100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Littoral de Mayotte : Kyrielle de plaisirs à loisirs entre plages et lagon

À lire également

L’Hôtel Hamaha : une histoire familiale, un environnement luxuriant et un potentiel infini

Débuté en 2000, le projet hôtelier construit à deux pas de la plage de Hamaha à Kawéni vient enfin d’ouvrir ses portes. Un établissement...

Hôtel Ibis à l’aéroport de Mayotte : six ans plus tard, et d’une pierre de posée !

La société Eden Island vient de poser la première pierre de l’hôtel de l’aéroport qui vient gonfler de 80 chambres les capacités d’hébergement de...

Récif Hélicoptères paré au décollage à Mayotte

Le premier opérateur d’hélicoptères de Mayotte a lancé hier, mardi 1er juin, son activité sur l’île aux parfums. Après trois années de travail, la...

(Agri)culture : Mayotte, une île où le jardin d’Eden à un goût de vanille

Pour mettre à l'honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l'Office de tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le...

Pour mettre à l’honneur ses richesses et les faire découvrir au plus grand nombre, l’Office du tourisme du Centre Ouest organisait un éco-tour le dimanche 22 novembre. Agriculture, tradition, littoral… Toute la semaine, Thomas Lévy vous plonge dans les trésors cachés de cette partie du territoire. Carnet de route d’un habitant séduit. 

Les arrivants qui parlent de brochettes de bœuf et de mabawas concernant la gastronomie à Mayotte ne savent définitivement pas ce qu’ils ratent ! Nous les laissons parler, en espérant qu’un jour, ils découvrent au hasard une vraie dégustation locale à l’occasion d’un mariage ou d’un foutari pour parler en connaissance de cause. Sambos mataba, trondro (bigorneaux) en sauce, poissons combava, subtiles différences entre le romasava malgache et celui local… Un univers encore à explorer pour les gourmands ! À la suite d’un voulé aussi simple en apparence que délicieux, nous voici transportés de la plage vers le lagon avec Happy Divers, logés depuis deux ans sur la plage de Milha, juste avant Ambato.

L’occasion rêvée de profiter de la tranquillité offerte sur la plage de Mutsumbatsu. Là où tout n’est qu’ordre, beauté, luxe, calme et volupté… Mais sans savoir qu’à quelques brasses du sable se trouve l’un des plus beaux spots de Mayotte ! Ackem, directeur de l’Office du tourisme du Centre Ouest, et deux élus présents ce jour-là s’y aventurent. Éric, l’un des trois skeepers, explique que Mayotte est plus ancienne que La Réunion. « C’est pourquoi après l’éruption initiale du volcan, cette île a eu plus de temps pour absorber complètement le basalte et produire ces platiers magnifiques. » Dans la clarté des eaux, mille poissons, poulpes ou murènes filent jusqu’au port de Longoni, où était implantée une entreprise de pisciculture. Pas sûr que les ports de Marseille ou du Havre puissent en dire autant !

Des touristes ? Peu. Beaucoup de Mzungus locaux, à l’instar des salariés du centre hospitalier, des enseignants, des militaires et autres employés de la fonction publique. Mais aussi quelques Mahorais, âgés de 20 à 40 ans, souvent issus de parents liés à la mer, qui viennent voir de leurs propres yeux cette lumière qu’ils ont vu dans ceux de leurs aïeux. Éric les appelle les « ambassadeurs du lagon », car revenus sur la terre ferme. Ce sont les premiers à diffuser autour d’eux cette richesse incomparable et cette conscience qui s’impose d’elle-même. Amis de la plage : autant que le terroir local ou la mosquée de Tsingoni, cette découverte vaut aussi tout l’or de l’île !

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...

À Koungou, un week-end de violences qui laisse des traces

Parties d’une simple embrouille entre jeunes de Koungou, les violences de samedi, dimanche et lundi matin ont laissé place à un climat pesant sur...

Yann Le Bris, procureur de la République : « Une problématique générale d’ordre public »

Si les investigations se poursuivent dans l’espoir d’interpeller les fauteurs de trouble à l’origine du week-end agité sur Koungou et Majicavo, le procureur de...

Plus de 30 millions d’euros pour construire la cité administrative régionale

Commandé sous l'ancienne mandature, le projet de cité administrative régionale sur le site du conseil départemental est bel et bien sur les rails. Les...