L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Valoriser les bons élèves avec « Questions pour une école championne »

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Les deux premiers matchs de « Questions pour une école championne » se sont déroulés ce mercredi, au collège Kawéni 2, à Mamoudzou. Cette compétition de connaissances dans le domaine des sciences s’étalera sur plusieurs mois entre quatre collèges de Mamoudzou.

Les élèves de cinquième des collèges de M’gombani et de Kawéni 2 à Mamoudzou ont pu tester leurs connaissances scientifiques ce mercredi lors de la première session de la compétition « Questions pour une école championne ». Pour la deuxième année consécutive, les professeurs de physiquechimie du collège K2, Mame Birame Niakh et Abdourahmane Thiam, ont organisé cet événement qui opposera les collèges publics K1, K2, celui de M’gombani et le collège privé les Flamboyants. « Chaque collège a sélectionné ses meilleurs élèves de 5ème en sciences et qui étaient volontaires pour participer. Chaque établissement a quatre équipes de quatre élèves qui vont s’affronter lors de différents matchs jusqu’à la finale en juin », déroule Mame Birame Niakh. Une évolution par rapport à l’année dernière, la première édition ayant opposé seulement les collèges K1 et K2.

« Comment appelle-t-on l’eau à l’état gazeux ? »

Les deux premiers matchs ont ouvert la compétition ce mercredi après-midi dans le CDI du collège K2. Les adolescents doivent cumuler le plus de points possible au cours de quatre épreuves. Un quizz théorique, animé ce jour-là par Natacha, une élève de seconde du lycée des Lumières, ouvre les hostilités dans la bonne humeur. « Comment appelle-t-on l’eau à l’état gazeux ? », « À quelle famille de matière appartient celle qui a permis de faire ce gilet en coton ? », « Qu’est-ce qui peut accélérer la fusion de l’eau à l’état solide ? »… Autant de questions qui s’enchaînent pour les deux équipes, qui ont eu deux semaines pour préparer les thèmes abordés.

Vient l’épreuve du questionnaire à choix multiple (QCM) que chaque équipe effectue sur une tablette. Puis, sous le regard du public venu de différentes écoles primaires, les groupes de M’gombani et de K2 effectuent une expérience scientifique afin de répondre à un problème posé. « Lequel du sel ou du sucre est le plus soluble ? » pour le premier match. « Quels matériaux conduisent l’électricité ? » pour le deuxième. Enfin, un questionnaire interactif sur le thème du développement durable avec l’application Kahoot, qui permet de voir en direct les réponses des compétiteurs sur un écran projeté pour le public.

« C’était bien, on a appris des choses »

Tout cela se déroule sous la supervision des deux professeurs à l’origine du projet et d’un jury composé d’élèves de seconde du lycée des Lumières. Ce jour-là, c’est le collège K2 qui remporte les deux matchs. Mais les qualifications sont loin d’être finies : il faudra encore compter quatorze matchs avant les quarts de finale. Et ce sont les points cumulés par chaque collège au fil du tournoi qui comptent.

« La compétition s’est très bien passée, je me suis sentie à l’aise parce que j’étais avec mes amis », déclare Anziza Adani, élève de cinquième au collège K2, à l’issue de la victoire de son équipe. « C’était bien, on a appris des choses. On a utilisé les connaissances qu’on avait déjà pour essayer de gagner. C’était une bonne compétition avec deux bons collèges », résume de son côté Mayane Ayouba, membre d’une des équipes de M’gombani, avec fair play.

Il tenait à cœur à Abdourahmane Thiam de proposer un projet aux bons élèves : « On fait des projets aussi pour les élèves qui ont plus de difficultés, comme le club de sciences. Mais c’est important qu’on mette en valeur les bons élèves et qu’on leur propose des projets pour s’améliorer encore, pour qu’ils aient de nouveaux défis ». Ce dernier a l’espoir de pouvoir faire un jour évoluer « Questions pour une école championne » en compétition académique.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Fabien Trifol retrouvé en mer à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre

Un bateau de particuliers a repêché Fabien Trifol dans le lagon, à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre, vers 17h, ce lundi....

[Mis à jour] Disparition inquiétante de Fabien Trifol, directeur Aménagement à la Cadema

Fabien Trifol retrouvé en mer à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre Ce dimanche, vers 16h30, Fabien Trifol a quitté son domicile de...

Plusieurs affrontements ce week-end alors que Wuambushu 2 doit commencer cette semaine

M’tsapéré, Majicavo-Koropa, Koungou, Tsararano, barrages et rixes entre forces de l’ordre et bandes de jeunes ont émaillé le week-end à Mayotte. A la veille...

Boulevard urbain : Cap vers une validation du plan de financement

Examen de passage réussi devant la Commission nationale du débat public (CNDP) à Paris. Le Département de Mayotte a reçu le feu vert il...

TME 2024 : Catégorie Jeune entreprise

Dernières pousses de l’économie mahoraise, les cinq nommés de notre catégorie Jeune entreprise montrent déjà toutes les qualités pour bien s’implanter dans le paysage...