100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

#Sanaa, le nouveau festival de Mamoudzou, cherche ses sponsors

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

À Mayotte, le grand flou artistique autour des mesures de soutien

Les acteurs mahorais du spectacle restent dans la tourmente : alors que le gouvernement a déployé des aides aux intermittents lésés par l’annulation des événements culturels, leurs homologues locaux ne pourront pas y prétendre, ce statut juridique n’existant pas au sein du 101ème département. 

Flou artistique autour des arts de la scène

Les artistes et intermittents du spectacle ne peuvent, à Mayotte, prétendre au statut juridique spécifique pourtant de vigueur en métropole, du fait de l’application tardive du droit du travail dans le 101ème département. Une situation qui complique encore un peu plus l’avenir de ces professionnels, souvent écartés des décisions politiques.

 

La ville de Mamoudzou a lancé, ce vendredi 29 juillet un appel au sponsoring pour financer le futur événement culturel nommé #Sanaa, du 1er au 3 septembre. Le rappeur Niska et le chanteur malien Sidiki Diabate y sont attendus. Ce week-end musical remplacera le festival culturel de Mamoudzou (Fescuma), disparu depuis trois ans. Ce vendredi 5 août est le dernier jour dont disposent les sponsors pour se manifester afin de participer à l’aventure !

Il ne reste plus qu’une journée pour que les éventuels sponsors se manifestent auprès de la Ville de Mamoudzou. Celle-ci cherche des soutiens financiers pour le grand festival culturel #Sanaa prévu du 1er au 3 septembre. Il prend la suite du Fescuma (Festival culturel de Mamoudzou) dont la dernière édition a eu lieu en 2019.

Une dimension internationale

A ce changement de nom correspond également un changement de dimension : si le premier festival n’était que local, #Sanaa s’ouvre à l’international. « Sanaa » signifie « arts » en swahili et « beau, magnifique » en shimaore. Quinze artistes sont d’ores et déjà invités à participer à cette première édition dont cinq internationaux. Il s’agit notamment de Niska, rappeur parisien d’origine congolaise, et de Sidiki Diabate, chanteur malien de World Music. « Ce sont les deux artistes internationaux les plus connus du futur festival #Sanaa », précise Olivier Chauveau, le chargé de communication de la Ville de Mamoudzou. Mais il y aura également la Béninoise Queen Fumi et la Camerounaise Darina Victry. Quant au cinquième artiste international…cela reste pour le moment en cours de négociations !

Dix chanteurs mahorais seront également mis en avant et la population ne tardera pas à découvrir les noms des heureux élus. Toutefois, la présence de « stars internationales » assurera un rayonnement de Mayotte à minima dans le bassin sud-ouest de l’océan Indien. « L’objectif est aussi d’attirer le public de la région », espère le chargé de communication. Une noble ambition qui nécessite une somme d’argent conséquente d’où l’appel au sponsoring !

Une opération qui porte ses fruits !

C’est la première fois que la Ville de Mamoudzou fait appel à des sponsors privés pour organiser un festival culturel et l’opération porte ses fruits, malgré le très court délai d’une semaine laissés aux structures privées pour se manifester. « Comme nous sommes une structure publique, l’appel aux sponsors est très encadré juridiquement, d’où ce court délai. Toutefois, les entreprises et associations se sont vraiment enthousiasmés et nous avons déjà reçu quelques beaux accords de principes », se réjouit Olivier Chauveau. D’autant plus que la concurrence fait rage pour être le seul de son domaine à apposer son logo sur l’affiche du nouveau festival #Sanaa !

Les personnes souhaitant sponsoriser le festival peuvent encore contacter la mairie de Mamoudzou aujourd’hui afin de lui recevoir le dossier à l’adresse : contact@mamoudzou.yt. Quoiqu’il en soit, #Sanaa promet d’être un bel évènement qui, nous l’espérons, pourra s’ancrer dans la région !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1007

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Des réfugiés campent sur la place publique à Mamoudzou pour montrer leur souffrance

Depuis le samedi 13 août, des réfugiés d’origine africaine campent sur la place Zakia Madi à Mamoudzou. Des hommes et des femmes accompagnés de...

Réouverture partielle de la pharmacie des Badamiers : le combat continue

Suite à la suppression de son officine de l’annuaire de l’ordre des pharmaciens le 6 juillet dernier, Mirasse Gataa, la pharmacienne titulaire de la...

Moins de touristes étrangers, mais plus de fréquentation par rapport à juin 2021

Une enquête menée auprès de professionnels du tourisme par l’agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte dresse la conjoncture de ce secteur d’activité...

Chez Mangrove Environnement, « je me sens vraiment bien ici, je m’amuse tout en travaillant »

En service civique depuis moins d’un an chez Mangrove Environnement, une association qui a pour objectif d’aménager et de protéger la mangrove du front...

La culture pour lutter contre la violence des jeunes à Mayotte

Forces de propositions dans le domaine culturel, socioculturel et socioéducatif, les centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Ceméa) de Mayotte veulent reconquérir l’espace laissé...