Au lycée de Tsararano, premier internat d’excellence à Mayotte

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Pas de rentrée avant août à Mayotte pour la CGT Éduc’action

Suite au plan de déconfinement présenté par le premier ministre ce mardi, la CGT Éduc’action a décidé de taper du poing sur la table pour que la rentrée mahoraise ne se calque pas sur les modèles métropolitains. Celle-ci est en effet jugée, au regard des moyens comme de l’avancée épidémique tout simplement inenvisageable avant fin août.

Le lycée de Tsararano a rejoint la liste des 253 établissements français retenus lors de la campagne de labellisation “internat d’excellence”. Une fierté pour le premier internat de ce type dans le 101ème département français.

Chambre simple ou triple, cantine scolaire, salle de jeux et de détente ou encore vue sur le lagon, bienvenue à l’internat de Dembéni. Ouvert en 2018, l’établissement d’une capacité de 116 places accueille cette année un peu plus de 80 élèves. Il y a une quinzaine de jours, il a reçu sa labellisation “internat d’excellence”. Un label gage de qualité en termes d’éducation et de pédagogie, soutenu par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, lequel avait souhaité la création d’une telle structure d’excellence dans chaque département français, à destination des élèves à fort potentiel.

 

Un projet académique

 

Le projet “internat d’excellence” est avant tout porté par l’État et l’académie. En effet, le lycée de Tsararano fait aujourd’hui partie des 253 établissements français retenus lors de cette campagne. “Aujourd’hui, nous redécouvrons les vertus de l’internat, un concept qui est longtemps tombé en désuétude”, souligne Stéphane Planchand, conseiller technique du recteur. Un idéal partagé par Gilles Halbout. “L’internat de Dembéni permet à chacun de mener à bien un parcours d’excellence dans les meilleures conditions, en sécurité et préservé des longues heures de transport scolaire. L’internat reste plus globalement un formidable outil d’égalité des chances que nous entendons développer : aux 116 places de Dembeni, s’ajouteront, dans un futur le plus proche possible, les 400 places des internats de Kawéni, de Chirongui et du futur lycée de Longoni« , assure-t-il.

“Former l’élite mahoraise de demain”

Pour Michel Toumoulin, proviseur du lycée de Dembéni, l’objectif de ce projet est avant tout la promotion des talents et la valorisation des mérites sur le plan intellectuel mais aussi collectif. “C’est un vrai projet d’équipe. Les niveaux des internes vont de la seconde à la terminale et dès la rentrée prochaine, nous accueillerons des étudiants du CUFR ou de la CPGE de Sada. C’est un public très diversifié qui s’enrichira mutuellement, à coup sûr.

 

L’internat ? Les élèves en parle

 

L’internat d’excellence permet aux jeunes filles en classe sport de conjuguer parcours d’excellence sportif et scolaire. Des lycéens en section football en témoignent. Comme Issie, jeune habitante de Koungou en classe de seconde générale, pour qui cette possibilité de loger à proximité de son établissement constitue un gain de temps considérable. “Avant, je prenais le bus à 5h, j’arrivais souvent en retard à cause des bouchons. J’étais très fatiguée et je n’arrivais pas à suivre le rythme des cours et des entraînements. Aujourd’hui, grâce à l’internat je me couche tôt et je me lève une heure plus tard. Au début, mes proches me manquaient, mais maintenant j’ai bien vu que c’était la meilleure des solutions pour moi afin de mener de front football et études”, confie-t-elle.

Ses camarades, reconvertis en guides le temps d’une journée, rapportent les mêmes problèmes de transports qui les ont amenés à l’internat afin de retrouver un peu de sérénité au quotidien. Chaïma, étudiante de classe de première Sciences et Technologies de Laboratoire évoque quant à elle le plaisir de pouvoir se rendre à l’entraînement tous les soirs sans pour autant rogner un temps précieux sur ses études, mais encore le cadre donné par les horaires de l’internat. Plus question de traîner une fois la nuit tombée !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayottehebdo n°960

Le journal des jeunes

À la Une

Issihaka Abdillah : « Le paysage politique mahorais est encore très incertain »

À l’annonce des résultats du scrutin pour ce premier tour des élections départementales, certains candidats de l’île étaient déjà en train de nouer les...

Medef : Carla Baltus et sa liste reconduites à l’unanimité à Mayotte

Sans surprise, la présidente sortante du Medef Mayotte a été réélue par les adhérents du syndicat patronal. Elle repart donc pour un mandat de...

Abstention à Paris, renouvellement à Mayotte

Au centre du jeu politico-médiatique, le chef de l’État, Emmanuel Macron, doit scruter les élections départementales et régionales avec une attention particulière. C’est un...

Après plus d’un an d’absence, les cafés Naturalistes signent leur grand retour à Mayotte

Crise sanitaire oblige, les Naturalistes de Mayotte ont dû mettre en stand-by leurs conférences mensuelles, qui signent leur retour ce mardi 22 juin au...

Le cabinet mahorais de conseil au service de l’entrepreneuriat féminin depuis 20 ans

Le 15 juin dernier, le cabinet mahorais de conseil soufflait ses vingt bougies. L’occasion pour sa fondatrice et gérante, Sanya Youssouf, de rappeler son...