L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Votez !

Le décasage d’Hamouro prévu pour ce lundi

À lire également

Avec le confinement, les demandeurs d’asile à Mayotte prisonniers du désespoir

Habitués à une galère quotidienne en espérant, un jour, obtenir le précieux statut de réfugiés, les demandeurs s’asile vivent le confinement comme un nouveau fléau. Les empêchant de se nourrir et d’alimenter encore un peu leur foi en une vie meilleure.

 

Les enfants des kwassas, symboles des reconduites expéditives à Mayotte

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné jeudi 25 juin la France dans l’affaire de la reconduite aux Comores de deux enfants en 2013. Sept violations ont été retenues, dans cette histoire qui illustre la politique de rattachement des mineurs à un tiers pour accélérer les procédures d’éloignement. 

Chronique judiciaire : Du réseau de passeurs au business de l’immigration clandestine à Mayotte

Entre 2014 et 2017, une équipe de passeurs à Mayotte a mis en place un business pour acheminer des clandestins des Comores à l’îlot Mtsamboro, puis de l’îlot aux côtes mahoraises. Et les passagers apprenaient au dernier moment qu’ils devaient payer les deux traversées….

Sans accord avec les autorités aux Comores, la politique “incohérente” de la LIC à Mayotte

Interpellations et expulsions ont repris, alors même que les frontières des Comores restent officiellement fermées. Une situation que dénoncent syndicats et associations.

Annoncée « avant la rentrée scolaire », la destruction de logements à Hamouro, dont la majorité sont des cases en tôle, interviendra à partir du lundi 14 août. La mairie de Bandrélé a déjà annoncé qu’une circulation alternée va être mise en place du lundi au vendredi.

D’après nos sources, les habitants d’Hamouro concernés par l’arrêté du 12 mai 2023 ont été informés par la police municipale que l’opération de destruction des logements était imminente. Une vingtaine de parcelles, appartenant à l’État, la commune de Bandrélé ou des propriétaires privés, sont concernées. Selon le texte rédigé par la préfecture de Mayotte, « les habitats présentent des risques graves pour la salubrité, la sécurité et la tranquillité publiques ». Concernant ces deux dernières, les gendarmes notent dans un rapport que les jeunes du village d’Hamouro ont souvent maille à partir avec ceux de Nyambadao. « Il est à noter que les connexions entre les jeunes d’Hamouro et Nyambadao sont fréquentes et dérivent souvent en rixes générant des troubles à l’ordre public », est-il écrit.

La mairie de Bandrélé ne s’en cache pas. Dans un courrier en mars 2023, elle demandait l’application de la loi Élan « en vue de libérer le foncier illicitement occupé pour permettre la programmation des travaux d’aménagement touristique, et mettre un terme à l’occupation de ces lieux par une population en situation irrégulière, s’adonnant à des activités illicites ».

Une circulation alternée dès lundi

Comme nombre d’arrêtés pris pendant l’opération Wuambushu (qui a pris fin ces dernières semaines), celui pour Hamouro a été vivement contesté. Un collectif d’avocats a aidé une dizaine de familles à déposer des recours. Mais tous ont été non retenus ou rejetés par le tribunal administratif. La préfecture a donc prévenu récemment que le décasage se ferait alors « avant la rentrée scolaire ». Ce sera en ce début de semaine apparemment, car même un arrêté de la mairie de Bandrélé datant de ce mercredi confirme l’opération. En effet, pour la faciliter, une circulation alternée va être mise en place sur la route nationale, du lundi au vendredi, de 6h à 17h. « Aucun stationnement ne sera toléré des deux côtés des rues sur les zones de travaux, et de part et d’autre de celle-ci sur une longueur de 200 mètres », est-il ajouté.

Le décasage d’Hamouro est le premier en Grande-Terre depuis celui du quartier Barakani, à Koungou, le 19 juin. Les trois suivants, qui ne concernaient que quelques cases à chaque fois, étaient sur la commune de Dzaoudzi-Labattoir, dans les quartiers Oupi et Mbouyoujou. Pour rappel, l’objectif affiché par Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, est de « 1.250 démolitions à la fin de l’année ». A près de 400 aujourd’hui, il est encore loin d’être atteint.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Un nouveau cas de choléra détecté à Koungou ce jeudi

La préfecture de Mayotte et l’Agence régionale de santé (ARS) confirment qu’une nouvelle personne atteinte du choléra a été identifiée, ce jeudi 11 avril....

TME : Catégorie entreprise innovante

Par les perspectives qu’elles offrent pour l’économie mahoraise et les nouvelles filières qu’elles développent, cinq structures ont retenu notre attention dans la catégorie entreprise...

Deux scénarios possibles pour le contournement routier de Combani

Le conseil départemental a décidé, ce mardi, de reprendre la main sur les prochaines étapes de la construction du contournement routier de Combani, le...

Des stades pleins pour les finales des tournois ramadan

Les finales des tournois de ramadan sponsorisés par Orange se sont tenues ce jeudi 11 avril, journée de fête de l’Aïd-el-fitr. Les dernières rencontres...

Comores : Trente-huit détenus s’évadent de la prison de Moroni

Un militaire qui figure parmi les détenus serait à l’origine de la débandade de ce jeudi matin, selon les déclarations du chef du parquet...