Samedi 3 avril, toute personne de plus de 18 ans pourra se faire vacciner à Mayotte

À lire également

Au service réanimation du CHM de Mayotte, “on bouffe du Covid, matin, midi, et soir”

À l’hôpital, les effets de la seconde vague se font ressentir avec une force inédite. Et ce malgré les évacuations sanitaires vers La Réunion,...

Un grand soulagement pour les restaurateurs de Mayotte

Le dispositif annoncé par le préfet Jean François Colombet vendredi dernier est accueilli de manière très positive par les restaurateurs de l’île. Ils ont...

Week-end sous haute tension au centre hospitalier de Mayotte

Le centre hospitalier de Mayotte vient de vivre deux jours critiques et s'est retrouvé au bord de la rupture. Si le personnel soignant a...

Deux semaines d’effort pour éviter le reconfinement à Mayotte

Ses annonces étaient très attendues par les Mahorais. Le préfet Jean-François Colombet a précisé vendredi dernier que Mayotte ne sera pas reconfinée. Un dispositif...

Alors que la seconde vague s’estompe doucement, la directrice de l’agence régionale de santé aimerait accélérer le rythme de vaccination. Un enjeu de santé publique, avec l’approche du ramadan, et au vu de la situation dégradée à La Réunion.

C’est une première et cela se passera à Mayotte. Samedi 3 avril, les quatre centres de vaccination du 101ème département accueilleront toutes les personnes âgées de plus de 18 ans qui souhaitent se faire vacciner contre le Covid-19, sans critère de profession ou de comorbidité. Une stratégie qui va au devant de celle impulsée au niveau national, toujours ciblée sur les publics prioritaires, par tranches d’âge et facteurs de risques.

Nous souhaitons faire cette grosse opération, car nous sentons une demande pour ouvrir les centres le samedi, pour les gens qui ne peuvent pas se rendre disponibles la semaine”, explique Dominique Voynet, la directrice de l’agence régionale de santé (ARS), qui organisait une conférence de presse ce jeudi. “Nous allons proposer cela pour les plus de 40 ans voire toute personne se présentant et qui a plus de 18 ans”, précise-t-elle. À noter que pour les candidats ayant déjà contracté le coronavirus, un délai de trois mois est préconisé avant l’injection, et une seule piqûre suffit. Par ailleurs, s’il est demandé pour des questions pratiques de se présenter muni de sa carte vitale, “la vaccination n’est en aucun cas réservée aux assurés”. “L’immunité collective ne dépend pas de si la personne a des papiers ou non”, insiste l’ancienne ministre.

 

Trop peu de candidats à la vaccination

 

Le but de la manœuvre est clair : écouler les doses de Pfizer/BioNTech, qui reste le seul vaccin utilisé sur l’île. “Nous avons beaucoup de vaccins en stock, et si nous ne les consommons pas, on ne nous en enverra plus”, prévient Dominique Voynet, qui reconnaît un résultat moins satisfaisant qu’espéré, depuis l’arrivée du super-congélateur et le lancement de la campagne le 25 janvier dernier. Et ce, alors même que Mayotte a déjà bénéficié de règles assouplies par rapport aux autres départements français, compte tenu des spécificités locales. Ainsi depuis déjà plusieurs semaines, les plus de 60 ans avec ou sans comorbidité peuvent prétendre à la vaccination, contre 70 ans au niveau national ; et certains professionnels indispensables du fait de l’isolement du territoire, comme les agents de l’aéroport, du port, ou ceux en charge de la gestion de l’eau, ont été intégrés aux populations cibles, dans le cas de Mayotte.

Malgré cela, moins de 10% de la population à vacciner a reçu la première injection. Dans le détail, 13.533 personnes ont reçu la première dose, et 4.234 la seconde. “Il faudrait arriver à 30.000 dans les meilleurs délais.” Une lenteur qui s’explique notamment par les rumeurs qui circulent et que l’ARS tente constamment de démentir. Comme cette idée que le vaccin provoque la maladie. À ce sujet, la directrice de l’autorité sanitaire rappelle que si une suspicion d’incident survient, un dossier de pharmacovigilance est immédiatement transmis. À ce jour, seuls deux cas ont fait l’objet d’un tel rapport. “Le bénéfice est très supérieur au risque”, résume Dominique Voynet.

 

Atteindre l’immunité collective ?

 

samedi-3-avril-toute-personne-plus-18-ans-pourra-se-faire-vacciner-mayotteOr l’enjeu de la vaccination reste de taille à Mayotte, alors que le ramadan approche et que La Réunion connaît une nouvelle flambée épidémique. L’ARS envisage de rapatrier certains patients mahorais, pour libérer des lits sur l’île Bourbon. Un geste de solidarité, alors que de notre côté de l’océan Indien, les remous de la seconde vague continuent à s’estomper. Le taux d’incidence est repassé sous le seuil d’alerte, avec 94,8 cas pour 100.000 habitants, de même que le taux de positivité des tests, avec 7,5%, ce qui confirme cette tendance épidémique favorable (sans cet indicateur, l’analyse pourrait être biaisée, car la baisse du taux d’incidence pourrait aussi simplement s’expliquer par la baisse du nombre de tests effectués). La crise passée, l’ARS va par ailleurs lancer une étude de séroprévalence pour déterminer la progression de l’immunité collective à Mayotte.

De son côté, le centre hospitalier retrouve aussi progressivement son organisation classique. Un tiers des effectifs du service de santé des armées s’est envolé, de même que l’Élément de sécurité civile rapide d’intervention médicale (ESCRIM), qui laisse derrière lui l’hôpital de Pamandzi, partiellement en service. Pour l’instant, seule reste ouverte la permanence de soins au rez-de-chaussée, le temps de finir les travaux et d’inaugurer officiellement l’établissement, entièrement équipé cette fois-ci, au mois de mai.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo N°951

Le journal des jeunes

À la Une

La nouvelle stratégie de la ville de Mamoudzou pour renforcer sa lutte contre l’insécurité

Ambdilwahedou Soumaïla, le maire de Mamoudzou, Yann Le Bris, le procureur de la République et les représentants de l’État ont officiellement installé le conseil...

Économie bleue à Mayotte : une stratégie et des ambitions à concrétiser pour éviter le coup d’épée dans l’eau

Ce mardi 13 avril se déroulait le comité de pilotage final de restitution de la stratégie de développement de l'économie bleue de Mayotte. Trois...

La Nuit du Doute : une soirée d’attente pour les musulmans de Mayotte

Les deux nuits précédant le ramadan à Mayotte sont toujours particulières. Le début du mois de jeûne étant indiqué par la lune, la date...

“On restera là jusqu’à ce qu’on voie nos noms sur le panneau” : les demandeurs d’asile manifestent devant le tribunal administratif de Mayotte

Alors qu’ils ont formé un recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) depuis de longs mois, des demandeurs d’asile originaires de plusieurs...

Hommage à Miki : élèves et parents demandent plus de sécurité aux abords du lycée du Nord

Élèves, parents, personnels éducatif et administratif, membres du rectorat mais aussi autorités civiles, politiques et religieuses étaient réunis ce lundi à la cité du...