L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

Crise de l’eau : Fin de la non-conformité pour le sud de Mayotte

À lire également

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Une consultation sur la circulation alternée à Mamoudzou

Depuis plusieurs années, le réseau routier de notre ville est de plus en plus congestionné, voire totalement saturé en particulier lors des heures pleines....

Le sud de Mayotte a vu la fin de la non-conformité de son eau tombée, ce jeudi soir. Le mercredi 11 octobre, l’Agence régionale de Santé de Mayotte avait annoncé qu’une non-conformité avait été détectée sur réseau dans le village de Choungui, au sud de Mayotte.

Les villages de Bouéni, Chirongui, M’tsamoudou, Bambo-Ouest, Bambo-Est, M’bouanatsa, M’zouazia, Moinatrindri, Hagnoundrou village, Majiméouni village, Tsimkoura, Kani Bé, Kani-Kéli, N’gouja et Choungui étaient ainsi concernés. Depuis, les habitants étaient donc invités à bouillir leur eau pour éviter le développement des bactéries, même à la fin des douze heures requises après la remise en eau. Des nouveaux contrôles n’avaient pas permis de lever la vigilance. Au contraire, la non-conformité de l’eau (due à des entérocoques) était « à des niveaux élevés ».

D’autres ont eu lieu, ce mardi, et les résultats ont pu être donnés quarante-huit heures plus tard. « Ceux-ci se sont tous avérés conformes », déclare désormais l’ARS Mayotte, ce jeudi soir, avant d’ajouter qu’il faut de même bouillir l’eau douze heures après la remise en eau.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1077

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : à quelles aides ont droit les entreprises ?

Sur « potentiellement 5.000 salariés » à Mayotte, indique Christian Pichevin, directeur régional des finances publiques (DRFIP) sur l’île, 300 demandes d’activité partielle auraient été formulées...

VIDEO. Les leaders des Forces vives demandent la levée des barrages

Safina Soula et d'autres représentants des Forces vives ont appelé le reste du mouvement à la levée des barrages ce jeudi matin, lors d’une...

Miréréni-Combani : le conflit intervillages s’enflamme

Le face-à-face entre bandes de délinquants basées à Miréréni et Combani s’était quelque peu tassé avec le mouvement social. Cela n’a pas duré. Les...

Barrages : « La sécurité a toujours été la première revendication de la base »

Ce mercredi, plusieurs barrages sont encore en cours sur l’île, malgré une volonté de levée de la part de la majorité des leaders des...

Barrages : Maintien ou non ? Le flou demeure chez les Forces vives

Représentants des Forces vives et principaux groupes de barragistes peinent à s’entendre et beaucoup de gens sur l’île s’interrogent sur la direction que prend...