Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Des élèves improvisent des barrages entre Doujani et Passamainty

À lire également

Amour, sexe & séduction

Un salouva pour souligner les formes, une danse pour être sexy, des regards et des senteurs, ou encore des soins du corps : à Mayotte, la séduction est un art. Mais comme tout dans cette société en constante évolution, cette séduction change et s'adapte, tout en gardant ses caractéristiques. Une séduction qui s'encanaille aussi, car aujourd'hui le sexe est de moins en moins tabou sur l'île aux parfums. Et si la pudeur est encore de mise, on hésite de moins en moins à se faire plaisir avec des jouets coquins. À l'occasion de la Saint-Valentin, Mayotte Hebdo s'est penchée sur les petits secrets des unes et des autres. Croustillant !

Tradition : la circoncision, ça se fête ! 1/3

On entend un peu tout sur la circoncision, affolant parfois certains et heurtant d'autres cultures. Les anciens sont pour, les nouvelles générations aussi, mais à condition que la pratique soit fiable et exercée par un professionnel de la santé, loin de ce qui se faisait jadis. D'autres plus réticents s'interrogent : Est-ce dangereux ? Pourquoi le jeune garçon doit être circoncis ? Comment se déroule l'acte ? Et de l'autre côté, qu'en est-il des événements religieux et culturels en lien ? Mais en fait, tout simplement, la circoncision, quésaco ? Quelle place tient-elle dans notre société mahoraise ? Autant de questions qui subsistent. Réponses dans notre série de la semaine.

 

Le voulé: toute une histoire

Amical, politique, pédagogique, sportif ou encore électoral, mais toujours festif : à mayotte, le voulé se consomme à toutes les sauces. mais si l'évènement est courant, pour ne pas dire obligatoire, peu savent à quand il remonte et quelles sont ses racines.

« J’ai mis du temps à réaliser que je devenais une prostituée »

À 25 ans, Naima* est maman d'un garçon de dix ans. Ayant arrêté l'école au collège après sa grossesse, l'habitante de Trévani, originaire de Koungou, n'a jamais travaillé. Les écueils de la vie l'ont mené petit à petit à se prostituer durant quelques années pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Depuis un peu plus d'un an, Naima a pris un nouveau tournant : elle ne fréquente plus ses clients et suit une formation professionnalisante dans l'espoir de trouver rapidement un emploi. 

Hier matin entre 5h et 9h, des collégiens et lycéens ont monté des barrages sur la route entre Doujani et Passamainty. Ils demandent l’installation d’abribus afin de se protéger de la pluie. La circulation a donc été perturbée pendant près de 4 heures. Une délégation a finalement été reçue par la municipalité de Mamoudzou dans l’annexe de la mairie située à Passamainty afin d’obtenir des solutions de la part de la commune.

La situation était quelque peu tendue hier matin au niveau des carrefours giratoires de Doujani et Passamainty. Des dizaines d’élèves en colère ont décidé très tôt de bloquer la route nationale afin de protester contre l’absence d’abribus alors que la saison des pluies vient de démarrer. La police était sur place afin de prévenir tout débordement. Fort heureusement, aucun incident n’a été signalé. Au bout de quelques heures, deux délégations d’élèves ont été reçues par la commune, le Deal (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) et la police municipale dans l’annexe de Passamainty. Un appel au dialogue qui a convaincu les jeunes de lever leurs barrages.

Le premier groupe d’élèves reçu a formulé une demande concernant la construction d’abribus à Doujani. Un projet mené par la Deal est déjà en cours. “Les travaux vont démarrer mi-janvier”, nous assurait hier au téléphone Mohamed Moindjié, deuxième adjoint au maire de Mamoudzou. “Mais il y a également des projets d’abribus dans d’autres villages de la commune”, ajoute-t-il.

Concernant Passamainty, les élèves demandent un point de ramassage scolaire au niveau du rond-point de Passamainty-Tsoundzou. “Sur le principe, on est d’accord, mais il doit y avoir une réflexion sur la sécurité et l’organisation du site. C’est un sujet qui sera abordé ce vendredi”, répond l’élu municipal.

Cette rencontre aura un caractère général concernant les transports dans l’agglomération de Mamoudzou. Il rassemblera le Département, la préfecture, le vice-rectorat, la mairie, la Deal et l’intercommunalité. “Si les élèves le souhaitent, ils pourront y assister”, souligne Mohamed Moindjié. Le transporteur Matis sera également présent. “Des dysfonctionnements au niveau de la circulation des bus ont été signalés par des usagers. Il faut donc trouver des solutions pour améliorer le service”, a déclaré la mairie.

Une autre rencontre se tiendra plus tard (pas de date précise) sur la mise en place des arrêts bus du futur réseau interurbain. Cette réunion concernera la Cadema (intercommunalité de Mamoudzou et Dembeni), la Deal et la mairie de Mamoudzou.

Le chantier des transports en commun est vaste. Les problèmes liés aux bus scolaires sont souvent sujets à des débordements ou des accès de fièvre au sein d’une population juvénile à fleur de peau. Il est plus qu’urgent de répondre à ces enjeux pour éviter des dérives comme le caillassage des autocars, le blocage des routes et des affrontements avec les forces de l’ordre.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Le branle-bas de combat au centre hospitalier

Le service des urgences du centre hospitalier de Mayotte (CHM) tourne avec quatre médecins de jours et trois médecins de nuit, se défend la...

Omar : « C’est chez moi ici, je ne partirai pas »

Des tôles déformées, des cendres et des trous encore fumants sont les restes du chalet d’Omar. L’exploitation de l’agriculteur de M’tsapéré, ciblée régulièrement par...

Musique traditionnelle et électro s’accordent au festival Kayamba

La sixième édition du festival de musique traditionnelle et électronique se déroulera du vendredi 31 mai au samedi 1er juin. Deux dates pour deux...

Les jeunes du RSMA sensibilisés aux violences contre les femmes

Le régiment du service militaire adapté (RSMA) de Mayotte a reçu, ce mardi 28 mai, la cinquième édition de la journée de lutte contre...

« On va partir et voyager autour de l’Europe »

Le mois de l’Europe est célébré pendant tout le mois de mai, dans l’ensemble des États membres afin de rendre hommage à la date...