi Mayotte au point mort

Propositions, discussions, tractations, et au final abandon ?  Le double projet de loi Mayotte est de nouveau mis au placard par les ministres du gouvernement...