test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

La Maison Surbon allie tradition et modernité

À lire également

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Rachat de Vindemia par GBH : la grande distribution de Mayotte face à la menace d’une concentration inédite

Réunion au sommet ce lundi, entre les différents acteurs économiques et politiques du 101ème département, alors que le rachat de Vindemia, filiale de Casino, par GBH, qui détient 11 magasins Carrefour, doit avoir lieu le 1er juillet. Pour l’instant, ni l’Autorité de la Concurrence, ni le Conseil d’État ne se sont prononcés contre l’opération. Mais après La Réunion, c’est au tour des acteurs mahorais de s’inquiéter de ses conséquences pour la vie économique locale.

Grand mariage / Manzaraka : l’entraide encore privilégiée pour le financement

Le manzaraka, ou grand mariage, est un passage obligatoire pour tout Mahorais souhaitant s'inscrire dans la tradition. Cette cérémonie peut facilement rassembler plus de 300 personnes : colliers de fleurs, mbiwi, mais surtout liasses de billets. Le manzaraka a un coût ! Alors, comment est-il financé ? 

 

Créer une mode tendance en s’inspirant des mouvements et formes d’antan, pari réussi pour la Maison Surbon. Un accessoire est également revisité pour être davantage remis au goût du jour, le châle traditionnel mahorais qui devient un « Kemba flex ».

La Maison Surbon ou MS créations ambitionne de creuser les sillons d’une mode vestimentaire mahoraise futuriste. Les formes demeurent traditionnelles et vectrices d’une forte identité locale mais les éléments utilisés, eux, sont ce qu’il y a de plus moderne. Ainsi, les boubous produits dans les ateliers de cette marque à Passamaïnty, les kembas et les foulards continuent à s’inspirer de la tradition mahoraise et puisent dans ses racines africaines et malgaches. Une nuance de taille cependant : le recours à des flexibles et à certaines matières textiles replace ces vêtements et accessoires de mode dans une dimension plus moderne.

La production suit la cadence des tendances du moment, entre modernité et tradition, tantôt en tenues de soirée, tenues de mariage, tenues de jour. Le plus important est que ces modèles sont assortis d’un élément indispensable, le foulard africain appelé localement « Kemba ». Il prend même un caractère particulier avec une nouvelle appellation : « Kemba flex ».

Les créations Surbon sont nées du besoin de s’occuper durant le confinement imposé par la crise du Covid-19 en 2020. « Pour tromper l’oisiveté et l’incertitude d’un lendemain difficile à imaginer, trois femmes se sont mises à travailler des tissus et à coudre une importante quantité de tenues vestimentaires multiformes. Une fois le confinement terminé, elles disposaient de plusieurs collections à mettre en vente, taillées dans différentes matières textiles, satin, waxe, coton uni ou imprimé », nous apprend Nafsati Ali Bacar, l’une des employées de la Maison Surbon. C’est alors que le kemba s’est imposé comme un incontournable complément à toutes ces créations. « L’alliance de la tradition et de la modernité à travers l’élégance a trouvé sa juste place dans la coquetterie de la femme mahoraise moderne à travers ce qu’il convient de nommer aujourd’hui une succes story », rappelle-t-elle.

Le Kemba flex fait le tour du monde

Les créations Maison Surbon sont renommées sur plusieurs continents : l’Europe, l’Australie et l’Amérique du Nord. Elles se vendent par correspondance, sur les réseaux sociaux et sur place à Mayotte, en boutique à Passamaïnty, mais aussi lors d’expositions. Ces créations sont connues aussi bien des adultes que des enfants. « Ainsi, le châle d’autrefois susceptible d’être emporté par le vent sans que sa porteuse ne s’en rende compte ou encore oublié sur le siège d’un taxi parce qu’il aurait glissé de la tête d’une femme pressé de descendre d’un véhicule ; ce châle-là se trouve définitivement fixé sur la tête toute la journée par des flexibles. Mieux encore, par ce même moyen, il peut prendre autant de formes qu’on veut bien lui donner », précise Nafsati Ali Bacar.

À la Maison Surbon, l’aventure se poursuit. Les petites robes d’enfants sur commande ont entraîné des collections pour adultes, toujours aux couleurs de Mayotte et désormais les hommes aussi peuvent s’habiller avec les créations MS. Nul doute qu’un tel succès aura un retentissement important à un carrefour aussi important que la Foire internationale des produits africains (FIPA) de Dakar.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Un jeune homme de 22 ans tué à Bonovo ce samedi

Un jeune homme, âgé de 22 ans, a été retrouvé mort avec une large plaie à l’arrière du cou, dans la soirée de samedi,...

Elections législatives : douze candidats à l’assaut des deux circonscriptions mahoraises

La liste des candidats mahorais pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet est désormais connue. Quatre seulement se présentent dans la...

Théophane « Guito » Narayanin ne sera pas candidat aux élections législatives

Battu par Estelle Youssouffa en 2022, au second tour des élections législatives, Théophane « Guito » Narayanin a indiqué par un communiqué, ce vendredi,...

Le Rassemblement national sera défendu par Anchya Bamana

Anchya Bamana est investie officiellement candidate Rassemblement national pour les élections législatives du 30 juin et 7 juillet dans la deuxième circonscription de Mayotte....

Élection au Medef : L’assemblée générale de ce vendredi ajournée par la justice

Saisi par Nizar Assani Hanaffi via un référé, le tribunal judiciaire de Mamoudzou annule ce jeudi les décisions prises par le conseil d’administration du...