asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

L’aventure océanographique de 30 Mahorais sur grand écran

Auteur:

Catégorie:

Le CUFR (centre universitaire de formation et de recherche) de Mayotte, à Dembéni, diffusait en avant-première le documentaire sur l’école bleue outremer, ce jeudi 9 février. Cette campagne océanographique a embarqué à son bord 75 étudiants scientifiques, dont 30 jeunes mahorais.

laventure-oceanographique-de-30-mahorais-sur-grand-ecran
Aux côtés du préfet de Mayotte, Thierry Suquet, Abal-Kassim Cheik Ahamed, le directeur du CUFR de Mayotte, a estimé que le projet océanographique avait permis de faire le lien entre sciences et sociétés.

Le documentaire « École Bleue Outremer », qui retrace la campagne du plus grand bateau de la flotte océanographique française avec 75 étudiants scientifiques, a été diffusé en avant-première au CUFR (centre universitaire de formation et de recherche), à Dembéni, ce jeudi 9 février. 30 jeunes Mahorais, en formation maritime ou en cursus artistique, au sein du CUFR ou de l’école d’apprentissage maritime, avaient pris part à cette expérience à bord du Marion Dufresne II, aux côtés de chercheurs et de l’équipage chevronnés. Leur objectif : échanger et comprendre les enjeux autour des océans. Ce projet d’école navire a été imaginé par l’institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) et soutenu par le ministère des Outre-mer. Les étudiants ultramarins, métropolitains et du bassin de l’océan Indien (Kenya, Tanzanie, Seychelles, Madagascar) ont pris la mer à partir du 27 juin.

« Des déchets et du plastique très loin des côtes »

Djabaouidine Abdou, étudiant en sciences de la vie et de la terre au CUFR de Mayotte, a participé à la première étape du projet avec quatre autres camarades. Ils sont partis de La Réunion à Mayotte avec, au programme, les explorations du Mont La Pérouse et du Tromelin la Feuillée, une escale à terre sur les Îles Glorieuses pour évoquer les petits écosystèmes et la restauration écologique, et un stop au geyser Zélée. « C‘était une riche expérience que nous avons pu vivre en direct. Une chance incroyable. » Mais l’étudiant retient également la pollution des océans. « Voir autant de déchets et de plastiques dans l’océan très loin des côtes m’a fait prendre conscience de ce fléau. Depuis, je sensibilise à mon tour les jeunes à faire plus attention aux déchets et à leur impact sur notre île et sur l’océan en général. » Son camarade, Maimoune-Boinahery Binali, participant à la deuxième étape, du 9 au 22 juillet, a quant à lui étudié le volcan Fani Maoré. « C’était une occasion qu’on ne devait pas rater. Étudier Fani Maoré à bord du Marion Dufresne II sur les côtes mahoraises était très éducatif », assure-t-il.

Le directeur du CUFR de Mayotte, Abal-Kassim Cheik Ahamed, estime en effet que « le lien entre sciences et sociétés a pu être fait grâce à l’École Bleu Outre-mer. Nous sommes sortis de nos modèles classiques et traditionnels ». Le documentaire sera diffusé au cours du premier semestre par France Télévision.

Dans la même catégorie