asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Les confréries mahoraises et leurs traditions à l’honneur avec le Musée de Mayotte

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

La Meiitod d’Adrien

À Mayotte, presque tout le monde sait qui il est et ce qu’il chante. Il faut dire qu’aucun autre artiste mahorais ne peut se...

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

Magic System et Koba LaD à la deuxième édition du festival Sanaa

La deuxième édition du festival Sanaa est centrée autour des musiques à tendance urbaine et World music. Cette année, cinq artistes internationaux, trois régionaux...

À l’occasion des samedis du MuMA (Musée de Mayotte), le 2 avril se tiendra à Doujani une journée consacrée au Daïra et à la confrérie Shadhulia. L’occasion pour les curieux de venir découvrir un pan de la culture mahoraise et de son patrimoine immatériel.

Conférence, initiation et démonstration, la journée de samedi promet d’être rythmée. En 2022, le MuMA (Musée de Mayotte) a pris la décision de mettre en avant la culture des confréries. « Nous voulons valoriser ces pratiques vieilles de plusieurs siècles”, explique le directeur du Musée de Mayotte, Abdoul-Karime Ben Said. Sur l’île aux parfums, on dénombre trois confréries musulmanes. Parmi elles, la confrérie Shadhuli. “Son fondateur aurait vécu à Tanger entre 1196 et 1258. Il est connu pour la promotion d’une dévotion intériorisée tournée vers la beauté et la richesse intérieure”, détaille l’attaché de conservation. Pour faire découvrir ces pratiques et cultures au plus grand nombre, les samedis du MuMA proposent des événements “hors les murs”.

Le daïra quésako ?

“Le Daïra est une cérémonie qui mêle danse, performances vocales et chant. Un rituel populaire et spirituel animé par la joie, qui réunit toutes les générations”, expose Abdoul-Karime Ben Said. En tant que médiateurs, les employés du MuMA ont alors invité les membres de la confrérie Shadhulia à venir présenter leur art. Initiation pour tous, conférence sur les valeurs confrériques, mais aussi atelier d’initiation à la graphie arabe et évidemment démonstration de Daïra, les visiteurs sauront tout de la confrérie Shadhulia. “Les hommes comme les femmes pourront s’essayer au Daïra car comme toutes les disciplines aujourd’hui celle-ci aussi évolue et de plus en plus de femme performent.”

Culture et patrimoine local

“Notre but est de montrer ces pratiques à un large public curieux d’apprendre. On entend souvent que la culture mahoraise n’est pas assez mise en valeur. C’est tout l’objectif de la manifestation de samedi”, sourit le directeur du Musée, fier de son île. Le Daïra promeut des valeurs de vivre ensemble et de cohésion sociale. Deux points “essentiels pour notre jeunesse” trop souvent pointée du doigt dans l’actualité. Reporté à cause d’événements violents au mois de février, l’événement espère prouver à tous que la culture peut être apaisante et salvatrice. “Il se trouve que ce samedi a lieu à la veille du Ramadan, une belle coïncidence qui ouvre sur une période spirituelle”, conclut Abdoul-Karime Ben Said.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...

Fin de la grève à La Poste après trois semaines de mobilisation

Depuis le 26 juin, des salariés de La Poste s’étaient mis en grève. Ils demandaient une prime contre la vie chère et les paiements...