asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Fête de la Ruralité : « Permettre de rencontrer directement les artisans locaux »

À lire également

Larissa Salim Bé, une miss qui excelle

Elle a été élue le 31 octobre à Ouangani. Larissa Salim Bé est la nouvelle miss excellence Mayotte et a tout pour plaire. Elle...

Catégorie Entreprise dynamique : Sublime Institut

C’est un salon d’esthétique pas comme les autres. Sublime institut traite en profondeur les problèmes de peau, sur le visage mais également sur le...

Crêpage de chignon autour de l’événement Miss Mayotte

L’événement n’en finit plus de faire jaser. Alors que la prochaine Miss Mayotte sera élue le 7 novembre, une jeune association culturelle, Model Agency...

Miss Excellence France 2021, Larissa Salim Bé a ramené la couronne à la maison

Son retour à Mayotte était très attendu. Larissa Salim Bé, fraîchement élue Miss Excellence France 2021, est rentrée sur son île natale ce mercredi...

Ce samedi 13 juillet, se déroule la première fête de la Ruralité mahoraise à la plage de M’bouini, dans la commune de Kani-Kéli. Un événement familial pour rencontrer des artisans locaux et découvrir des savoir-faire mahorais parfois oubliés. Siti Frahati Saïd Hachim, cheffe de service agriculture, pêche et programmation au conseil départemental de Mayotte qui organise l’événement explique ce qu’il va se passer.

fete-de-la-ruralite-permettre-de-rencontrer-directement-les-artisans-locaux

Flash Infos : Pourquoi créer une fête de la Ruralité ?

Siti Frahati Saïd Hachim : Après la publication de « l’Atlas de la ruralité mahoraise » fin mai, nous avons souhaité organiser une fête pour célébrer sa sortie. Ce livre est le fruit d’un travail de trois ans avec l’université Paul-Valéry de Montpellier. L’événement est donc l’occasion de présenter au public la ruralité mahoraise. L’objectif n’est pas de parler de l’atlas dans le vide, mais de permettre aux gens de rencontrer directement les artisans locaux, présentés dans l’ouvrage. Nous voulions que le public soit réellement en immersion au sein de la ruralité mahoraise à travers des ateliers interactifs et des expositions. Plus de 200 personnes ont contribué à l’ouvrage, en écrivant, ou en témoignant de leur savoir-faire, l’idée était aussi de les réunir. Et alors que beaucoup d’artisans perpétuent les traditions dans l’ombre, cette fois ils pourront rencontrer directement le public. La date du 13 juillet a été choisie, car ce sont les vacances, c’est l’occasion d’une sortie familiale.

F.I. : Que va-t-on y voir ?

S.F.S.H. : Une quinzaine d’exposants présenteront leur artisanat et leur expertise. On pourra voir comment sont fabriquées les pirogues, découvrir le maquillage mahorais et les masques de beauté. Au-delà d’apprendre à connaître les produits utilisés, le public pourra apprendre l’histoire derrière ces pratiques. Un défilé présentera l’évolution des vêtements et des coiffures d’autrefois. Il sera aussi possible de jouer à des jeux mahorais d’antan, par exemple au karata, au mraha ou au mchereba, la toupie mahoraise. Des animations et des compétitions autour de ces jeux seront organisées. Les traditions immatérielles ne sont pas oubliées non plus, la journée va commencer avec du maoulida shengué, un chant culturel.

F.I. : Cet événement a-t-il pour vocation de transmettre le savoir-faire de la ruralité mahoraise ?

S.F.S.H. : L’un des constats à l’origine du projet, c’est que les jeunes générations connaissent moins les traditions mahoraises. Cet ouvrage raconte notre histoire, nous avons besoin que nos enfants connaissent leur histoire. Leur histoire racontée par nous-même. Même si l’université Paul-Valéry de Montpellier nous a permis de mener ce projet, ce livre a été réalisé en grande partie grâce aux contributions de Mahorais. A travers cette fête, les jeunes pourront apprendre à connaître des jeux, rencontrer des artisans dont une partie d’entre eux ne savent même pas qu’ils existent.

Toute une journée d’animations à M’bouini

La fête de la Ruralité se tient à la plage de M’bouini, commune de Kani-Kéli, le 13 juillet à partir de 9h. L’« Atlas de la ruralité » sera présenté à 9 h 30. Des animations shengué (chant culturel) et wadaha géant (danse) auront lieu le matin. A 11 h 40, aura lieu le défilé de l’évolution des vêtements et des coiffures d’autrefois afin de promouvoir l’utilisation de matériaux locaux. Des exposants seront sur place avec des démonstrations. Parmi eux : un atelier de beauté mahorais, la présentation du café Cacao maoré, un fabricant de jeux de société. A partir de 14h, auront lieu des présentations et des compétitions de jeux de plateaux mahorais. Des  compétitions de jeux sportifs aussi lieu comme la course en sac ou de chikele, le mgourou (le tir à la corde). A 16h, se déroulera un concours de dahira et de moulidi pour renforcer la cohésion inter-villageoise. Enfin, l’événement se clôturera par un fitness géant à 16h30.

fete-de-la-ruralite-permettre-de-rencontrer-directement-les-artisans-locaux-3.pdf

×

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Un bilan Mayotte Place nette « positif » selon le préfet

Ce mardi 16 juillet, le préfet a tenu une conférence de sécurité, en présence des élus mahorais, pour leur faire le compte-rendu de l’opération...

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...