Publicités

Le cabinet mahorais de conseil au service de l’entrepreneuriat féminin depuis 20 ans

À lire également

Mayni : un e-shop pour s’habiller en un clic à Mayotte

Derrière la nouvelle boutique en ligne, il y a Nahida, une jeune mère de 28 ans, qui a lancé son projet pour permettre aux...

Alfa Moussa vous propose Mayotte d’en haut grâce à ses drones

Alfa Moussa vient de créer sa société de photographie et vidéographie par drone. Passionné par les images aériennes, ce jeune originaire de Chiconi entend...

Avec KuléVR, la réalité virtuelle s’installe à Mayotte

Passionné de jeux vidéos, Karim Abderemane vient de créer son entreprise individuelle dénommée KuléVR dont le but est de faire découvrir la réalité virtuelle...

La directrice de la Cress Mayotte dans le top 100 des femmes européennes engagées dans l’entrepreneuriat social

Directrice de la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire de Mayotte depuis un an, Maymounati Moussa Ahamadi voit son travail déjà salué par...

Le 15 juin dernier, le cabinet mahorais de conseil soufflait ses vingt bougies. L’occasion pour sa fondatrice et gérante, Sanya Youssouf, de rappeler son combat pour le développement de l’entrepreneuriat féminin à Mayotte.

Lorsque le cabinet a été créé en 2001, l’objectif était d’offrir aux entrepreneurs la possibilité de restructurer leurs entreprises et de les accompagner dans leur gestion administrative, sociale et comptable.” Fondatrice et gérante de la société, Sanya Youssouf regarde dans le rétroviseur avec une certaine nostalgie. Une idée de départ qui a bien évolué au cours de ces deux décennies… “En 2009, la cabinet a obtenu la labellisation nationale dans le cadre du dispositif Nacre (Nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise) afin de soutenir les porteurs de projets dans leur démarche de création. Enfin, depuis 2016, nous accompagnons les porteurs de projet demandeurs d’emplois dans le cadre du fonds social européen”, retrace-t-elle, sans buter sur les années passées.

 

800 entreprises et 500 porteurs de projet

 

Depuis la création du cabinet mahorais de conseil, celui-ci a accompagné entre 700 et 800 entreprises mais aussi et surtout plus de 500 porteurs de projet. Parmi ces derniers, 40% d’entre eux étaient des femmes. “En créant leurs entreprises, elles ont créé leur propre emploi ainsi que bien d’autres, ce qui n’est pas négligeable à Mayotte. Il est important de rappeler que ces femmes contribuent énormément au développement de l’île”, affirme fièrement Sanya Youssouf, comme si elle s’en faisait la porte-parole.

Son cabinet de conseil mène au quotidien des actions de sensibilisation auprès des femmes pour promouvoir l’entrepreneuriat. “Nous organisons des réunions d’informations, nous travaillons avec des instituts d’accompagnement, nous essayons d’aider les femmes dans les difficultés qu’elles peuvent rencontrer en se lançant dans un projet entrepreneurial. » Les dispositifs étatiques et européens permettent notamment aux personnes souhaitant démarrer leur activité de bénéficier d’aides et de formations.

 

Des compétences de haut niveau au service du territoire

 

Aujourd’hui, Sanya Youssouf se réjouit de voir des jeunes diplômés entreprendre à Mayotte. “Je rencontre des jeunes femmes avec des formations de haut niveau qui souhaitent créer des activités structurantes pour le territoire. Nous avons besoin de ce potentiel, besoin de diversifier les secteurs d’activités.” Avant de revenir sur une anecdote qui l’a profondément marquée. “Un jour, quelqu’un a dit que la relance de l’économie à Mayotte se ferait avec les femmes et j’en suis persuadée ! Nous devons montrer notre combativité et ne pas avoir peur de nous lancer.

Pas rassasiée pour un sou, Sanya Youssouf analyse avec sobriété tout le chemin parcouru depuis 2001. Sa plus grande fierté, elle, reste indélébile : “C’est lorsque certains des projets que j’ai vu naître sont lauréats lors de concours.” Un message d’espoir et de détermination pour toutes les femmes désireuses de construire un avenir meilleur pour leur île.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°963

Le journal des jeunes

À la Une

Un avenir incertain pour les taxis de Mayotte

La chambre des métiers et de l’artisanat a tenu un séminaire porté sur l’avenir des taxis à Mayotte ce mercredi. L’occasion de parler des...

À Mayotte, le retour des soirées signe celui du sexisme ordinaire

On dit souvent de Mayotte qu’elle est une société matriarcale. Pourtant, tout comme en métropole, si ce n’est plus, le sexisme est ici aussi...

Balades artistiques et patrimoniales à Mamoudzou

Le projet “Nouveau regard sur ma ville 2021” mis en œuvre par la communauté d'agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema) a pour objectif de faire découvrir...

Ces mahorais qui quittent l’île aux parfums pour se construire une carrière

Asma* vit à Paris. Originaire de Mamoudzou, la Mahoraise de 28 ans affirme aujourd’hui ne pas regretter un instant avoir quitté le 101ème département...

Au conseil départemental, “l’opposition constructive” ne lâchera rien

Toujours privés d’hémicycle, les nouveaux élus du conseil départemental étaient réunis ce lundi 19 juillet dans l’Hôtel de ville de Mamoudzou pour une assemblée...