À Cavani Stade, le jeu pour réconcilier les élèves avec les mathématiques

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Pas de rentrée avant août à Mayotte pour la CGT Éduc’action

Suite au plan de déconfinement présenté par le premier ministre ce mardi, la CGT Éduc’action a décidé de taper du poing sur la table pour que la rentrée mahoraise ne se calque pas sur les modèles métropolitains. Celle-ci est en effet jugée, au regard des moyens comme de l’avancée épidémique tout simplement inenvisageable avant fin août.

Dans le cadre de la semaine des mathématiques, l’école de Cavani Stade a organisé vendredi matin plusieurs ateliers ludiques pour sensibiliser ses élèves à cette discipline et la remettre au cœur de l’apprentissage. Les enseignants suivent également une formation sur cinq ans pour approfondir leurs connaissances et favoriser l’éclosion d’une culture scientifique. Immersion.

« À ça, j’suis un peu fort ! » Sourire en coin, Fakri laisse filer à tout berzingue sa voiturette en forme d’abeille. Debout, les bras croisés, Mouhamadilhad regarde du coin de l’œil l’élève des CE2 Frangipaniers, concentré sur le parcours de son bolide. « En cours, on travaille souvent le quadrillage. Là, ils appliquent de manière ludique ce qui a été vu », souffle-t-il derrière son masque, avant d’avertir une jeune fille. « Attention, n’oublie pas d’effacer l’ancien programme sinon ça va faire n’importe quoi. »

De l’autre côté de l’établissement, Oumaycha et Roukia, toutes les deux en classe de CM2 Mars se retrouvent nez à nez avec six de leurs camarades. « Vous avez deux bouteilles vides de trois et cinq litres avec lesquelles vous devez remplir un récipient de quatre litres. Comment vous vous y prenez ? », leur demandent-elles d’une seule et même voix, sous la supervision de Mohamed. Face à cette colle, la bande se gratte la tête devant le défi du vendeur de pétrole.

 

Un rapport de 21 mesures à appliquer

 

Non non, ce n’est pas la kermesse de l’école de Cavani Stade, mais une matinée organisée par les enseignants à l’occasion de la semaine des mathématiques, organisée dans une quarantaine d’établissements. Pas moins de huit ateliers se dressent aux quatre coins de la cour de récréation en ce vendredi 26 mars. « On saute et on compte deux par deux. Quand on arrive à dix, on a gagné ! », explique d’un air malicieux, Angelina en CP Orange, au recteur Gilles Halbout, convaincu de devoir « réconcilier les jeunes et les parents avec les maths », grâce à l’application des 21 mesures issues du rapport de Cédric Villani, mathématicien et député de l’Essonne, et Charles Torossian, inspecteur général de l’Éducation nationale, remis en février 2018. « À mon époque, c’était surtout un outil de sélection. Aujourd’hui, c’est vu comme une barrière plutôt qu’un épanouissement… »

Et visiblement, l’opération séduction fonctionne à merveille au vu de l’engouement des enfants ce jour-là. « Nous posons des problèmes, nous essayons de les conceptualiser, de les modéliser et de voir comment à partir d’une question ouverte non travaillée en classe, nous arrivons à développer une stratégie, à retrouver des concepts appris en cours mais aussi à le faire par tâtonnement, comme pour l’exercice du triangle magique », décrypte le responsable de l’académie de Mayotte. Une nouvelle manière de procéder qui semble porter ses fruits. Sans le savoir, les élèves révisent les fondamentaux.

 

Former tous les enseignants en cinq ans

 

Cette stratégie nationale consiste également à redonner goût aux mathématiques aux enseignants du 1er degré, qui pour bon nombre d’entre eux, viennent d’une licence littéraire. « Parfois, ils n’ont pas assez de connaissances, voire même des blocages. » Face à ce constat, un plan de formation a été mis en place dans toutes les académies, y compris dans le 101ème département, à travers un travail « en constellation » et un apprentissage « par les pairs et les descendants ». Un objectif à réaliser en cinq ans qui exige « un investissement massif pour assurer les remplacements ».

Actoibi Laza, le directeur de l’école de Cavani Stade, voit en cet événement l’opportunité de « créer un lien entre la pause méridienne et la classe ». Son souhait ? « Que les animateurs de la ville s’en emparent pour qu’ils puissent exploiter ces jeux à des fins pédagogiques, dans une dynamique de continuité. » D’ici là, le rectorat compte à son niveau partager les bonnes pratiques du jour et les répandre dans les autres établissements scolaires de l’île aux parfums. Quoi de mieux pour clôturer cette matinée qu’un exercice de calcul mental grandeur nature pour déterminer celles et ceux qui participeront à la finale départementale au mois de juin !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo N°951

Le journal des jeunes

À la Une

La nouvelle stratégie de la ville de Mamoudzou pour renforcer sa lutte contre l’insécurité

Ambdilwahedou Soumaïla, le maire de Mamoudzou, Yann Le Bris, le procureur de la République et les représentants de l’État ont officiellement installé le conseil...

Économie bleue à Mayotte : une stratégie et des ambitions à concrétiser pour éviter le coup d’épée dans l’eau

Ce mardi 13 avril se déroulait le comité de pilotage final de restitution de la stratégie de développement de l'économie bleue de Mayotte. Trois...

La Nuit du Doute : une soirée d’attente pour les musulmans de Mayotte

Les deux nuits précédant le ramadan à Mayotte sont toujours particulières. Le début du mois de jeûne étant indiqué par la lune, la date...

“On restera là jusqu’à ce qu’on voie nos noms sur le panneau” : les demandeurs d’asile manifestent devant le tribunal administratif de Mayotte

Alors qu’ils ont formé un recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) depuis de longs mois, des demandeurs d’asile originaires de plusieurs...

Hommage à Miki : élèves et parents demandent plus de sécurité aux abords du lycée du Nord

Élèves, parents, personnels éducatif et administratif, membres du rectorat mais aussi autorités civiles, politiques et religieuses étaient réunis ce lundi à la cité du...